AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Aaron Shepperd
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 181
≡ arrivée : 25/02/2015
≡ célébrité : Colin O'Donoghue

MessageSujet: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Mer 24 Juin - 15:29

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

C'est étrange parfois comme la vie nous joue des tours. Sam avait toujours cru à l'amour. Elle lui courait après depuis qu'elle était en âge de le faire, à peu près vers l'adolescence. Elle n'avait pas manqué d'amour dans son enfance, ça ne s'expliquait pas par le fait qu'elle ai été une enfant maltraitée ou autre en réalité. Non. Elle aimait juste être amoureuse. Les petits papillons dans le ventre, l'euphorie d'être dans les bras de l'être cher... Sauf qu'elle se lassait vite. Parce que toute ces jolies sensations finissaient par s'envoler. La toute nouvelle fleur qui naissait du flirt et de la séduction finissait toujours par faner. Mais pour la jeune femme, ça ne l'arrêtait pas. Au contraire, elle continuait et continuait toujours à chercher la perle rare. Celui qui la ferait vibrer des pieds à la tête par un simple regard, un geste ou un contact. Et puis parfois, certains garçons avaient ce truc en plus, une part de mystère, comme un voile devant leur âme que Sam aurait adoré tirer pour connaître ce qui se cachait derrière. Jusqu'alors, ce genre de garçon semblait inaccessible... comme intouchable de par ce voile. Elle pouvait en trouver, les avoir pour une nuit, mais ils repartaient toujours le lendemain. Comme s'ils avaient peur de se livrer, de se retrouver sans leur part de mystère et leur voile. Comme si ces quelques instants avaient mis en péril tout leur être. Du moins c'était comme ça que Sam le voyait. Peut-être avait-elle tendance à idéaliser la gente masculine. Du moins la part qui l'attirait irrémédiablement. Comme Ceylan. Ceylan, le garçon aux cheveux irrésistiblement longs et ondulés. Le genre de chevelure que toutes les filles voudraient naturellement et pour laquelle elles travaillent avec shampoing, soin et autres outils. Et que certains garçons, comme Ceylan ont tout bonnement naturellement. Sans rien essayer de plus que de les laisser vivre. Elle jalousait les hommes parfois pour ce genre de petit détail. Mais elle les trouvait d'autant plus parfait pour ce genre de petites choses. Mais en plus de ses cheveux, Ceylan avait ces yeux, de ceux qui pétillent à chaque instant. Il avait aussi cette attitude, cette affirmation dans la posture, une assurance qui semblait sans borne – oh que Sam aimerait dépasser ces fameuses bornes ! Et puis un sourire à se damner. Enfin tout ça accumulé, ça donnait Ceylan. Le Ceylan avec qui elle avait passé une nuit il y a un mois. Une folle nuit. Il l'avait fait rire toute la soirée, l'avait fait danser et puis il l'avait aimé dans cette chambre, dans ce lit. Enfin aimer était un bien grand mot oui. Mais il lui avait l'amour comme jamais personne ne lui avait l'amour – ou peut être avait-elle oublié ? Non ce genre de relation ne s'oubliait pas. La preuve, un mois plus tard, elle s'en souvenait encore en détail. De sa peau brûlante. De ses mouvements de hanche entre ses cuisses. De ses baisers partout sur sa peau et du goût de sa bouche. Quand elle y repensait, elle souriait un peu bêtement. Parfois elle se rendait compte qu'elle était un peu niaise. Mais elle assumait totalement. Elle n'allait pas pour autant lui faire une déclaration si elle le revoyait. Elle appréciait juste chaque petit insignifiant détail qui lui faisait tourner la tête. Et ça avait le don de la mettre en émoi lorsqu'il y en avait autant.

Mais bon, c'était il y a un mois. Et sûrement ne le reverrait-elle jamais. C'était ce qu'elle s'était dit, ce qu'elle s'était répétée les rares fois où elle s'était laissé aller à repenser à cette nuit. Elle n'était pas non plus du genre à se morfondre. Il avait voulu filer en douce, c'était son problème. Il lui avait donné quelque chose malgré tout. Elle n'allait pas le chercher partout. Et elle ne lui courrait sûrement pas après. Elle n'était pas désespérée à ce point. Elle prenait ce qu'on lui donnait. Elle ne demandait pas plus. Mais bon, si ça ne lui suffisait pas, en effet, elle pouvait couper court. Là par contre, il n'y avait pas eu assez. Mais ça n'était pas elle qui avait tout arrêté au bout de quelques heures. Tant pis pour lui. Nah. Un mois plus tard, elle n'y pensait que par bribes. Et ce soir-là, elle n'y pensait pas vraiment. Ce qu'elle faisait l'en empêchait en tout cas. Elle était vautrée dans le canapé, un pot de glace sur les cuisses qu'elle dévorait passionnément en regardant un film d'horreur. Elle rît aux éclats en voyant une demoiselle se faire découper la tête. C'était parfois d'un ridicule... Et ça l'amusait. Elle raclait le fond de son pot à la recherche des dernières petites traces de crème glacée quand on frappa à la porte. Elle fût surprise d'entendre ces coups. Est-ce que Deszo avait oublié ses clés ? Ca ne lui ressemblait pas. Elle se leva et alla jeter un coup d'oeil par le judas. Quelle ne fût pas sa surprise en reconnaissant Ceylan. Elle gloussa pour elle-même. Elle lui avait manqué, c'était évident ! Elle se regarda dans le miroir posté dans l'entrée et se recoiffa à la va-vite, lissa son jean et son chemisier avant d'ouvrir la porte. « Ceylan.. ? » dît-elle en prenant l'air surpris. « Ca alors mais... qu'est-ce que tu fais là ? » Bon sang qu'il était beau. Plus beau encore que la dernière fois. Et la dernière fois, elle était un peu éméchée. Alors peut-être qu'elle n'avait pas vraiment les yeux en face des trous. Mais là, elle était tout à fait claire d'esprit. Il était superbe. Elle s'écarta pour lui céder le passage. « Entre, je t'en prie. » elle se mordilla la lèvre lorsqu'il passa devant elle, en profitant pour observer son fessier adorable. Mon dieu mon dieu mon dieu... Ca devrait être interdit. Elle sourît lorsqu'il se retourna à nouveau vers elle. « J'aurais pas cru te revoir un jour. Vraiment. Que me vaut l'honneur ? » demanda-t-elle en refermant la porte. « Tu veux un truc à boire ? A manger ? » Elle était tellement excitée par sa présence qu'elle n'arrêtait pas de parler – et avec les mains de surcroît.

_________________

Bitter Sweet Symphony
I'll take you down the only road I've ever been down. You know the one that takes you to the places, where all the veins meet yeah. No change, I can't change but I'm here in my mold. I am here in my mold. But I'm a million different people from one day to the next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Mer 1 Juil - 13:07

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

Face à la porte de la demoiselle, Ceylan se sentait minable. Le manque n’était pas encore très fort mais il savait que s’il n’achetait pas une dose, il risquait de flancher. Impossible de survivre sans ecstasy.  Au fond, Sam l’avait marqué. Plus que les autres filles qu’il avait pu choisir. Elle avait ce petit quelque chose qui l’attirait. Une étincelle dans les yeux, une frimousse malicieuse. Puis il fallait dire qu’elle était riche. Et leur nuit avait été géniale. S’il n’avait pas de drogue sous la main, il espérait que Sam accepte de coucher avec lui. Se perdre dans les méandres du plaisir l’aiderait à oublier ce manque qui commençait à lui ronger les entrailles.

Malgré lui, Ceylan appréhendait la réaction de la jeune femme. Partir comme un voleur était honteux mais si elle avait découvert qu’il lui avait volé de l’argent, Sam n’allait pas l’accueillir à bras ouverts. Les mains moites, il frappa à la porte. Le sourire sur son visage ne laissait pas voir sa crainte, il devait rester sûr de lui s’il voulait obtenir quelque chose d’elle ce soir. « Ceylan.. ? » Elle n’avait pas oublié son prénom. Etait-ce une bonne chose ? Elle aurait tout aussi bien pu se souvenir de lui pour son vol et non ses prouesses sexuelles. « Ca alors mais... qu'est-ce que tu fais là ? » Penchant la tête, il prit un air séducteur, subtile, comme la première fois. Il ne jouait jamais les gros lourds, surtout pas avec les filles raffinées comme Sam. Elles étaient plus difficiles à convaincre et la moindre petite erreur pouvait tout briser. Ce soir, il était hors de question qu’il se loupe. « Et bien, je pensais à toi alors… Je me suis dit que je passerai te faire ‘coucou’ » Après tout, ça n’était absolument pas un mensonge. Ceylan omettait de préciser pourquoi il pensait à elle exactement.

A son plus grand soulagement, la jeune femme lui laissa la place pour entrer chez elle. Bingo. C’était tellement facile. « Entre, je t'en prie. » Passant devant elle, il se pencha et sourit malicieusement. « Merci Sam… » Son prénom avait une saveur particulière sur sa langue, et ça lui plaisait. Il espérait que l’effet était le même sur la dite Sam. « J'aurais pas cru te revoir un jour. Vraiment. Que me vaut l'honneur ? » Dos à elle, il ne put que grimacer. Lui non plus ne pensait pas revenir après la première nuit. Mais il avait pensé à elle. Souvent. Un peu trop. Ça lui arrivait de se remémorer de bonnes soirées mais là, c’était différent. Pourquoi, il était incapable de le dire. Juste une sensation étrange au fond de son ventre. « Tu veux un truc à boire ? A manger ? » Se tournant vers elle, Ceylan sourit, amusé de la voir si enthousiaste. « Avec plaisir, ce que tu as. Même si j’avoue qu’une petite bière me tenterait bien. » Son sourire se fit plus intense quand il s’approcha d’elle. Dans ses souvenirs, elle était vraiment belle, mais la revoir lui fit comprendre que c’était bien plus que ça. Elle avait un charme particulier, quelque chose de fort dans le regard, dans ses gestes. « A vrai dire, on a passé une bonne soirée ensemble la dernière fois, mh ? » Marquant une pause, il la suivit à la cuisine, observant ses gestes, détaillant son corps beaucoup trop habillé à son goût. « A vrai dire, tu m’as tapé dans l’œil et j’avais vraiment envie de te revoir. »

Prenant la bouteille, il frôla sa main pour voir ses réactions. Avait-il une autre chance ? Ceylan ne put pas affirmer qu’il avait gagné mais il était presque certain qu’elle craquerait s’il forçait un peu les choses. Ses yeux ne lançaient pas d’éclairs, elle ne semblait pas vouloir lui faire la peau. Tout ça devait sûrement signifier qu’elle ne lui en voulait pas vraiment d’être parti sans la prévenir. « J’ai été débile, de partir… J’aurais au moins dû te laisser mon numéro… » Buvant un peu de sa bière, il se reconcentra sur elle. Sa présence l’aidait à mettre de côté le manque qui commençait à ronger son être. La séduction et le désir lui permettaient de se sentir mieux. Mais pour combien de temps ? ça Ceylan n’en savait rien. Le plus tôt il réussirait à la mettre dans son lit, le mieux ça serait. Il ne pouvait pas prendre le risque qu’elle remarque son état de manque. Anya n’avait pas tort, les filles comme Sam ne côtoyaient pas les drogués comme lui, les paumés sans argent. Elle risquait de le fuir si elle apprenait pour sa dépendance, pour ses petits vols lui permettant de payer sa dose régulière. « Tu ne m’en veux pas trop j’espère ? » Il fallait qu’il oublie ses doutes et qu’il se concentre sur la demoiselle face à lui. Sam ne savait rien pour l’instant, inutile de paniquer avant l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron Shepperd
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 181
≡ arrivée : 25/02/2015
≡ célébrité : Colin O'Donoghue

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Lun 6 Juil - 13:29

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

Ceylan était devant sa porte. C'était quasiment hallucinant tellement elle ne s'y était pas attendue. Pour elle, s'il était parti en catimini comme il l'avait fait, c'était pour ne jamais revenir. Après tout, il n'avait laissé aucun message, n'avait témoigné aucune envie de la revoir dans un futur proche ou lointain. Oh elle ne s'en plaignait pas, c'était tout à fait son droit mais ça n'en expliquait que plus sa surprise. Et c'est pourquoi elle lui demanda ce qu'il faisait là, sur le pas de sa porte. « Et bien, je pensais à toi alors… Je me suis dit que je passerai te faire ‘coucou’ » Sam en fût flattée, qu'il passe à l'improviste parce qu'il en avait ressenti l'envie. C'était flatteur d'ailleurs, après tout. C'était gentil. Elle essaya de ne pas trop le montrer malgré tout bien que son grand sourire témoignait déjà de sa joie à l'idée que Ceylan entre à nouveau dans sa vie. Elle l'invita à entrer, ce qu'il répondît par un simple merci suivi de son prénom. Il avait une façon de le dire... c'était très excitant. Elle demanda plus de détail pour savoir les raisons de sa venue mais devança la réponse de Ceylan en lui proposant aussi au passage à boire et à manger. Elle était complètement euphorique. Complètement. Mais elle voulait aussi qu'il la voit sous son meilleur jour, comme une petite hôte modèle. « Avec plaisir, ce que tu as. Même si j’avoue qu’une petite bière me tenterait bien. » répondît-il en s'approchant et elle sourît, satisfaite de sa réponse et de ses réactions. « Alors une bière. » lâcha-t-elle en allant déjà fouiller dans le frigo. « A vrai dire, on a passé une bonne soirée ensemble la dernière fois, mh ? » l'entendît-elle dire en cherchant son butin et elle sourît pour elle-même. Oh que oui. Ca avait été une très bonne soirée. Elle se redressa, prête à confirmer, bière à la main. Et il était là, tout près. Elle se sentît défaillir aux mots qui suivirent. « A vrai dire, tu m’as tapé dans l’œil et j’avais vraiment envie de te revoir. » Elle le regarda dans les yeux, sentant qu'il prenait doucement la bière d'entre ses doigts. Bon dieu... comment avec un geste aussi banal que celui là pouvait-il la rendre complètement folle ? Comment ? C'était incroyable. « C'est vrai... que c'était bien la dernière fois... » lâcha-t-elle dans un souffle avant de se retourner pour prendre un jus de fruit pour elle. Elle essaya de reprendre ses esprits, le visage ainsi dans le réfrigérateur. Fiouh... Elle reprît contenance et ferma la porte avant d'ouvrir pour elle la petite bouteille de jus d'orange.

« J’ai été débile, de partir… J’aurais au moins dû te laisser mon numéro… » Ah ça, elle ne lui faisait pas dire. Ca avait été stupide. Inconsciemment, alors qu'elle buvait elle aussi une gorgée de sa boisson, elle confirma ses dires en hochant la tête. Très expressive. Peut-être trop même. Mais bon, il devait s'en douter qu'il avait été idiot cette fois-là. Il n'y avait pas besoin de la confirmation de Sam pour qu'il s'en rende compte, preuve en était ses propos. « Tu ne m’en veux pas trop j’espère ? » continua-t-il et la jeune femme sourît doucement. Non, elle n'en était pas à ce point là. Elle fît quand même mine de réfléchir, pour le taquiner, se dirigeant vers le salon. « Hm... je sais pas trop. » feignit-elle en se posant dans le canapé. Mais elle affichait un petit sourire taquin qui voulait tout dire. « C'était assez naze de partir comme un voleur, c'est sûr. Pendant que je dormais. » Elle bût une nouvelle gorgée de jus de fruit et le posa sur la table basse. « D'autant que normalement, quand on fait ça, c'est parce qu'on a pas envie de revoir la personne en question. » ajouta-t-elle en plongeant son regard dans le sien. « Hm ? » Elle sourît en coin malgré tout. Il était là, il était revenu. Alors elle ne lui reprochait pas vraiment son départ précipité. « Je te taquine. » rît-elle doucement et elle tapota la place qui restait dans le canapé à ses côtés. « Tu as de la chance, mon colocataire n'est pas là. On a l'appartement pour nous tout seul. » précisa-t-elle au passage. Non pas qu'ils étaient de ce fait obligé d'occuper tout l'appartement mais si jamais l'envie venait à Ceylan de baptiser toutes les pièces. Elle rougît presque à cette pensée alors que c'était loin de lui déplaire. Mais il n'était pas forcément revenu pour ça. Quoi que c'était un mec... Bon stop ! Il fallait qu'elle arrête de trop réfléchir. Elle s'écarta à peine pour qu'il s'asseye près d'elle. Mais elle ne voulait pas garder cette distance raisonnable. Celle qui était acceptable en société. Celle qui respectait l'espace vital de l'autre. Non. Là, ils partageaient le même espace vital et ça lui convenait complètement. Leurs épaules se touchaient doucement. « Je te manquais alors... ? » ajouta-t-elle avec un petit rire et elle vînt poser ses pieds sur la table basse, remontant ses genoux comme pour cacher un peu son torse et jouer les timides. « Je comprends, je suis une nana fantastique. C'est difficile de se passer de moi. » Elle rît à nouveau. Elle aimait bien ça, se vanter faussement. C'était amusant et s'il répondait à l'affirmative ça n'était que du bonus.

Elle récupéra à nouveau son jus de fruit et le termina, léchant doucement ses lèvres du bout de la langue. « Il est plutôt tard. Si tu veux rester dormir ce soir... c'est possible. » tenta-t-elle en le bousculant faussement de l'épaule. Elle flirtait de manière évidente. Et elle espérait qu'il flirterait en retour. Mais c'était bien parti. Elle espérait aussi qu'il ne resterait pas que pour dormir.

_________________

Bitter Sweet Symphony
I'll take you down the only road I've ever been down. You know the one that takes you to the places, where all the veins meet yeah. No change, I can't change but I'm here in my mold. I am here in my mold. But I'm a million different people from one day to the next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Ven 21 Aoû - 13:35

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

Quelque peu gêné par sa nouvelle intrusion chez Sam, Ceylan tentait de paraître à l’aise. Le manque le rongeait petit à petit mais il luttait. Cette fille, il l’appréciait énormément. Pourquoi ? Comment ? Il n’en savait rien. Un ressenti particulier. Peut-être son sourire, sincère et doux. Ou alors ses cheveux si soyeux qu’il se souvenait encore de la sensation sous la pulpe de ses doigts. Ses grands yeux ? Bordés de cils si longs qu’il s’était même demandé s’ils étaient vrais. Il en avait vu des filles avec de nombreux artifices sur le visage ou le corps. Sam était naturelle. Il le voyait bien ce soir qu’elle n’était pas apprêtée pour sortir. Il n’y avait que peu de différence avec celle qu’il avait pu rencontrer quelques semaines plus tôt. Cette femme l’avait chamboulé et s’il essayait de comprendre pourquoi, Ceylan y serait encore dans plusieurs jours. Il s’était juste laissé aller à l’envie de la revoir. Chose qu’il n’avait jamais fait.

Le jeune homme avait eu peur qu’elle ait remarqué son vol ou qu’elle lui en veuille d’être parti sans rien dire. Mais elle était là, près de lui, sourire aux lèvres. Il ne s’était pas vraiment attendu à une telle réaction mais ça lui plaisait et, surtout, le rassurait. Peut-être que tout n’était pas perdu. Acceptant la bière, yeux rivés dans ceux de la demoiselle, il frôla ses doigts volontairement. Cherchant à créer le trouble en elle. « C'est vrai... que c'était bien la dernière fois... » Chose qui marcha au vu de la réaction de la demoiselle. Elle aussi semblait attirée par lui. Il devait absolument s’excuser et profiter de cette ouverture. C’était stupide, parce que même s’il l’appréciait et qu’elle lui avait tapé réellement dans l’œil, Ceylan avait besoin d’elle. Besoin de son argent, de sa présence. Il était tellement dépendant de cette drogue que ça risquait de tout gâcher avec Sam, mais il voulait prendre le risque. Elle était sa seule solution. « Hm... je sais pas trop. C'était assez naze de partir comme un voleur, c'est sûr. Pendant que je dormais. » « un voleur » Si elle savait à quel point ses mots pouvaient être vrais. Il n’était qu’un voleur. Surmonté d’un manipulateur et drogué. Il n’était qu’un minable qui ne la méritait pas. Il en était parfaitement conscient. Anya lui avait répété plusieurs fois. Mais il n’avait pas envie d’écouter toute cette négativité. Pour une fois, il voulait profiter d’un peu de bonheur. « D'autant que normalement, quand on fait ça, c'est parce qu'on a pas envie de revoir la personne en question. Hm ? » Souriant faiblement, Ceylan acquiesça. Elle était malicieuse, ça lui plaisait. « Je suis un homme spécial. Je ne fais rien comme les autres. » Il ne mentait pas. C’était une façon de le décrire. Seulement ce mot « spécial » ne cachait rien de positif. « Je te taquine. Tu as de la chance, mon colocataire n'est pas là. On a l'appartement pour nous tout seul. » Levant un sourcil, il s’installa près d’elle et poussa son épaule de la sienne. Portant la bière à sa bouche sans jamais la quitter du regard, Ceylan but un peu. Magnifique. C’était tout ce qui lui venait à l’esprit en la regardant. Son ventre se tordit évidemment en imaginant leurs corps enlacés dans chaque pièce de cet appartement. « ça c’est une information qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. » La jeune femme était joueuse mais Ceylan la savait sincère. Il ressentait la tension entre eux et elle ne semblait pas être prête à la laisser s’évaporer. Ce qui arrangeait grandement le brun. Il avait terriblement envie de l’embrasser à nouveau, de la sentir s’agripper à ses cheveux alors qu’il mordrait son cou tout en caressant sa peau. Perdu dans ses pensées, il sourit en sentant de nouveau leurs épaules se toucher et sa voix douce frôler ses tympans. « Je te manquais alors... ? Je comprends, je suis une nana fantastique. C'est difficile de se passer de moi. » Levant les sourcils à répétition, Ceylan rigola avant de fixer la langue de la demoiselle qui se faufilait sur ses lèvres. Il ne rêvait que d’une chose, récupérer lui même ce jus de fruit contre sa bouche pleine. « Il est plutôt tard. Si tu veux rester dormir ce soir... c'est possible. » La regardant innocemment, Ceylan fit mine de réfléchir intensément. Une main dans ses cheveux, il repoussant les mèches qui venaient barrer ses yeux. « Rester avec toi serait un plaisir » murmura-t-il tout en rivant ses yeux désireux dans ceux de la demoiselle à ses côtés. « Par contre, je ne suis pas fatigué. Mais alors pas du tout… » Ses dents virent presser la pulpe de ses lèvres alors qu’il s’approcha doucement d’elle. Ils étaient déjà très proches mais ce n’était pas suffisant au goût de Ceylan. Elle le mettait dans tous ses états et il était certain que le manque de drogue n’avait rien à voir là dedans. Elle avait juste un pouvoir insensé sur lui. Et c’était plaisant. Un peu trop. « Pour l’instant, j’ai envie de gouter à nouveau à tes jolies lèvres. » Sans vraiment attendre sa permission, Ceylan glissa sa main dans la nuque de Sam avant de déposer sa bouche chaude sur celle de la demoiselle. D’abord doux, il ne l’embrassa qu’en surface, prenant soin de presser agréablement ses lèvres contre leurs jumelles. Avide d’en avoir plus, il resserra son emprise sur sa nuque, l’approchant encore de lui. Presque sur ses genoux, Ceylan faufila sa main libre dans le bas du dos de la brune, collant leurs bustes ensemble alors que sa langue vint s’immiscer entre ses lèvres. Rien de brusque. De la douceur. Chose qui ne lui ressemblait absolument pas mais il aimait ces nouvelles sensations. Frissonnant sous l’intensité du baiser, Ceylan frôla la peau exposée du creux de ses reins tout en resserrant ses doigts autour des cheveux de Sam. Cette fille le rendait fou. Jamais il ne s’était laissé prendre dans les filets d’une femme ainsi. Ça avait toujours été lui le dominant, lui qui décidait de la suite des évènements. Jamais elles n’avaient eu une telle emprise. Sam était comme la drogue. Il savait que c’était dangereux mais il lui était impossible de la repousser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron Shepperd
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 181
≡ arrivée : 25/02/2015
≡ célébrité : Colin O'Donoghue

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Mer 2 Sep - 23:49

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

Ceylan était beau. Plus que beau. A dire vrai, Sam n'avait peut-être jamais rencontré un garçon au moins aussi beau que Ceylan. Elle avait littéralement été subjugué en le voyant la première fois. On dit souvent que le physique ne compte pas, mais là, il ne fallait pas se leurrer, c'était clairement son physique qui lui avait tapé dans l'oeil en premier lieu. Bien sûr, il arrivait que la personnalité soit-elle que le charme était rompu presque à l'instant même où la personne ouvrait la bouche. Mais pas pour Ceylan. En plus d'une enveloppe séduisante, il savait parler. D'une voix grave et chaude. Le genre de voix qui nous met en transe. Et il évitait de dire des âneries rédhibitoires. Et puis il était intéressant. Il avait de la culture et savait écouter lorsqu'on lui racontait quelque chose qui ne le concernait pas forcément. C'était une qualité que Sam ne pouvait pas dénigrer. Et puis il y avait cette alchimie entre eux. Elle se sentait à l'aise à ses côtés, tout contre lui même. Il n'y avait pas gêne réelle. Elle était juste bien.

Et malgré toutes les qualités qu'elle était d'accord pour lui trouver, elle s'amusa à le taquiner sur ses décisions désastreuses. Notamment celle d'être partie en catimini, en pleine nuit, comme pour l'éviter. Pour éviter qu'elle ne le retienne. Elle lui fît d'ailleurs remarqué que c'était l'impression qu'il avait laissé. « Je suis un homme spécial. Je ne fais rien comme les autres. » Ah ça, elle n'en doutait pas. Pour partir comme il l'avait fait et finalement revenir à la charge quelques jours plus tard, c'était inédit. Elle gloussa et cessa un instant son rire en suivant le mouvement de la bouteille sur ses lèvres. Bon dieu, ce qu'elle aurait voulu être à la place de ce goulot à l'instant même... Elle laissa entendre que son colocataire n'était pas là. C'était peut-être une nouvelle intéressante après tout, selon la tournure que prendrait les événements. « ça c’est une information qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. » Apparemment, Ceylan y trouvait un intérêt certain. Elle en fût ravie et sourît en coin, l'air malicieuse. Elle était déjà émoustillée rien qu'à l'idée de ce qui pourrait suivre. Elle fît mine de se vanter en buvant son jus d'orange, puis en vînt à l'inviter à rester. Le prétexte ? Il était tard. En réalité, pas tant que ça. Mais elle s'en fichait. Il comprendrait bien le vrai message derrière cette invitation. « Rester avec toi serait un plaisir » Il avait pris une voix basse. Elle en frissonna légèrement. Dans sa nuque, tous ses poils se hérissèrent. Elle entrouvrît la bouche, gobant ses paroles. « Par contre, je ne suis pas fatigué. Mais alors pas du tout… » Elle sourît doucement alors qu'il se mît à mordiller sa lèvre, se rapprochant d'elle sensiblement. Elle non plus n'avait pas sommeil. Elle était prête à faire des folies toute la nuit. Elle posa d'une main hasardeuse la bouteille de jus de fruit vide, sentant que les choses allaient vite basculer. « Pour l’instant, j’ai envie de goûter à nouveau à tes jolies lèvres. » Elle n'eût pas le temps de répliquer qu'elle aussi serait ravie de retenter l'expérience que déjà, la main de Ceylan vînt enlacer sa nuque et la rapprocher de lui. Elle ferma les yeux et se laissa aller dans le baiser qu'il lui offrît alors. Elle n'avait donc pas rêvé ses derniers souvenirs, il embrassait bien comme un Dieu. Il venait d'agripper ses cheveux et l'avait rapproché de sa main ferme dans le bas de son dos. Leurs langues se taquinaient sensuellement alors que lentement elle vînt monter sur ses cuisses. Elle ne pouvait plus attendre. C'était trop bon que de l'embrasser à nouveau. Ses mains glissèrent sur ses épaules, autour de son cou, dans ses cheveux épais avant de redescendre sur ses pectoraux. Elle lâcha un soupire d'aise en rompant le baiser. Venant mordiller la lèvre inférieure du beau brun, elle rît doucement. « Eh bien... Je devrais peut-être te donner du café pour que tu restes avec la même énergie toute la nuit. » Et avec un nouveau rire elle revînt l'embrasser. Son bassin vînt volontairement se coller à celui de son ancien – et de bientôt de nouveau – amant et elle faufila les doigts d'une de ses mains sous son tee-shirt, délicatement, juste frôler son ventre lisse. Ce faisant, elle dirigea ses baisers sur la mâchoire puis dans le cou de Ceylan, griffant un peu sa peau. Cette dernière était brûlante. Elle avait déjà envie de la dévorer de baisers et de morsures. Elle se souvenait du goût de sa peau à présent, ça lui revenait. Et elle savait que ça allait une fois de plus la rendre complètement folle. Elle avait déjà hâte qu'il soit nu, et qu'elle aussi. Que leur corps entrent en contact et se lient magnifiquement bien. Dieu que ça allait être bon, une fois de plus.

Et après avoir à peine mordiller le lobe de son oreille, joueusement, elle se leva et partît à reculons en direction de la salle de bain. « Laisse moi deux minutes... J'ai besoin de prendre une douche. » lui confia-t-elle et elle commença à se diriger vers la salle-de-bain. En réalité, elle venait d'avoir un énorme doute et voulait absolument vérifier qu'il restait bien des préservatifs dans ses affaires. Elle ferma la porte de la salle d'eau derrière elle et commença à farfouiller la pharmacie au-dessus du lavabo. Elle sourît ravie en voyant la boîte qui trônait sur l'étagère. Elle s'en saisît et serra le poing en l'air en signe de victoire, un petit « yes ! » lui échappant. Elle décida qu'elle allait quand même passer par la phase douche histoire de se mettre en condition idéale pour cette nuit qui s'annonçait. Elle entra donc dans la cabine, alluma l'eau et se lava avec son gel douche préféré à base d'huile d'argan, celui qui sentait beau et faisait briller sa peau. Elle serait toute pimpante pour lui. Il ne pourrait plus repartir. Elle se lava en chantonnant une chanson de Marvin Gay avant de ressortir en enfilant seulement une serviette autour de son corps. Elle avait à présent les cheveux mouillés, gouttant doucement dans sa nuque et dans son dos. Elle sortît de la salle-de-bain et revînt au salon pour retrouver Ceylan qui l'y avait patiemment attendu. Elle sourît en coin et s'approcha de lui. « Me revoilà... » dît-elle sensuellement et elle se planta devant lui. « J'avais oublié des vêtements de rechange... c'est dommage n'est-ce pas ? » papillonna-t-elle, l'air malicieux. Lentement elle attrapa le pan de la serviette et tira dessus, l'éloignant de son corps et la laissant tomber au sol. « Oups... » feignit-elle, un bras cachant sa poitrine et les cuisses un peu serrée, juste pour paraître légèrement intimidée et gênée. « Quelle maladroite... Que faire maintenant que je suis... eh bien... » elle se regarda de haut en bas. « tooootalement nue devant toi ? » Et elle sourît avant d'éclater de rire. Jouer les innocentes alors qu'elle était clairement en train de l'aguicher était difficile. Elle ne savait pas garder son sérieux dans ces moments là. Le sexe était un jeu à ses yeux. Et elle comptait bien s'amuser avec Ceylan. Elle monta alors sur ses cuisses et colla sa poitrine nue à son buste. « Où en étions-nous ? » lui demanda-t-elle les yeux pétillants. « Ah... oui. » et elle se pencha à nouveau pour venir presser sa bouche contre celle du brun qui la rendait tellement folle.

_________________

Bitter Sweet Symphony
I'll take you down the only road I've ever been down. You know the one that takes you to the places, where all the veins meet yeah. No change, I can't change but I'm here in my mold. I am here in my mold. But I'm a million different people from one day to the next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot) Mer 9 Sep - 13:12

Did you miss me ?
Something about the way you move got me talking just to flirt. Something about the things you do got me calling off work. It's just something about you.

La jeune femme qui l’avait invité de nouveau à entrer chez elle ne semblait pas lui en vouloir plus que ça. Un instant, Ceylan se dit qu’elle préparait peut-être une vengeance mais cette idée lui parut ridicule à peine formulée dans son esprit. Elle n’était tout simplement pas vexée et ça voulait dire qu’elle n’avait pas découvert son vol. Elle aurait pu être très bonne actrice mais Ceylan n’imaginait pas Sam comme ça. Si elle paraissait amusante et plutôt sûre d’elle, il ne la voyait pas comme quelqu’un de mesquin et manipulateur. Pas comme lui. A ses côtés, il se sentait différent. Le manque était toujours présent en lui mais elle avait un petit pouvoir apaisant. Sa beauté le subjuguait ce qui lui permettait de cibler son attention sur autre chose que la sensation désagréablement fourmillant dans son corps.

Ses lèvres étaient toujours aussi douces. Il ne les avait pas oubliées. C’était étrange d’ailleurs. Ceylan ne s’attachait jamais. Il n’éprouvait rien pour ses « victimes », les abandonnait directement dans la nuit. Sam, elle étai différente. Pourquoi, il ne saurait l’expliquer. Un ressenti, une sensation. Ça n’était pas un coup de foudre. Non, il préférait se dire que ça n’était qu’un coup de cœur. Au fond, l’amour, il n’y connaissait rien et ne voulait pas s’encombrer de ça. Puis il ne méritait pas d’éprouver ce sentiment si spécial et surtout, Sam méritait quelqu’un de mieux que lui. Beaucoup mieux. Tout ce qu’il pouvait lui offrir était son corps. Il n’avait jamais appris à utiliser son cœur.

Sur ses genoux, la jeune femme semblait de plus en plus entreprenante et ça lui plaisait. Ses mains s’accrochaient peut-être un peu trop fermement à elle mais le manque lui jouait des tours. Il avait tellement peur de décrocher d’elle, de se laisser envahir par ses démons. Alors il enfonçait fermement ses doigts contre ses hanches espérant ne pas lui faire mal. « Eh bien... Je devrais peut-être te donner du café pour que tu restes avec la même énergie toute la nuit. » Doucement, il rigola. Café ou non, aucune chance qu’il puisse dormir. Mais il ne lui dirait pas pourquoi. Du moins, pas complètement. « T’inquiète pas, je penses que tu vas me maintenir éveillé sans souci. »  L’excitation l’aiderait sûrement, mais le manque était en grande partie responsable de son manque de sommeil.

Il fallait qu’il réussisse à rester dans la bulle que Sam créait pour eux deux. Ses mouvements étaient tellement agréables sur lui mais il en voulait plus. Il avait besoin de plus. Les mains tremblantes, il cacha sa gêne par un sourire. Mettre ça sous le coup de l’envie. Facile. Seulement, Ceylan grimaça en la voyant s’éloigner. « Laisse moi deux minutes... J'ai besoin de prendre une douche. » Seul un grognement sortit de sa bouche alors qu’elle partait de plus en plus loin de lui. Le manque reprit vite place en lui alors qu’elle disparaissait de sa vue. « Putain… » murmura-t-il nerveusement. Ecoutant le bruit de l’eau, Ceylan se leva et fit les cent pas. Les minutes d’absence lui paraissaient terriblement longues. Son cœur lui jouait des tours en bondissant beaucoup trop fortement dans sa poitrine. Finalement, il se posa à nouveau dans le sofa et agrippa ses cheveux. Elle allait revenir, il fallait qu’il reste calme. Si elle venait à sentir son malaise, elle ne lui offrirait sûrement pas une nuit de folie. Il n’avait aucune envie de parler ou de se retrouver à la rue.

Le bruit du loquet l’attira directement. A l’affut, il n’avait qu’une envie, l’avoir tout contre lui à nouveau. Oh, il avait envie de sa dose aussi. Mais ça, il ne pourrait pas l’avoir de suite. Alors Sam serait cette drogue pour ce soir. « Me revoilà... » Il la devinait nue sous sa serviette et ça le fit sourire. Aguicheuse. Ça lui plaisait. Le manque se mêla à l’envie grandissante en lui, calmant petit à petit ses pensées noires. « J'avais oublié des vêtements de rechange... c'est dommage n'est-ce pas ? » Son rire fut vite stoppé lorsqu’il vit la serviette glisser le long de son joli corps. Elle était magnifique. « Oups... » Et tellement surprenante. Cette fille était pleine de ressources et Ceylan ne pouvait que l’apprécier un peu plus. C’était comme si elle avait senti qu’il avait besoin de plus qu’une simple nuit dans ses bras. Il avait besoin d’occuper son esprit, de jouer, de se sentir libre. « Quelle maladroite... Que faire maintenant que je suis... eh bien… tooootalement nue devant toi ? » De nouveau, son rire se mêla à celui de son hôte. Sa pointe d’humour n’enlevait rien au sensuel de la situation.

L’accueillant avec plaisir sur ses genoux, il frôla son dos doucement du bout des doigts. Sa peau était encore chaude après la douche. Ou alors était-ce lui qui lui faisait ça ? Peut-être bien les deux ensembles. Il s’en fichait. Tout ce qui comptait était la sensation agréable sous la pulpe de ses doigts. « Où en étions-nous ? Ah... oui. » Le baiser fut encore plus passionné que les précédents. Elle faisait monter son envie en flèche et il avait du mal à retenir ses gestes désireux. Ses mains se plaquèrent rapidement contre le bas de son dos, la collant encore plus à lui. Mais ça ne suffisait pas. Il voulait plus. Ses propres vêtements l’empêchaient de bien profiter alors il poussa doucement le buste de Sam pour retirer lui même son propre t-shirt. Directement, il la colla à lui frissonnant au contact de leurs peaux nues. Sa bouche s’aventura sur sa mâchoire puis dans son cou avant de trouver sa place sur sa poitrine. Il y déposa baisers et autres succions tout en glissant une de ses mains entre leurs corps jusqu’à l’intimité de la demoiselle. Il la désirait tellement fort. C’en était presque douloureux.

Après avoir offert quelques douces attentions à son corps, Ceylan se leva en la maintenant contre lui. « J’ai envie de retrouver ta chambre. Elle m’a manqué » dit-il amusé. Le canapé était tentant mais il avait envie de plus de place, être plus libre dans ses mouvements. Rapidement, il l’allongea contre le matelas et se débarrassa du reste de ses vêtements. Nu lui aussi, il vint recouvrir le corps de la demoiselle du sien. Elle était brûlante. Ou alors était-ce lui ? Peu importait, la sensation était délicieuse. « Tu sais que tu me rends… fou ? » Il avait hésité à dire accro. C’était ça. Il était accro. Mais il avait peur qu’en l’avouant, elle comprenne qu’il y avait bien plus que ça. Pourtant, il n’y avait que très peu de chance qu’elle fasse le lien mais Ceylan était tellement craintif à ce sujet.

Sans attendre, il reprit ses baisers un peu partout sur le haut de son corps tout en jouant de sa main entre les jolies jambes de son amante. Il adorait la voir se tendre, se crisper parfois, sous ses attentions. C’était flatteur, et surtout très excitant. Il en avait touchées des femmes mais très peu l’avaient rendu aussi désireux. Très peu, voire même aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot)

Revenir en haut Aller en bas

Did you miss me ? Ceylan et Sam (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 05 + POWER IT UP :: les rps-