AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

LOGAZEL ♣ Who are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Hazel Bridgestone
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 772
≡ arrivée : 08/04/2015
≡ célébrité : Teresa Palmer

MessageSujet: LOGAZEL ♣ Who are you ? Mer 13 Mai - 16:34

Des fois, certain jours, je me dis que le sort s’acharne, que j’ai une énorme cible collée dans le dos et que le tout puissant là-haut a décidé de s’en prendre à moi. Puis je relève un peu la tête, je cesse de regarder mon nombril et jette un coup d’œil autour de moi et je me dis que finalement, ma vie n’est pas si pourrie que ça. Il faut juste parfois relativiser et se dire tout simplement que ça va passer, que c’est une mauvaise passade. C’est ce que j’ai fait, c’est ce que je me dis. Ash est revenu en ville. Ca me travaille, me rend malade et je suis incapable de rester plus longtemps dans mon petit studio, enfermée et seule. Il faut que je me vide la tête, que j’aille voir ailleurs, que je fasse quelque chose pour m’occuper un peu l’esprit et pour oublier tout ça. Et la seule chose qui me passe par la tête c’est de me saisir de mes clés de voiture.

Je n’ai pas pour habitude de rouler pendant des heures, de voir où la route va me mener. Non ce n’est pas mon genre. D’ordinaire je prends un bon bouquin, me plonge dedans pour vivre par procuration, pour oublier que j’ai ma propre vie à gérer. Ou alors j’enchaine les épisodes de mes séries préférées, je sors faire du sport ou j’essaie de contacter de potentiels clients afin de voir s’ils ne souhaiteraient pas faire un événement … Mais aujourd’hui c’est différent. Tout est différent car ma vie a de nouveau changée de direction. Alors, j’ai envie d’autre chose. J’ai envie de prendre le large pendant un temps.

Assise à bord de ma vieille honda, une main sur le volant, l’autre sur le rebord de la fenêtre, je roule sans me soucier d’où je vais. La musique résonne dans la voiture et je chante à tue-tête, de toute façon personne ne peut m’entendre et au pire des cas, je m’en contre fou. Le soleil brille haut dans le ciel, la chaleur est au rendez-vous. J’ai baissé les deux fenêtres au max et le vent qui s’engouffre dans l’habitacle fait voler mes cheveux qui me fouettent le visage. Lunettes de soleil plantées sur le nez, je laisse les parties de mon corps exposées se faire réchauffer par les rayons. Je roule sans but, sans m’arrêter, ça me fait du bien de sentir la voiture vibrer sur l’asphalte.

Ca doit faire environ une heure que je roule, que je tourne en ville, que je m’éloigne un peu du centre quand soudain un énorme bruit se fait entendre, la musique s’arrête, le moteur cesse de fonctionner, la voiture ralentit pour finalement s’arrêter en plein milieu de la route. Non, je n’ai pas calé, pourtant je tente de remettre le contact, de tourner la clé pour faire redémarrer le moteur. Rien. Nada. Elle ne veut plus m’écouter. Je sais qu’elle est capricieuse, qu’il lui arrive de me faire de sales coups, mais jamais comme celui-ci. Jamais elle ne m’avait lâché en plein milieu d’une route où la circulation est plutôt dense. Je prends mon sac-à-main qui se trouve sur le siège passager et ouvre la portière avant de balancer une jambe à l’extérieur, puis une deuxième. Le soleil me brûle et la chaleur est si importante sur la route que je suffoque. Très bien, une fine pellicule de sueur se forme sur ma peau. Je tourne sur moi-même après avoir claqué la porte. « Fais chier ! » Dis-je tandis que les voitures qui passent à côté klaxonnent. Je n’y suis pour rien si ma saloperie de voiture me lâche au mauvais endroit. Normalement ça n’aurait jamais dû arriver, tout simplement parce qu’avant Ash avait pour habitude de vérifier ma voiture chaque semaine. Mais aujourd’hui, ça fait six mois que personne n’y a jeté un œil. Soudain mon regard s’accroche à une pancarte qui indique un garage. Il ne se trouve qu’à quelques mètres.

De la musique se fait entendre de l’extérieur, toutes les portes sont ouvertes, le volet roulant relevé. Des effluves de cambouis et d’autres produits de mécanique me parviennent et je souris. Je souris parce que ça me rappelle des souvenirs, de merveilleux souvenirs. J’ai toujours adoré cette odeur et il m’est même arrivé de plonger les mains dans ce liquide visqueux noir. J’entre mais ne vois personne. « Bonjour … » Dis-je à voix forte, criant presque pour couvrir la musique : « Il y a quelqu’un ? » Je fais un second pas à l’intérieur du garage et mes yeux ont du mal à s’adapter à l’obscurité de l’endroit. Puis des rires me parviennent et enfin je vois quelqu’un au fond du garage. Un homme, crâne rasé, la trentaine. Il s’approche de moi et me regarde, un sourire en coin accroché aux lèvres, tout en essuyant ses mains sur un vieux torchon : « J’peux vous aider mademoiselle ? » Je lui souris et lui explique que ma voiture est tombée en panne sur le bas-côté : « Ecoutez, j’suis pas mal occupé là, j’vous laisse attendre quelques p’tites minutes, mon collègue s’fra un plaisir de vous répondre. » J’hoche la tête et m’écarte un peu, mon regard détaillant l’immense hangar.

_________________


beautiful disaster
Je sais bien que tout nous sépare, je sais qu’il faudrait s’enfuir, mais je n’irai plus nulle part, sans vouloir lui revenir, sans vouloir nous retenir. Mais d’où vient le feu qui s'empare, de mon âme a moitié ivre. Soudain pour un simple regard, je veux vivre au bord du vide. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

LOGAZEL ♣ Who are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: The Village, East Memphis-