AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

(katya) after tonight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: (katya) after tonight Mar 23 Juin - 17:55

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Cette nuit avec Katya, Jesse ne parvenait pas à s’en détacher. Il se détestait d’avoir craqué. Il s’en voulait. Impossible de s’excuser. Pour lui, il les avait trompées toutes les deux. Pourtant, Nina aurait voulu qu’il vive à nouveau, qu’il rencontre quelqu’un. Si elle avait été la survivante de leur couple, il n’aurait pas supporté qu’elle se morfonde. Ne méritait-il pas un peu de bonheur ? Seulement, quand il s’excusait lui même d’avoir trompé Nina, Jesse sentait son cœur se serrer en pensant à Katya. Elle qui lui avait donné sa confiance aveuglément. Il se haïssait de se jouer d’elle. Même si ça n’était pas volontaire, il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. Après tout, c’était bel et bien ce physique si ressemblant qui l’avait d’abord attiré. Il avait beau se dire qu’elles n’avaient rien de plus en commun, c’était déjà trop. Katya ne méritait pas d’être déçue une nouvelle fois. Jesse savait tout ce qu’elle avait pu vivre et ne voulait pas faire partie de ceux qui la détruisaient.

Après une journée épouvantable, Jesse n’arrivait plus à réfléchir. Impossible de rentrer chez lui, il se fraya un chemin vers la salle de sport. Depuis quelques temps, il allait se défouler en frappant dans un sac. La boxe n’était pas son sport préféré mais ça avait le mérite de le détendre. La rage s’évaporait à chaque coup qu’il donnait dans le sac de frappe. Il n’y allait pas régulièrement, passant parfois son temps sur une machine à courir ou à ramer. Le sport l’aidait à se vider l’esprit. Seulement ça ne semblait pas encore suffisant. Sa soirée précédente avait été un désastre. Il avait fini endormi sur son canapé, la bouteille de whisky à moitié vide. Le mal de tête ne l’avait pas quitté depuis qu’il avait ouvert les yeux. Ses patients semblaient s’être donné le mot pour être exécrables. Ou alors était-ce lui. Peu importait. Sa journée de travail était finie et une fois dans ses vêtements de sport, il se détendit un peu.

La salle n’était pas remplie mais quelques personnes s’affairaient un peu partout sur les machines. Se dirigeant vers le sac de frappe, Jesse se figea. Non loin se trouvait Katya. Il aurait dû sourire et aller vers elle mais l’homme en sa compagnie le fit grimacer. Son ex fiancé. Celui qui l’avait envoyée à l’hôpital. Ses poings se serrèrent, tellement que ses jointures en devinrent blanches. Le sac de frappe ne semblait plus être une bonne idée. Jesse n’imaginait que ses poings sur le visage de ce connard. Sa rage était trop forte, il ne parvenait pas à se calmer. La voir sourire lui fendait le cœur. Oui il avait peur pour elle. Peur qu’il la frappe à nouveau et la laisse pour morte. Mais il savait que ça n’était pas la seule raison. Il brulait sous la jalousie. Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas ressenti une telle chose. La voir avec lui le rendait dingue mais il préférait se dire que la rage ne venait que de la peur qu’il avait pour elle. C’était bien plus simple.

Il les observa un moment, son sourire à elle le détruisant un  peu plus à chaque instant. Les deux ne l’avaient pas remarqué et c’était mieux ainsi. Pourtant, quand Trent grimpa sur le ring, Jesse n’hésita pas et en fit de même indiquant à l’entraineur qu’il voulait participer. Gants sur les mains, il sourit à son adversaire qui sembla surpris de le voir face à lui. « Ravi de te revoir ici. » Il ne l’était pas, ça se voyait sur son visage et Trent l’avait sûrement bien compris. Il entendit vaguement les instructions de l’entraineur sachant très bien qu’il ne les écouterait pas vraiment. Trent tenta de prendre le dessus en envoyant le premier coup que Jesse prit en plein visage. L’électrochoc n’en fut que plus puissant et il le frappa. Encore. Et encore. Il ne retenait pas sa force. Aucune envie. Trent en tomba à la renverse presque K.O et Jesse retira ses gants sous les cris de l’entraineur. « Holloway, t’es taré ou quoi ?! » Le visage du médecin se tourna vers l’homme qui aidait à présent Trent. « J’ai pas contrôlé ma force, désolé » dit-il d’une voix menaçante. « Okay okay, t’as fini pour aujourd’hui. Rentre chez toi si tu ne veux pas être interdit de salle. » « ça serait plus judicieux, si je retombe sur lui, je ne pense pas prendre le temps de mettre des gants. » Furieux, il descendit du ring et tomba nez à nez avec Katya. Son cœur se serra devant son expression. Il ne sut pas quoi dire. Il s’en voulait de la décevoir mais s’il avait eu le choix, il l’aurait certainement refait. Pire encore. Il voulait que ce mec paie pour ce qu’il avait pu faire. « J’pensais pas te voir en sa compagnie. Surtout pas ici. » Son regard était accusateur, malgré lui. Sa fureur le changeait et s’il avait pu, il aurait essayé de se calmer, mais là, il en était incapable.

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Katya Connely
fondatrice + the dark i know well
≡ messages : 452
≡ arrivée : 14/12/2014
≡ célébrité : Eliza Taylor-Cotter

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Mar 23 Juin - 22:38

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Venir ici ne lui ressemble pas. La peur des coups. La peur de la violence. La peur étouffante. Elle fait pourtant l’effort. Elle sait ce qu’il traverse. Elle connaît les maux. Elle connaît le passé. Elle sait mieux que les autres et elle se sent incapable de refuser. Elle a envie qu’il se sente mieux, elle a envie qu’il puisse avoir une vie meilleure. Elle lui a clairement dit qu’elle ne pourrait pas faire partie de cette vie, qu’elle n’arrivait plus à lui accorder sa confiance. Que les réactions du corps. Que la peur qui ronge. Que les souvenirs qu’elle sait à moitié, qu’elle sait à cause des autres mais que son esprit a décidé de refouler. Les souvenirs vagues. Le moment effacé à a sa mémoire.
Elle affiche un sourire. Ça n’a rien d’amoureux. Que quelque chose pour le calmer. Que quelque chose pour lui dire qu’elle est là. Elle sait. Elle est la seule personne à connaître son âme. Katya. Elle l’aime encore. Elle l’aimera toujours. L’amour ne suffit pas. Ça ne suffit plus. Les morceaux ne peuvent plus être en place, mais elle veut lui tendre la main pour l’aider. Elle n’a plus envie d’entendre les autres, d’entendre les reproches. Elle fait comme bon lui semble. Elle n’arrive pas à être près de lui, la peur qui ronge les tripes. Elle n’arrive qu’à avoir le regard triste et les faux sourires, mais elle tente, elle tente de l’aider comme elle le peut.
Un effort surhumain de mettre les pieds ici. La violence qui fait naître le malaise. Elle ne sait pas comment se sentir. Elle ne sait pas où poser le regard. « Je ne sais pas pourquoi tu veux que je vienne ici Trent. Ça aurait pu être n’importe où sauf ici.» Il tourne le regard et elle laisse un semblant de sourire passer sur ses lèvres. Les bras qu’elle croise. Elle ne se sent pas bien. Elle ne sent pas à l’aise. La violence qui fait peur. Elle se souvient des crises. Des coups. Des souvenirs à moitié flous.
« J’ai besoin que tu vois que je déplace ma colère sur autre chose. Je ne sais plus comment me faire pardonner. C’est le seul moyen que j’ai trouvé de calmer la rage.» Elle sourit. Un peu. « C’est à toi.» L’arène qu’elle montre et la présence de Jesse qu’elle ne remarque pas. Elle ne pensait pas le croiser ici.

Le cœur qui palpite. Le rythme irrégulier alors qu’elle voit el visage de Jesse se dessiner sous ses yeux. La colère qu’elle sent. Le malaise qui prend possession de son être. Le corps qui tremble. La peur. Les idées qui se percutent au fond de son crâne.
Les coups violents. La paume qu’elle porte à sa bouche, l’envie de hurler, mais rien qui en sort d’entre ses lèvres. Elle déteste l’image. Elle déteste la rage qu’elle voit.  La peur. Les yeux qui se remplissent de larme et le cœur qui ne cesse de battre. L’envie de se diriger vers l’arène pour aider Trent, mais elle ne sait plus comment se sentir. Jesse. Normalement elle se sent bien. Il sait calmer les maux. Là. Ça ne fait qu’empirer.
Elle tombe face à lui et elle ne peut empêcher un pas de recule. La peur qui revient. La peur qui dort, mais dont elle ne peut se défaire. Jesse. Il lui fait peur à ce moment, elle ne se sent pas à l’aise. L’envie de foutre le camp. L’envie de le frapper. L’envie de fuir. L’idylle est terminée.
« J’pensais pas te voir en sa compagnie. Surtout pas ici. » La mâchoire qui se crispe. Les mots qui sonnent reproche et les bras qu’elle vient croiser contre sa poitrine. Elle a envie de le laisser, elle jette un regard derrière lui. Trent qui tente de reprendre contact avec la réalité.
Un pas en arrière. Elle ne veut pas de proximité. Elle tend la main vers l’arène et recroise les bras. « C’était pour te venger de l’autre fois?» Le froid dans ses mots à elle. Elle ne pensait pas être capable de défendre Trent de la sorte, mais elle déteste les coups. Elle déteste la violence. Elle déteste cette situation.

Elle se détache de lui. Va jeter un regard à Trent. Elle n’ose pas le toucher. Jamais. Que l’accompagner. Que l’écouter. Elle n’aime pas les contacts. La peur des coups. Quelques excuses qu’elle lance. Elle ne sait pas comment gérer la situation. Elle ne sait pas quoi faire Katya. La peur qui ronge. La peur et la rancœur. Elle ne le pensait pas capable de ça. Le sang qu’elle ne supporte pas. La vue du carmin qu’elle méprise. Elle s’approche de lui, s’arrête à quelques mètres pour laisser son regard se poser sur Jesse. « T’es fou ou quoi?» Elle ne contrôle rien. Elle s’emporte. Elle ne sait plus comment faire. Elle ne sait plus comment remettre de l’ordre dans sa vie. Chasser les hommes serait plus simple. La meilleure alternative. « C’est quoi votre problème, à vous deux. Vous savez rien faire d’autre que vous taper dessus. J’en ai marre.» La voix qui s’emporte et elle fini par se détacher de lui. D’eux. Vers la porte qu’elle file. Elle n’a pas envie de plus. Elle n’a pas envie de voir le sang. Elle n’a plus envie des coups et de la foutue violence.

_________________


the dark i know well
there's a part i can't tell, about the dark i know well. I don't scream though I know it's wrong. I just play along. I lie there and breathe. Lie there and breathe. I wanna be strong. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Sam 27 Juin - 12:23

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Voir Trent et Katya ensemble le dégoûta. La peur mêlée à la jalousie lui tordit les entrailles. Il était venu à la salle pour se détendre, laisser échapper sa colère en frappant dans un sac. Seulement, le sac ne semblait pas suffisant. Sa rage était beaucoup trop forte alors il ne put s’empêcher de rejoindre ce connard sur le ring. Il ne pouvait même plus réfléchir. Le premier coup que Trent lui donna eut l’effet d’un électrochoc. Sa colère se déversa sur lui sous forme d’assauts violents. Il ne se battait pas souvent mais connaissait sa force. Il ne laissa pas le temps à Trent de retrouver ses esprits et l’envoya au tapis. L’entraineur, furieux, lui demanda de partir et il ne se fit pas prier. Jesse n’avait pas l’intension de s’acharner très longtemps sur lui, juste assez pour lui faire comprendre qu’il serait là pour lui rendre ses coups si un jour l’envie lui prenait de toucher à Katya à nouveau.

Face à elle, son cœur se serra douloureusement. Pourtant, il ne regrettait rien. Il savait à quel point elle avait horreur de la violence mais il aurait recommencé s’il avait pu. Lui faire du mal n’était pas dans ses intensions mais sa colère et jalousie avaient pris le dessus. Il n’en pouvait plus. L’accumulation s’était faite trop importante. Voir Katya reculer face à lui ne l’aidait pas à aller mieux. La colère était toujours aussi présente. Au fond, il ne savait plus très bien à qui il en voulait réellement. Trent pour avoir mis en danger Katya, cette dernière pour le côtoyer encore ou lui même pour avoir cédé à la violence ? Tous étaient en tort et ça, Jesse ne le niait pas. « C’était pour te venger de l’autre fois?» Sa mâchoire se crispa en entendant la froideur dans sa voix. Jamais elle ne lui avait parlé ainsi. C’était mérité et ça lui fit beaucoup plus de mal que ce qu’il n’aurait pu imaginer. Faiblement, sa main passa dans ses cheveux humides de sueur pour les repousser de son front. Ses yeux suivirent Katya alors qu’elle s’approchait de Trent. Il avait envie de lui hurler à quel point elle était stupide de lui parler encore. Qu’importait ses intentions, si Trent était près d’elle, il pouvait s’énerver à tout moment. Il avait montré toute l’étendue de son talent devant lui à cette fête de st valentin. La jalousie l’avait rendu dingue. Et aujourd’hui, Jesse n’était pas mieux que lui. Ça le tuait de se l’avouer. Il y avait une chose qui le rassurait, lui ne frapperait pas Katya. Jamais.

« T’es fou ou quoi?»  Peut-être bien. Il ne put empêcher un rire nerveux de passer entre ses lèvres. La tension était beaucoup trop importante. Trent qui se redressait non loin marmonnait des choses incompréhensibles pour Jesse et il se dit que c’était sûrement mieux ainsi. Le voir suffisait à le rendre dingue. Pourtant, il se concentra sur Katya, l’envie de retourner lui coller son poing dans la figure se faisant trop forte. « C’est quoi votre problème, à vous deux. Vous savez rien faire d’autre que vous taper dessus. J’en ai marre.» La voyant partir sans qu’il n’ait pu répondre, Jesse n’hésita pas et saisit son sac pour emboiter son pas. Il fusilla Trent du regard alors que celui-ci tenta de faire la même chose. « Dégage si tu ne veux pas que je t’amoche un peu plus. » Rapidement, il courut vers la porte que la blonde avait empruntée et la claqua derrière lui.

« Katya ! Attends ! » Dans la ruelle à l’arrière de la salle, personne ne pouvait être témoin de leur dispute. Au fond, il n’en avait que faire. Les gens pouvaient bien les voir, ça ne l’empêcherait pas de parler. « Comment tu peux être aussi inconsciente ? Hein ? » L’énervement et la peur rendaient sa voix instable. « Comment tu peux l’accompagner ici ? Comment tu peux le côtoyer encore ? Après tout ce qu’il t’a fait ? » Sourcils froncés, il fixa la jeune femme face à lui. La tension dans ses poings s’était dissipée. L’envie de frapper n’était plus là. Ça n’était pas elle qui le rendait ainsi. « Il est dangereux. Et non, je ne me venge pas pour l’autre fois. Je m’en fiche qu’il ait pu me frapper et tu le sais. » Il aurait préféré que Trent ne frappe que lui. Mais cet abruti avait envoyé Katya à l’hôpital et ça, il n’arrivait pas à lui pardonner. « J’ai peur qu’il recommence putain. Tu peux pas comprendre ? T’as pas peur toi ? Tu souris comme si de rien n’était mais t’as oublié que tu as passé des semaines dans le coma à cause de ce mec ?! » Sa voix grave résonnait contre les murs de la ruelle. Il était furieux. Réellement. « Bon sang Katya, réveille-toi. Ce mec ne t’apportera rien d’autre que de la peine. » Il ne voulait pas lui crier dessus mais c’était plus fort que lui. L’idée qu’elle puisse retourner avec lui le rendait fou. Il avait peur qu’elle reçoive de nouveaux coups. Mais il était aussi jaloux. Même s’il n’était pas prêt pour une relation, il ne voulait pas la perdre.

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Katya Connely
fondatrice + the dark i know well
≡ messages : 452
≡ arrivée : 14/12/2014
≡ célébrité : Eliza Taylor-Cotter

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Jeu 2 Juil - 23:48

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

La violence. Ça lui vrille le crâne. Ça fait naître les peurs et elle ne contrôle plus rien. La peur qui vrille la moindre parcelle du crâne, le cœur qui s’emporte au fond de la poitrine et la fuite qu’elle adopte. Ça lui semble plus simple. Elle n’a pas envie de parler. Elle n’a pas envie de voir les coups. La violence. Les mauvais souvenirs dont elle n’arrive pas à se défaire. La porte, le chemin vers elle qu’elle prend. Elle n’a pas envie de se confronter à la colère. Elle a cette impression de ne pas le reconnaître, elle ne le pensait pas capable de ça. Pas de la violence. Pas devant elle.
Les membres qui tremblent et les larmes qu’elle retient. La foutue peur dont elle ne peut se défaire. La peur qui ronge la moindre parcelle de ses tripes.

« Katya ! Attends ! » Elle n’a pas la moindre envie d’avoir cette discussion. Que cette envie de foutre le camp, de retrouver le confort de sa maison et ne plus en sortir. Des mois avant qu’elle n’ose en sortir, elle a simplement envie d’y retourner. Les regrets qui rongent, l’impression qu’elle ne pourra jamais sortir de cet enfer. La violence qui lui colle à la peau, qui lui donne la nausée.
Elle ne se retourne. Elle avance. Elle n’a pas la moindre envie de lui adresse la parole. « Comment tu peux être aussi inconsciente ? Hein ? » Un pas de plus mais la vitesse qui se fait moins présente. Les mots qu’elle reçoit en plein cœur. Elle ne le pensait pas capable de lui dire quoi faire, de faire comme les autres, laisser fuser les reproches. Elle déteste ca. Elle n’a pas besoin de lui pour la sermonner. Elle n’a pas besoin qu’il fasse comme les autres. Ca la rend folle. « Il est dangereux. Et non, je ne me venge pas pour l’autre fois. Je m’en fiche qu’il ait pu me frapper et tu le sais. »
Les pas qui se stabilisent dans le sol. Son cœur qui bat à tout rompre au fond de sa poitrine. La peine. La peur. La rage. Les émotions qui se percutent et qui se mélangent. « J’ai peur qu’il recommence putain. Tu peux pas comprendre ? T’as pas peur toi ? Tu souris comme si de rien n’était mais t’as oublié que tu as passé des semaines dans le coma à cause de ce mec ?! » Elle ne parle pas. Elle ne se tourne pas. Elle ne se contente que de lui offrir son dos. Ses bras qui se croisent contre sa poitrine et le regard qu’elle laisse tomber au sol. Elle a envie de crier. Elle a envie de lui crier dessus pour lui dire de lui foutre la paix. L’envie de retourner dans son appartement et de ne plus adresse la parole à qui que ce soit. « Bon sang Katya, réveille-toi. Ce mec ne t’apportera rien d’autre que de la peine. » La rage qui gronde le cœur et elle finit par se retourner pour ouvrir les bras. Le regard qui se porte dans le sien. « C’est bon. Tu as fini maintenant?» La voix qui se lève d’un cran sans qu’elle ne contrôle rien. « C’est ce que j’aimais de toi. Tu ne faisais pas comme les autres à me faire la morale, mais finalement je me suis trompée je pense. T’es exactement comme eux Jesse.» Elle souffle. Elle a du mal à penser correctement. Elle n’a pas la moindre idée de ce qu’elle veut faire. Les bras qu’elle finit par croiser. Les mots qui lui coince à la gorge. « J’ai pas envie de te parler. Le sermon je le connais. Je n’ai pas besoin d’une énième personne pour me répéter la même foutue chanson.» Un soupire. Elle a envie de partir. Elle a envie de partir, mais elle n’arrive pas à bouger. Elle est figée dans le sol par la colère. Les pieds ancrés dans la moindre parcelle du sol et cette envie de lui foutre une gifle au visage. Elle ne bouge pas pourtant.


_________________


the dark i know well
there's a part i can't tell, about the dark i know well. I don't scream though I know it's wrong. I just play along. I lie there and breathe. Lie there and breathe. I wanna be strong. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Jeu 9 Juil - 11:48

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?


La rage de Jesse était beaucoup trop forte. Il détestait ressentir tout ça mais il ne parvenait plus à se contrôler. La peur, la jalousie, tout se mélangeait en lui. Il se doutait que Katya ne le reconnaissait pas. Jamais il n’avait été comme ça avec elle, jamais il n’avait montré ce côté violent. Il était terrorisé à l’idée qu’elle le catalogue et le mette dans le même panier que Trent. Non, il n’était pas comme lui. Jamais il ne frapperait une femme, cette idée le rebutait. C’était justement pour ça qu’il haïssait tellement l’homme qui avait mis en danger la vie de Katya. Il n’avait pas l’air mieux, à s’acharner sur lui, mais c’était trop. Il avait accumulé tous ses sentiments en lui et aujourd’hui tout prenait le dessus. Evidemment, il aurait aimé ne pas craquer devant elle, lui éviter de voir ses poings s’abattre ainsi sur Trent, mais il n’avait pu se retenir. Jesse aurait aimé s’excuser pour le mal qu’il devait lui faire, mais encore une fois, sa colère était trop forte, il ne parvenait plus à réfléchir correctement. Il n’était plus le gentil médecin. Non, il était Jesse. Entier. Celui qui avait peur de perdre Katya. Celui qui craignait de côtoyer la mort à nouveau. Celui qui ne s’en sortait tout simplement pas.

Alors au lieu de l’implorer de lui pardonner, il enchaina. Presque tout ce qu’il avait sur le cœur s’échappa de ses lèvres. Il avait promis de ne pas la juger sur Trent, de ne pas être comme ces gens qui lui reprochaient de le revoir, mais au fond, il était comme eux. La jeune femme ne le regardait pas, peut-être que ça lui permettait de continuer. Seulement, lorsqu’elle se retourna face à lui, il regretta ses mots. Pas totalement, mais un peu. Son visage n’était plus celui de la douce poupée qu’il connaissait. Ses traits étaient tirés, furieux. Il l’avait connue triste, anéantie, voire même heureuse récemment mais jamais il n’avait vu ce regard qu’elle lui portait. « C’est bon. Tu as fini maintenant?» Sa voix le glaça mais il ne montra rien, croisant ses bras contre son torse. « C’est ce que j’aimais de toi. Tu ne faisais pas comme les autres à me faire la morale, mais finalement je me suis trompée je pense. T’es exactement comme eux Jesse.» Evidemment. Lui même en était parfaitement conscient. Mais il ne le regrettait pas. S’il fallait avoir le mauvais rôle, alors il n’aurait. Il fallait qu’elle ouvre les yeux. « J’ai pas envie de te parler. Le sermon je le connais. Je n’ai pas besoin d’une énième personne pour me répéter la même foutue chanson.» Malgré lui, Jesse leva les yeux au ciel. Comment pouvait-elle être aussi inconsciente ? Il avait envie de lui hurler dessus ou bien de s’arracher les cheveux. Peut-être même les deux. Tout ce qu’il réussit à faire fut de soupirer. Longuement. Agacé. « Si tu écoutais les gens au lieu d’ignorer leurs mots peut-être que tu ne les entendrais plus. Tu ne te demandes pas pourquoi on pense tous pareil ? Tu ne crois pas qu’on a raison ? Je pense que si au fond. Mais ça te tue de le concevoir. » Sa voix ne se fit pas faible non plus, il la calqua sur le ton agressif de Katya. « Je sais à quel point c’est dur pour toi. Je sais que tu l’as aimé, que tu l’aimes peut-être encore. Mais merde si tu veux réellement avancer il va falloir que tu tournes la page. Une bonne fois pour toutes. » Sa phrase le fit rire intérieurement. Il donnait des leçons à Katya mais était à peine capable de les appliquer sur lui. Bien sûr, la situation était totalement différente mais lui aussi devait tourner cette page. Il en avait besoin pour vivre de nouveau. Mais c’était tellement dur à faire. « Ah j’étais différent parce que j’étais ton médecin. Je ne me permettais pas de te juger, je n’en avais pas le droit. Mais ça a changé. Je ne suis plus ton médecin. Et tenir à toi me fait réaliser que j’ai peur. Alors oui. Oui je suis aussi con que tous les autres, fais la gueule, ignore moi tant que tu veux mais ça ne changera pas le fait qu’on est tous inquiet pour toi. » A peine conscient qu’il venait de se confier sur le changement de la nature de ses sentiments, Jesse leva les mains au ciel en signe d’agacement. Il ne savait plus quoi dire pour la secouer. Son ton fort et agressif pouvait très bien agir comme un électrochoc ou l’éloigner un peu plus. Il était prêt à prendre ce risque si ça voulait dire que Trent ne serait plus dans les parages. Et même si elle ne voulait plus lui parler, il la surveillerait. Jamais il ne la laisserait dans les bras de cet homme. Qu’elle le veuille ou non.

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Katya Connely
fondatrice + the dark i know well
≡ messages : 452
≡ arrivée : 14/12/2014
≡ célébrité : Eliza Taylor-Cotter

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Dim 19 Juil - 19:40

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Le cœur qui s’emporte. L’esprit qui vrille. La rage qui fait apparition dans la moindre parcelle de son crâne. Elle n’a pas envie qu’il soit comme les autres. Elle n’a pas envie de laisser Trent seul avec la mort de son père sur la conscience. Elle a ce besoin de lui pardonner pour se sentir mieux, de l’aider alors qu’il lui demande son aide sans arrière-pensée. C’est ce qu’elle pense, c’est ce qu’elle voudrait croire. Elle n’a pas besoin d’entendre les commentaires. Elle sait. Elle n’est pas dupe. Elle sait qu'elle risque gros. Ils sont en public. Elle n’arrive pas à supporter la présence de Trent dans une salle en solitaire. Ici c’est différent. Elle ne sait plus comment se sentir, comment faire. Cette envie de lui donner une chance. Cette envie de l’aider alors qu’elle souffre à chaque fois qu’elle pose le regard sur lui. Elle ne sait plus.

Elle se fiche. Les pieds dans le sol. Elle n’arrive plus à en supporter plus. Ça se mélange dans le fond de son être et elle s’emporte, les mots fusent sans qu’elle ne contrôle rien. Elle ne pense plus correctement. La souffrance. La peur. Elle ne sait plus comment se sentir devant lui. Elle déteste cette foutue violence, elle ne supporte pas de la voir. « Si tu écoutais les gens au lieu d’ignorer leurs mots peut-être que tu ne les entendrais plus. Tu ne te demandes pas pourquoi on pense tous pareil ? Tu ne crois pas qu’on a raison ? Je pense que si au fond. Mais ça te tue de le concevoir. » La mâchoire qui se contracte. Elle a envie de lui donner des coups, elle a envie de lui crier de foutre le camp, mais elle ne bouge pas. Elle ne peut pas s’emporter, pas comme ça. Elle ne sait plus comment vivre correctement et elle a du mal à remettre sa vie en place, mais elle ne peut pas se défaire de Trent en un claquement de doigts. « Je sais à quel point c’est dur pour toi. Je sais que tu l’as aimé, que tu l’aimes peut-être encore. Mais merde si tu veux réellement avancer il va falloir que tu tournes la page. Une bonne fois pour toutes. » Les poings qui se serrent. Elle a envie de hurler. Cette histoire. Elle n’en peut plus et elle sait que ça ne sera jamais simple, que ça risque de se compliquer. Que ça risque de devenir pire, surtout qu’elle n’arrive pas à se défaire totalement de Trent. Pas encore. Pas tout de suite. « C’est plus facile à dire qu’à faire. Je pense que tu le sais très bien. Ne me fais pas croire que tu as complètement tourné la page sur ta femme.» La voix qui s’emporte encore un peu. Le cœur qui s’emporte. Elle se doute, elle se doute qu’il n’arrive pas à oublier celle qu’il a pu aimer, mais elle ne sait pas à quel point. Elle ne sait pas tout et c’est sûrement mieux ainsi.

« Ah j’étais différent parce que j’étais ton médecin. Je ne me permettais pas de te juger, je n’en avais pas le droit. Mais ça a changé. Je ne suis plus ton médecin. Et tenir à toi me fait réaliser que j’ai peur. Alors oui. Oui je suis aussi con que tous les autres, fais la gueule, ignore moi tant que tu veux mais ça ne changera pas le fait qu’on est tous inquiet pour toi. » elle lâche un rire. La situation est en train de la rendre folle. Un pas. Elle s’approche et accroche son regard dans les billes sombres. Katya, elle ne pense plus correctement. Elle en a marre d’entendre les autres, d’entendre les commentaires et il fait comme les autres. Simplement. « Peut-être est-ce qu’on aurait dû rester sur notre relation médecin/patient alors, parce que c’est de ça don j’avais besoin.» Elle lève les bras. « Pas ça.» Les prises de tête. Les commentaires. Elle le sait. Elle sait qu’elle ne devrait pas, elle le fait quand même. « J’ai pas besoin de ça Jesse. J’ai pas besoin d’un autre pour me dire quoi faire. Tu peux pas comprendre. Tu penses que je sais pas que c’est une mauvaise idée, je suis pas stupide. Sérieusement. J’ai pas envie de t’expliquer.» Elle n’a pas envie d’avoir cette foutue discussion. Le sujet. Elle n’a simplement plus envie de l’aborder. « Tu devrais retourner taper sur les gens.» La main qu’elle pointe derrière, le chemin inverse qu’elle montre.

_________________


the dark i know well
there's a part i can't tell, about the dark i know well. I don't scream though I know it's wrong. I just play along. I lie there and breathe. Lie there and breathe. I wanna be strong. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Lun 3 Aoû - 17:20

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Tenir à Katya n’était pas quelque chose qu’il avait voulu. Ça l’avait pris par surprise, les sentiments s’étaient développés petit à petit et aujourd’hui il était attaché à elle beaucoup plus qu’il ne l’aurait souhaité. Ils étaient fragiles tous les deux, il n’était sûrement pas bon pour elle et son équilibre. La jeune femme méritait tellement mieux que lui ou son ex fiancé. Jamais il ne lui avait parlé ainsi, il ne s’était pas permis. Aujourd’hui qu’elle n’était plus vraiment sa patiente, Jesse avait des difficultés à contenir sa colère contre cet homme qui l’avait maltraitée. Il aurait dû évité de le frapper, surtout devant elle, l’image qu’il renvoyait n’était pas aussi belle qu’avant. Mais là, il n’en avait que faire. Il était aveuglé par la peur de la perdre. Il ne voulait pas qu’elle l’approche de nouveau au risque de ne plus jamais se réveiller.

« C’est plus facile à dire qu’à faire. Je pense que tu le sais très bien. Ne me fais pas croire que tu as complètement tourné la page sur ta femme.» Ses dents se serrèrent. Parler de sa femme n’allait rien arranger. La culpabilité en lui ne cessait de monter et il la cachait avec sa colère. Jesse était pris dans un cercle vicieux. Plus il voulait protéger Katya, plus il s’attachait à elle et le mensonge grossissait. Impossible de faire machine arrière. Trop dur de lui avouer tous ses secrets. « Je n’ai jamais dit ça. Mais moi c’est différent. Ma femme ne m’a jamais maltraitée. Elle est morte dans un accident. Ne compare pas les deux situations s’il te plait. » ça le mettait en rogne. Comment pouvait-elle comparer la difficulté de tourner la page suite à un décès tragique à sa situation à elle ? « Tourner la page de Trent est dur, je sais. Mais toi tu n’essaies même pas, tu feuillettes le livre à l’envers, tu remontes au debut. Et malheureusement l’histoire ne sera pas écrite différemment. Il te retapera dessus. Encore. Et encore. » Pour lui, Trent ne changerait jamais. Impossible. Trop de violence en lui. Aujourd’hui encore ça se voyait comme le nez au milieu de la figure.

« Peut-être est-ce qu’on aurait dû rester sur notre relation médecin/patient alors, parce que c’est de ça don j’avais besoin.» Ses sourcils se froncèrent. Le regard noir qu’il lui lança ne laissait rien présager de bon. « Pas ça. J’ai pas besoin de ça Jesse. J’ai pas besoin d’un autre pour me dire quoi faire. Tu peux pas comprendre. Tu penses que je sais pas que c’est une mauvaise idée, je suis pas stupide. Sérieusement. J’ai pas envie de t’expliquer.» Nerveusement, il passa sa main sur son visage. L’énervement qui bouillonnait en lui le rendait dingue. Il avait envie de lui hurler dessus, de la secouer dans tous les sens pour qu’elle comprenne réellement. « Tu devrais retourner taper sur les gens.» De façon mesquine, Jesse ricana. « Oh non taper des gens en général ne m’intéresse pas. Juste Trent. Il mériterait une bonne raclée pour tout ce qu’il t’a fait. Mais toi tu lui souris, tu l’aides, tu l’accompagnes. » Un long soupir traduisit son agacement. Il ne savait plus comment exprimer ses pensées. « Et non, on n’aurait pas dû rester sur notre relation patient médecin. C’est trop tard maintenant de toute façon. » Levant lui aussi les bras, il tenta de baisser le ton de sa voix, mais c’était peine perdue. Il était beaucoup trop nerveux. « Tu me gueules dessus, je passe pour un bâtard alors que tout ce que j’ai toujours voulu c’est te protéger. Tu vois tout ça comme quelque chose de négatif mais tu te trompes. Je suis la pour toi. Pour t’aider. » C’était à présent son but. Sauver la jolie blonde quoi qu’elle puisse en penser. L’aider à se sortir de ses tourments. La ramener à la vie. Une vie normale. Où Trent n’aurait plus sa place. Il se l’était juré. Jamais il ne la laisserait. « Peu importe. Je ne cesserai pas. Tu pourras m’insulter tant que tu veux si ça peut te soulager. » Il était prêt à prendre le risque qu’elle finisse par le détester. Tout ce qui comptait était qu’elle laisse Trent derrière elle. Katya devait s’en sortir et Jesse allait tout faire pour qu’elle y parvienne. Il la sauverait. Peut-être comme pour demander pardon à celle qu’il n’a pas réussi à garder. Il n’avait pu sauver sa femme alors Katya serait celle pour qui il se donnerait corps et âme.

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Katya Connely
fondatrice + the dark i know well
≡ messages : 452
≡ arrivée : 14/12/2014
≡ célébrité : Eliza Taylor-Cotter

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Mer 5 Aoû - 4:19

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Elle aurait préféré ne pas parler de Trent. Ne pas le croiser. Ne pas vivre cette foutue situation. Ça la rend folle, parce qu’elle ne sait pas quoi dire, parce qu’elle ne sait plus comment faire. Juste cette foutue envie de foutre le camp. Elle sent l’énervement prendre possession de son esprit, elle sent la panique qui ronge le crâne. Elle vacille entre les sentiments. Pas envie de ça. Pas envie de lui pour lui faire la morale. Le cœur qui s’emporte, le cœur qui bat à tout rompre au fond de la poitrine et cette envie de s’enfuir, de retourner au fond de son appartement et ne pas ressortir. Elle pense à lui à chaque fois qu’elle pose le pied dans sa chambre. Elle pense à lui bien plus qu’elle ne le voudrait vraiment.
Personne ne comprend. Il ne voit que le mauvais côté de Trent. Il ne voit que la connerie. La bavure monumentale. Elle n’oublie pas. Son corps réagit. La peur qui bouffe la moindre parcelle du corps à chaque fois qu’elle pose le regard sur lui. « Je n’ai jamais dit ça. Mais moi c’est différent. Ma femme ne m’a jamais maltraitée. Elle est morte dans un accident. Ne compare pas les deux situations s’il te plait. Tourner la page de Trent est dur, je sais. Mais toi tu n’essaies même pas, tu feuillettes le livre à l’envers, tu remontes au debut. Et malheureusement l’histoire ne sera pas écrite différemment. Il te retapera dessus. Encore. Et encore.» Elle a envie de soupirer. Elle a envie de lui hurler dessus. Elle ne veut pas de son avis. Elle ne veut pas savoir. Elle ne tente pas de retourner en avant. Elle lui offre son aide. Elle l’aime encore, sûrement. Elle ne sait pas, mais elle sait qu’elle ne pourra plus jamais lui faire confiance.

« Oh non taper des gens en général ne m’intéresse pas. Juste Trent. Il mériterait une bonne raclée pour tout ce qu’il t’a fait. Mais toi tu lui souris, tu l’aides, tu l’accompagnes. » La mâchoire qui se contracte. Les bras qu’elle croise contre la poitrine. Cette foutue discussion dont elle n’a pas envie de parler. Cette discussion qu’elle aurait préféré éviter depuis le début. « Et non, on n’aurait pas dû rester sur notre relation patient médecin. C’est trop tard maintenant de toute façon. Tu me gueules dessus, je passe pour un bâtard alors que tout ce que j’ai toujours voulu c’est te protéger. Tu vois tout ça comme quelque chose de négatif mais tu te trompes. Je suis la pour toi. Pour t’aider. Peu importe. Je ne cesserai pas. Tu pourras m’insulter tant que tu veux si ça peut te soulager » Un soupir qui passe. Le corps qui ne cesse de se tendre. Rien qu’elle ne contrôle. Que l’envie de crier. Que l’envie de tourner les talons et fuir. C’est plus simple. Elle n’a pas envie de se compliquer la vie. Elle n’a pas envie de ça. « Je suis pas en danger de mort. J’ai pas besoin de protection. Je t’ai déjà dit que je ne retournerais pas avec lui. Ça ne m’empêchera pas de l’aider, parce qu’il avait besoin d’aide et je sais qu’il me fait confiance. Arrêtez de penser que j’ai envie de revenir avec lui. J’ai simplement envie de l’aider parce qu’il n’a personne. C’est tout. C’est rien. J’ai marre de parler de ça. J’ai marre de cette foutue discussion et je n’ai plus envie d’en parler. Ca ne changera rien de tout façon.» Les bras qu’elle lève en l’air et qu’elle laisse retomber le long de son corps. La voix qui baisse d’un ton, mais elle n’est pas calme. Elle a envie d’hurler, mais ça ne sert à rien. Ca ne changera rien. « Je suis désolé que ça te plaise pas, mais ça ne changera rien Jesse.» La voix plus froide qu’elle ne le voudrait. L’aide qu’elle veux lui donner. Un peu. Elle sait. Elle sait trop bien. La seule à savoir.

_________________


the dark i know well
there's a part i can't tell, about the dark i know well. I don't scream though I know it's wrong. I just play along. I lie there and breathe. Lie there and breathe. I wanna be strong. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: (katya) after tonight Sam 15 Aoû - 14:03

after tonight
After tonight, will you remember, how sweet and tenderly you reached for me and pulled me closer? After you go, will you return to love me after tonight begins to fade?

Se disputer avec Katya était la dernière chose qu’il désirait. Mais il avait beau essayer de se calmer, voir la jeune femme tout aussi énervée que lui ne l’aidait pas. Elle maintenait ses positions, pensait qu’elle avait totalement raison d’agir ainsi et ça mettait Jesse hors de lui. Il était beaucoup trop attaché à ce bout de femme pour la laisser se jeter dans la gueule du loup. Au fond, il savait que cet attachement ne l’aidait pas à voir les choses clairement mais vouloir la protéger n’était absolument pas quelque chose de négatif et ça l’enrageait que Katya ne puisse pas le voir. Il agissait comme ça pour elle, uniquement pour elle et son bien être. L’idée de la perdre le rebutait. La nuit, parfois il se réveillait en sueur après avoir rêvé que Trent la tuait. Impossible de chasser cette pensée de son esprit, pour lui, cet homme violent ne changerait jamais. Aucune exception à la règle et surtout pas lui. Il en avait vu des cas de violence conjugale et jamais le mari n’avait changé. Evidemment, il se pouvait que l’homme se calme, Jesse n’était pas bête au point de tous les mettre dans le même panier. Mais Trent n’en faisait pas partie. Il en était certain sans savoir réellement pourquoi. Une sale intuition, il voyait le mal dans ses yeux. Ou peut-être était-ce tout simplement la peur et la jalousie qui le faisait penser tout ça de lui. Chose qu’il n’admettrait sûrement jamais.

« Je suis pas en danger de mort. J’ai pas besoin de protection. Je t’ai déjà dit que je ne retournerais pas avec lui. Ça ne m’empêchera pas de l’aider, parce qu’il avait besoin d’aide et je sais qu’il me fait confiance. Arrêtez de penser que j’ai envie de revenir avec lui. J’ai simplement envie de l’aider parce qu’il n’a personne. C’est tout. C’est rien. J’ai marre de parler de ça. J’ai marre de cette foutue discussion et je n’ai plus envie d’en parler. Ca ne changera rien de tout façon.» Les yeux noirs de colère de Jesse suivaient chacun des gestes d’agacement de la blonde face à lui. Ses mots, il les détestait. Il avait envie d’hurler, de la secouer pour remettre les connexions de son cerveau qui semblaient avoir sauté. Comment pouvait-elle être aussi insouciante et surtout aussi peu rancunière ? Comment pouvait-elle vouloir aider l’homme qui avait failli la tuer. Les secondes chances existaient, oui, mais pas pour ce genre d’homme. Il ne prononça plus aucun mot, scrutant seulement le visage rougi de rage de la demoiselle. Dire qu’il y avait peu de temps elle était blottie contre lui après une nuit dans ses draps. Tout ça semblait tellement loin. Comme si rien n’avait existé. Son cœur se serra désagréablement à cette pensée et ça ne fit qu’accentuer la colère qui bouillonnait en lui. Ce Trent gâchait tout.
« Je suis désolé que ça te plaise pas, mais ça ne changera rien Jesse.» Il n’empêcha pas un rire mauvais qui s’échappa d’entre ses lèvres. « Tu sais quoi ? T’as raison. Ne change rien. » ça le tuait de lui dire ça parce qu’il pensait tout l’inverse. Mais cette conversation ne menait strictement à rien. Tout ce qu’ils réussissaient à faire était se déchirer un peu plus. « Dispute-toi avec moi alors que je ne te veux que du bien et retourne voir celui qui t’a gâché la vie. » Blasé, Jesse recula d’un pas. « Je pense que le coma t’a grillé bon nombre de neurones, ça doit être la raison de ton comportement » dit-il froidement. Elle jouait à l’idiote, il se mettrait au même niveau. Tenir à elle était une chose, lui passer toutes ses conneries en était une autre. « Ne viens juste pas pleurer quand il t’aura de nouveau foutu sa main dans la gueule. Oh, peut-être que tu ne pourras même plus pleurer vu que tu seras morte et enterrée. » Avec dédain, il la fixa une dernière fois avant de se retourner pour accéder à la porte arrière de la salle. « On se verra à tes funérailles. » Excédé, Jesse ouvrit si violemment la porte qu’elle cogna rudement dans le mur déchirant l’air d’un bruit fort. Sa vie était tellement merdique qu’il n’était même plus surpris de s’enfoncer encore plus.

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (katya) after tonight

Revenir en haut Aller en bas

(katya) after tonight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Eric ~ let's groove tonight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: The Village, East Memphis :: UFC Gym-