AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

summer.a_it's gonna be okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: summer.a_it's gonna be okay. Mer 8 Juil - 23:05


Summer Atkins
For every step in any walk Any town of any thought I'll be your guide

Nom : Atkins. Prénom : Summer. Âge : 27 ans. date et lieu de naissance : 30 octobre 1987, ici même. vos origines : américaines. Métier : caissière dans une grande surface. Orientation sexuelle : bisexuelle pour qui voudra prendre son corps. Statut matrimonial : célibataire trop amoureuse pour qui voudra prendre son coeur. côté financier : fini les fins de mois sans trop devoir se serrer la ceinture. Caractère : lunatique, instable, névrosée, amoureuse, naturelle, fataliste, rêveuse, détraquée, fatiguée. groupe : artichaut.


the last song
Summer fume. Depuis ses 13 ans, et n'a jamais essayé d'arrêter. Elle aime beaucoup chanter et jouer de la guitare sèche, mais rarement en dehors de son petit appartement. C'est Kellan qui lui a donné envie d'essayer. Et ça la détend. Elle n'a jamais associé travail et passion, ce sont deux concepts trop opposés pour elle, elle travaille dans un supermarché, c'est un boulot alimentaire qui lui convient très bien. Elle aime beaucoup dessiner aussi, et ne sors jamais sans un petit cahier dans sa poche ainsi qu'un crayon. Elle ne s'autoproclame pas artiste, les artistes la fascinent trop pour ça. Sa passion pour Jude la transporte depuis des années maintenant, et elle tuerait pour lui. Au sens propre. Les gens la considèrent souvent comme bizarre, car lunatique et réveuse. Elle n'accorde aucune espèce d'importance aux différences des gens, elle passe complètement au-dessus. Et donc agira aussi gentiment ou méchamment avec un homme ordinaire qu'avec un unijambiste, une femme ordinaire ou un transsexuel, etc. Summer adore les animaux mais ne sait pas s'en occuper. Elle a toujours eu une relation particulière avec la nourriture, dans sa jeunesse, elle avait un gros problème d'anorexie, maintenant qu'elle s'épanouit en elle-même, elle éprouve un amur démesuré pour la bouffe. Parfois, bien que de plus en plus rarement grâce à son entourage, il lui arrive encore de se faire vomir. Elle adore l'extérieur, et pas forcément pour les gens, pour elle, tout est toujours une richesse dont elle peut se nourrir. Kellan est une force très importante dans sa vie, elle lui confie tout, et réciproquement, et n'a jamais éprouvé le moindre sentiment ambigu, ni la moindre tension sexuelle, bien qu'ils aiment tout les deux ça. Elle a de nombreux tics de langages et gestuels également, elle transmets toutes ses angoisses par des gestes évocateurs, on comprend vite quand quelque chose ne va pas si on est un minimum observateur. Elle adore les gens, même si elle ne sait pas approfondir de relation. Elle garde un blocage en elle depuis le suicide de son père. Jude est le seul avec Kellan a avoir obtenu d'elle une passion démesurée. Elle ne lutte pas contre cette maladie qui la fait suivre un fantôme, bien que celle-ci la détruise chaque jour un peu plus, pour elle l'amour véritable se mérite, peu importe le regard des gens.


all the single lady
ton pseudo : falafel, fing3rprints. âge : 23 ans. pays : belgium. fréquence de connexion : aléatoire selon cours et vie sociale, mais assez présente quand même. comment t'es arrivé ici? : avec Ash, et Hazel, et vous connaissez déjà l'histoire. un commentaire? : jevousaime.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Mer 8 Juil - 23:06

story of my life
J'ai attendu 6 heures à la gare, ce jour-là.
Je suis depuis, la petite fille qui attend. Maman et papa ne s'aimaient plus beaucoup, et naturellement, le pont en allumettes qui se dressait entre eux s'est effondré. Je n'ai pas vraiment pleuré, mais j'étais très fatiguée, quand toutes les deux semaines, je devais faire les trajets en train pour aller voir papa. Il avait une barbe râpeuse en ce temps-là. En fait, c'est cette barbe qu'il aura pour toujours. Le ciel était maladroit, il dansait sans cesse entre éclaircies et nuages.
J'ai attendu longtemps sur le banc en bois, jusqu'à ce qu'il me fasse mal aux fesses. Jusqu'à ce que ma patience de petite fille se fatigue elle-même. Je me suis levée plusieurs fois, je jouais à l'équilibriste sur le bord du quai jusqu'à ce qu'un contrôleur m'enguirlande. Avec deux trois pièces, je me suis achetée une friandise au distributeur, c'était bon, plein de noisette, mais j'avais toujours faim quand je l'ai terminé. Et je n'avais plus de pièce.
J'ai attendu 6 heures à la gare, ce jour-là, puis j'ai pris mon sac à dos et je suis partie. Ma patience avait des limites, et puis, je connaissais le chemin jusque chez papa. Alors, affrontant parfois quelques gouttes de pluies, mais également la chaleur du soleil qui ne ce décidait pas, je marchais. Je regardais bien à gauche et à droite avant de traverser, comme maman m'avait appris, parce que papa... ben papa il ne m'apprenait plus grand chose. Je savais qu'il avait des problèmes d'argent, parce qu'il avait le même frigo vide que la Tati de Sarah, et ma maman m'avait dit que la Tati de Sarah était pauvre et que c'était pour ça qu'elle n'arrivait pas à se payer à manger. Maman avait beaucoup de pitié pour la Tati de Sarah, mais pour papa, elle n'en avait pas. En fait elle disait souvent « bien fait pour lui », et des autres mots que je ne répéterai pas.
Le trajet était long, à pied, j'ai trébuché plusieurs fois, et à un moment, mes scandale m'ont fait mal. Puis je suis arrivée chez papa. La porte n'était pas fermée à clé, et comme il ne répondait pas, je suis entrée. Et je suis arrivée dans le salon.
J'attends toujours depuis ce jour-là, que le ciel indécis me rende mon papa.

J'avais 7 ans quand mon père s'est pendu.
Et j'avais 7 ans quand j'ai découvert son corps. Je crois que cette vision a sans doute du déclencher cette chose en moi, ce tic-tac incessant qui me dit que c'est bientôt l'heure. Mon père est parti de lui-même, préférant reposer ailleurs que là où il était endetté jusqu'au cou. Ma mère, malgré mon traumatisme, n'a fait que le traiter d'imbécile. Je me souviens m'être arrêtée un jour, dans ma maison, et je me souviens l'avoir trouvée grande, si grande, tellement grande qu'elle l'était trop pour moi. Et le frigo ne désemplissait pas, toute cette nourriture coupait mon appétit. Je fis ma première dépression à 7ans. J'étais devenue soudainement beaucoup trop grande pour mon corps, et les autres enfants ne m'intéressaient plus. Forcée à mûrir trop vite, je m'étais perdue. Et puis les rumeurs allaient bon train derrière mon dos. Je fuyais les mauvaises langues, ma peine étant déjà trop lourde pour la charger de sottises supplémentaires. Mon père et moi avions une relation très profonde avant qu'il ne perde pied, il ne me jugeait pas comme un enfant, parfois même il était trop adulte pour que ce soit sain pour moi, alors quand j'entendais ma mère juger cet acte comme immature, j'avais mal au coeur pour lui alors que je trouvais cet acte incroyablement courageux d'affronter ce qu'il voulait réellement, et j'espérais tous les soirs qu'il fut en paix, là-haut. On m'avait dit que les suicidés n'allaient qu'en enfer, mais pour moi ce n'était pas juste,il avait d'ailleurs été enterré dans une autre partie du cimetière. Cette idée était terrible, mon père ayant déjà souffert de solitude de son vivant ne pouvait pas passer le restant de son éternelle seconde vie entourée de vide...

J'avais beaucoup de colère en moi. Cette colère qu'on ne s'explique pas. Pour moi, le monde entier n'avait pas su comprendre son acte, j'étais la seule pauvre malheureuse à en ressentir le sens profond, selon moi. Je du suivre un traitement, ainsi qu'aller chez une psychologue un long moment car je refusais de manger. Néanmoins le malêtre me poursuivit jusqu'à l'adolescence, bien que face à ma mère je fis bonne figure. Je savais comment l'amadouer. Un terrible vide caractérisait néanmoins ma vie. J'essayais de me remplir de sensation, de rire, d'éprouver du bonheur, mais rien ne m'animait réellement, j'étais plus dénuée de sentiment que triste. En réalité, j'aurais préféré être triste, mais tout m'indifférais. J'étais persuadé que ce qui était arrivé à mon père était une tare génétique, et que je souffrais en réalité d'une maladie que personne n'avait encore sur déceler. Je m'ennuyais. Et cette sensation me terrifiait.
A 15 ans, je perdis le contrôle, n'arrivant plus à faire semblant d'être comme toutes les filles de mon âge. Cela, ajouté à l'énorme pression que ma mère exerçait sur mes épaules par rapport à mes études, mon avenir, mon aspect physique et social. J'avalais une tonne de cachetons trouvés dans la salle de bain, des noms que je ne connaissais pas, des noms compliqués qui faisaient mal au ventre rien qu'à les lire.

A partir de là, beaucoup de choses ont changé mais pas ma mère. J'ai finalement abandonné les études pour travailler, me faisant engager chez un marchand de fruits et légumes que je connaissais bien. Je n'avais pas vraiment trouvé ce que je recherchais après qu'on aie éjecté toute cette merde de mon corps, et je me demandais si mon père avait réussi, lui, à remplir ce vide qui caractérisait son coeur. Je n'étais plus sûre que ce soit le cas.
Vivant dans un petit studio à très moindre coût, je poursuivais ma vie aussi monotone qu'elle l'avait toujours été, je ne cherchais même plus à savoir ce qui m'animait, de quel feu je brûlais au juste pour me sentir si pathétiquement vide tous les jours qui passaient.

Jusqu'à ce jour-là.

L'ambiance était chaude dans ce petit bar. Je venais souvent ici le samedi soir, ça me donnait l'illusion d'être normale pendant quelques heures, entourée de ses gens aussi perdus que moi, on faisait tous semblant ensemble, c'était ce dont j'avais besoin. Je rencontrais parfois des hommes, rarement de ceux qui valent le coup, en même temps c'était vraiment un bar miteux, et je vivais dans l'appartement dans la maison d'à côté. Ce soir ne dérogeait pas à la règle, je siffonnais ma vodka et dansais un peu avant de finir avachie sur une chaise, écoutant d'une oreille distraite les petits groupes pas très bons qui venaient se produire ici. Aujourd'hui, bizarrement, j'observais le petit groupe s'afférer à amener les instruments et se dépatouiller dans les branchement. Le chanteur-guitariste avait la gueule d'un play-boy, et moi qui aimait le rock qui dépotait, j'eus un léger a priori, je discutais vaguement avec une amie présente, lui demandais comment sa journée s'était déroulée lorsque le premier son s'éleva dans les airs. Je tournais la tête vers eux et écoutait la musique commencer. C'était maladroit, débutant, mais il y avait dans ce son quelque chose qui m'accrochait au point de me foutre la chaire de poule. Mon regard s'arrêta sur le bassiste alors que la voix du chanteur s'éleva dans le bar. Ce ton rauque assemblé à ce son lourd m'électrifia sur place. Le groupe avait quelque chose, on ne pouvait le nier, mais mon regard à moi restait focalisé sur le bassiste, je n'entendis bientôt plus que lui, tant et si bien que j'eus l'impression de voir  un concert solo de cet homme, il me sembla croiser son regard lors de leur concert, et un frisson me parcouru l'échine. Je ne bougeais plus, il avait pris possession de toute capacité en moi à se mouvoir.
J'étais un bien piètre public, n'applaudissant pas, ne réagissant pas, mais en moi un tourbillon de flamme me consumait toute entière. Et je le voulus. Je le voulus si fort que mon âme se déchirait à chaque son lâché par sa guitare basse.

Et je ne fus plus jamais vide.



Le fait est que je suis tombée éperdument amoureuse ce jour-là, la plupart des gens trouvent ça fou, je leur fais même peur parfois. Le fait est que je n'ai pas pu me défaire de ce sentiment si fort, et depuis dix ans cet homme me vrille l'esprit. A partir de ce concert-là, je n'ai pas arrêté de suivre ce groupe, car au-delà de ma fascination pour ce jeune-homme (il avait également 18 ans à cette époque), je me révélais également fan de leur musique. Je connus leurs premiers petits succès, et le fait d'avoir été là depuis si longtemps me conférait la place de fan number one. J'étais discrète comparée aux groupies, et si tout le monde se démenait à leur concert, dansant, sautant, criant, j'étais quant à moi une spectatrice silencieuse, dégustant chaque instant comme le premier, appréciant la magie du moment, analysant chaque part d'eux sans l'exprimer réellement.
Je crois que cela me démarqua des autres, car bien vite je tissais des liens inespérés avec le groupe, même si Jude, celui qui me faisait chavirer, n'avait pas l'air de se soucier de moi à l'excès. J'étais juste une fan, pour lui. Il ne savait pas l'effet qu'il me faisait. Par contre, je tissais des liens très particuliers avec le leader, Kellan, il avait donné toute sa prestance au groupe, et la plupart des groupies s'adressaient à lui. Je n'éprouvais aucun désir pour lui, contrairement à toutes ces filles, je le trouvais juste intéressant et drôle. Nous nous rapprochions au fil des concerts, il me tenait au courant par sms des actus du groupe. Des dates, etc. Et de fan privilégiée, je suis devenue son amie, et sa meilleure amie finalement. Cela n'a pas pris de temps, nous avions des atomes crochus, et je pense qu'il adhérait à mon côté bizarre, décalé, à côté de la plaque.

Je ne profitais pas de lui pour approcher Jude, même si je mourrais d'envie de mourir dans ses bras, notre amour platonique d'artiste à fan me convenait, tant que je ne le voyais pas s'entourer de midinettes qu'il se tapait sans aucun doute. Je n'avais jamais voulu m'imposer à lui, comme attendant qu'il éprouve la même évidence que moi. Jamais le désespoir ne m'arrêta, mais même si je luttais contre mon propre désir, je ne pus m'empêcher de craquer auprès de Kellan, lui avouant à quel point cet homme me vrillait la tête par sa simple présence. Il m'avoua que c'était visible comme le nez au milieu du visage, mais me promis de ne rien dire et me rassura cette nuit là.

Je n'ai pas stoppé de vivre pour eux, je me suis juste adaptée. Je voyage de travail en travail, m'octroyant pour seul plaisir une place à chacun de leurs concerts. Je m'épuisais autant qu'eux lors de leurs tournées, je ne manquais jamais aucun événement. Cette folie me consumait lentement mais je vivais pour quelque chose. J'avais survécu pour ça. C'était certain.
Bien sûr, j'ai tenté de petites relations à gauche à droite, aucune ne me faisant oublier Jude, mais ce n'était pas le but. Le fait est qu'aucune relation ne durait réellement longtemps car ma seule obsession c'était eux. Je faisais de ma passion ma vie entière, je me levais pour eux le matin, je travaillais pour eux la journée, je rêvais d'eux la nuit. J'étais parfois qualifiée de flippante, de névrosée, de folle, mais rien n'importait moins que cela, je remplissais ma vie de leur présence et elle me donnait l'impression de valoir la peine d'être vécue grâce à eux.

Puis, il y a un an, c'est arrivé...

On a fêté la fin de tournée comme il se devait, et il faut l'avouer, nous sommes tous un peu éméchés. Ca fait longtemps que je suis conviée pour ce genre d'événement, ordre du grand chef Kellan et ce sont des moments que je chéris. Ma névrose ne m'empêche pas de savoir vivre et faire la fête comme tout un chacun, et puis Kellan est le seul au courant pour cette folie qui m'habite.
A la fin de soirée, tout le monde est mort, et il ne reste que Jude et moi encore debout, on vide les fins de bouteilles comme deux piliers de comptoir en plaisantant sur tout et n'importe quoi. Je crois qu'il a fini par m'apprécier après toutes ces années. Soudain, de but en blanc, il me lance d'un air terriblement sérieux :
- Bon, on baise ?
Sa phrase m'interloque, j'ai peur d'avoir mal compris :
- Pa-Pardon ?
- Quoi ? T'en crèves d'envie non ? Et puis ça fêtera bien la clôture de la tournée...
Il n'attend pas ma réponse et me plaque sur le sofa où nous sommes installés en tentant de m'embrasser. Je tente de le repousser mais il oppose une première résistance.
- Non mais lâche moi !
Il fait mine d'insister mais je le repousse violemment en le frappant au visage sans faire exprès. Il tombe par terre tandis que je me lève brusquement en reprenant mes affaires.
- Non mais tu déconnes ? Ca fait combien de temps que t'attends ça, Summer ?
- Crétin !
Je quitte l'appartement et me mets à pleurer. Le lendemain Jude prétend ne pas se souvenir de la fin de soirée. Alors ça me rassure, même si je me sens brisée.



Je ne sais pas depuis combien de temps il est au courant, ni pourquoi il a agit comme ça, j'espère profondément qu'il s'agit de l'alcool. Tous les jours je me demande si je n'aurais pas du me laisser faire, si je n'aurais pas du profiter de cet élan d'affection inespéré. Je me rends compte maintenant que même si à ce moment là, cela me débectait, je serais prête à présent à n'être qu'un trou pour lui. Je rêvais qu'il m'aime de la même manière que moi je l'aimais, jusqu'à ce que je me rende compte bien tard, que c'était impossible. Car mes sentiments sont inconditionnels, même si je voudrais mourir à chaque fois que je le vois avec une femme. Mes jours ne sont dictés que par lui, et l'horreur de constater qu'il le sait me détruit de l'intérieur.
Je souffre et aime tous les jours depuis mes 18 ans, je me remplis de ça comme d'une bouée de sauvetage, espérant survivre à cet océan de solitude qu'est la vie que je me traîne. Je suis folle aliénée mais je suis prête à l'assumer comme je serais prête à tuer pour le moindre regard qu'il pourrait m'offrir.

Ma vie est pathétique.

Je la passerai à jamais à attendre, à attendre ceux qui s'en foutent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Mer 8 Juil - 23:09

Re-bienvenueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hazel Bridgestone
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 772
≡ arrivée : 08/04/2015
≡ célébrité : Teresa Palmer

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Mer 8 Juil - 23:14

    T'ES TROP HOT BEBE !
    Rebienvenue coeur d'amour. Ca va encore déchirer sa grandmère avec ce personnage. J'aç hâte de le connaître. Et Kellan encore plus que moi mouhaha.
    ♥ COEURSURTOILOVEDAMOUR :sex:

_________________


beautiful disaster
Je sais bien que tout nous sépare, je sais qu’il faudrait s’enfuir, mais je n’irai plus nulle part, sans vouloir lui revenir, sans vouloir nous retenir. Mais d’où vient le feu qui s'empare, de mon âme a moitié ivre. Soudain pour un simple regard, je veux vivre au bord du vide. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 11:04

rebienvenue I love you

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 11:26

J'aime tellement ton choix et j'ai hâte de voir ce que tu nous prépares
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 14:18

Merciii à vous quatre! :crush:

Hazel: JE VAIS ESSAYE OUI, LOVE! Merci, merci, j'ai hâte de voir ce que ça peut donner huhu
AMOUR SUR TOI ET TES DEUX PERSOS DE FOU!

Anthea: C'est tellement gentil!! J'espère être à la hauteur huhuhu

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loïc Dunnam
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 141
≡ arrivée : 29/05/2015
≡ célébrité : diego barrueco

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 17:15

rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 20:35

Clémence est juste parfaite I love you
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 9 Juil - 21:24

rebienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Ven 10 Juil - 0:48

Oh mais merci à vous trois!! :crush:

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrew Hastings
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 150
≡ arrivée : 26/05/2015
≡ célébrité : Alex Pettyfer

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Dim 12 Juil - 14:20

REBIENVENUE SUR LE FOW


   cat            

_________________





I LOVE YOU. NEVER LEAVE ME.
I never think of the life I'll miss after I'm dead, or all that I missed before I was born. It's the time I'm as good as dead during this, my one and only life, that makes me tear at my hair. It seems to me that if I carefully gathered all of the time I was entirely alive I would have amassed perhaps two years of life so far... ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Lun 13 Juil - 0:31

rebienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Mar 14 Juil - 0:38

Merci à vous deuuuuuuux!

I love you scratch :crush:

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Mar 14 Juil - 11:14

bravo tu es validé

le moins que l'on puisse dire c'est que ta fiche m'a vraiment bouleversée, et ta plume aussi. magnifique histoire

Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. Pense à mettre ton quartier de résidence dans ton profil si tu ne veux pas dormir dans la rue. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes. Ici tu trouveras des codes de signatures qui collent avec le forum. Tu peux passer par le speed dating si tu souhaites que le pnj te trouve une idée de rp avec un des membres. Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de liens à ta disposition, pour suivre les couleurs du forum (si tu ne l'utilises pas, veille à ne pas déformer le forum ou jurer avec des couleurs inadaptées), c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si tu mets des cadres et autres, attention à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Plusieurs fiches son à ta disposition : fiches pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 16 Juil - 20:12

Hoooooo, Merci, merci pour la validation et surtout pour tes magnifiques compliments!

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay. Jeu 16 Juil - 22:12

poesy, quel choix !
rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: summer.a_it's gonna be okay.

Revenir en haut Aller en bas

summer.a_it's gonna be okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 02 + WHAT'S MY NAME :: we all want love :: welcome to my world-