AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

One more night [Bethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Erwan Taggart
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 538
≡ arrivée : 07/08/2015
≡ célébrité : Rami Malek

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Dim 6 Sep - 18:28

one more night.
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans le chagrin ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.
Il s'endort, trop vite sans doutes. Si on en croit les spécialistes, c'est parce que les endorphines ont été relâchés pendant l’étreinte douce et sensuelle et que la fatigue prend le dessus. Toute la pression accumulée ses derniers jours retombe lourdement. Le réveil est brutal, la sonnerie efficace du téléphone de Beth les sort tous les deux de leurs rêveries. Douce du côté d'Erwan en tout cas, il n'a aucune conscience de ce qui travaille la blonde la nuit. C'est sans doutes mieux comme ça, il s'est toujours promit d'étrangler celui a tué son meilleur ami. Il a toujours supposé que c'était un homme, comme une évidence. S'il savait... L'irlandais peine à ouvrir les yeux. Il n'est pas du matin, ne l'a jamais été et ne le sera sans doutes jamais. Il s'agrippe à elle comme une sangsue et la ramène tout contre lui, la couvre de baiser mais elle s'extirpe rapidement de cette étreinte pour s'installer à califourchon sur lui, l'embrasser et se lever. « Je laisse sonner, on n’a qu’à jouer les morts aujourd’hui, mais j’ai besoin de me lever. Je reviens dans deux minutes. » Un nouveau grognement de son côté et il regarde sa silhouette s'éloigner en se mordillant la lèvre. Il enfonce sa tête dans l'oreiller et c'est caramel qui vient cette fois le sortir du sommeil qu'il prévoyait d'allonger. Il caresse l'animal qui s'est permit de grimper sur le lit tandis qu'un bâillement rend ses yeux humides. Il ne remarque pas tout de suite que sa colocataire se tient dans l'embrasure de la porte alors qu'il profite d'un moment avec l'animal. Il aime son chat, à vrai dire, ces derniers mois, il était sa seule compagnie -le seul qui ne le jugeait pas en tout cas.- Il finit par se redresser et remarquer la présence de Beth. Un sourire timide sur les lèvres, il l'observe. Il se souvient de ce qu'elle avait avoué lors de leurs première rencontre: elle n'aime pas beaucoup les chats. Il demande à l'animal de descendre et se lève à son tour. « Je crois qu'il a faim. » Il récupère son caleçon et l'enfile en vitesse. Arrivé à son niveau, il dépose un baiser sur ses lèvres vermeilles. Son estomac émet un bruit étrange. Il rit. « Et je crois que moi aussi. » Il aurait aimé qu'ils restent sous la couette plus longtemps mais ils ont tout le temps devant eux. Il est loin de se douter que c'est peut être la dernière fois qu'il la verra dans cette tenue. Il passe devant elle et vient nourrir l'animal dans sa gamelle. Les cheveux ébouriffés, il n'avait pas si bien dormi depuis longtemps. La chaleur du corps de Beth contre le sien. Il lance la cafetière pour sa petite amie et fouine dans le frigo pour voir ce qu'il y trouve. « Sucré ou salé ? » Il passe une main dans ses cheveux, se gratte le cuir chevelu. On tambourine alors à la porte. « Ouvre Erwan, je sais que t'es là. » Il reconnait la voix de Shana et fronce les sourcils. Il se rue dans la chambre pour enfiler un tee shirt. Il ouvre ensuite la porte. « C'est pas le moment Shana. » « Ca fait des semaines que tu m'évites. » « Je passerais te voir ce soir. » conclue t-il avant de presque lui fermer la porte au nez. Il aurait voulu épargner tout ça à Beth, ne pas la confronter à son passé mais soyons réalistes, s'il veut construire quoi que ce soit avec elle, il devra être honnête avec elle. Lui parler de Noah...

_________________

DON'T BREAKEVEN

still alive but barely breathing. i'm wide awake she's no problem sleeping. what am i supposed to do when the best part of me was you. I'm falling to pieces. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Dim 6 Sep - 20:35


   Erwan & Beth
   And I know I said it a million times
But I'll only stay with you one more night

   
Erwan ne s’était pas tout de suite rendu compte qu’elle le regardait tendrement du pas de la porte. Elle aimait voir les gens à la lumière du jour, surtout ceux qu’elle n’avait découvert que de nuit jusqu’à présent. Et voir sa peau mate lui redonnerait presque envie de se jeter à nouveau sur lui. Pendant son absence, son chat s’était faufilé dans la pièce et avait sauté sur le lit, quémandant des caresses de la part de son maitre. Il remarque sa présence, et penaud, fait descendre Caramel de la couette. Il ne savait pas que pendant les journées qu’elle passait seule ici, quand elle ne devait pas prendre son service au café, elle s’était prise d’affection pour la petite boule poils. Elle appréciait de la savoir juste assise à deux pas d’elle, sa présence faisant en sorte qu’elle se sentait moins solitaire dans cet appartement. Erwan se leva aussi, et après avoir enfilé le caleçon qu’il portait la veille, il l’embrassa et se dirigea à son tour vers la cuisine, son ventre semblant crier famine. Elle le suivit du regard, toujours complètement nue. Elle sait qu’il ne déjeune que rarement le matin, mais elle apprécie qu’il remplisse et lance la cafetière pour elle. Beth fait quelques pas dans sa direction. «  Sucré ou salé ? »  Elle n’avait pas forcément très faim, mais s’il lui proposait de cuisiner pour elle, elle ne dirait certainement pas non. Juste par gourmandise. « Si tu te sens motivé, j’ai acheté des œufs hier. Je ne dirais pas non du salé … » Il s’attendait peut-être à autre chose car il passe la main dans ses cheveux, l’air un peu perdu. Elle allait ajouter qu’elle allait l’aider à cuisiner lorsque quelqu’un frappa à leur porte. Instinctivement, elle resserra les bras autour d’elle, pour se couvrir un peu plus le corps. Elle ne reconnait pas la voix, son colocataire apparemment si puisqu’il enfile le premier tee-shirt qu’il trouve avant d’aller ouvrir la porte. Heureusement que personne ne peut la voir de cet endroit. Mais autant s’habiller pour éviter toute gêne. Même si elle espérait qu’il ne ferait entrer personne. Ils devaient jouer les abonnés absents aujourd’hui. Elle avait apprécié sa nuit, et espérait secrètement retourner dans son lit, ou tester le sien, pour une nouvelle étreinte passionnée. Elle enfila une culotte propre, et passa une robe toute simple par-dessus, qu’elle mettait uniquement quand elle sait qu’elle ne sortira pas de chez elle car un peu courte et un peu transparente. Pas besoin de soutien-gorge. Quand elle fut de retour dans le salon, la porte d’entrée était refermée, personne n’était entré et le jeune homme affichait un air embrassé. « C’était qui ? » Beth en profita de passer à proximité de son sac pour se saisir de son portable. C’était Cait’ qui l’avait appelée un peu plus tôt. Elle avait dû apprendre qu’elle n’était pas retournée s’asseoir et voulait surement savoir comment elle avait terminé sa nuit. Elle la rappellerait plus tard, quand Erwan ne serait pas dans les parages, car son amie finirait sans doute hystérique en apprenant le contenu de sa nuit. Ce dernier semblait réfléchir à la suite des évènements. La jeune femme fronça les sourcils : cette visite surprise avait-elle un rapport avec « l’incident du toit ». S’agissait-il de la même personne qui l’avait appelé et qui était à présent devant leur porte ? Elle alla dans la cuisine, sortit une poêle du placard, des œufs et du beurre du réfrigérateur. « Tu veux aussi des œufs brouillés ? Ou tu as envie que je fasse des pancakes ? Je promets de ne pas les brûler aujourd’hui … »  Son dernier essai n’était pas appétissant, le livreur était passé pendant que la pâte cuisait. Ils avaient fini à la poubelle, immangeables même pour quelqu’un d’affamé.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erwan Taggart
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 538
≡ arrivée : 07/08/2015
≡ célébrité : Rami Malek

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Dim 6 Sep - 21:10

one more night.
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans le chagrin ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.
« Si tu te sens motivé, j’ai acheté des œufs hier. Je ne dirais pas non du salé … » Il n'a pas le temps de commencer quoi que ce soit qu'il entend la voix de Shana derrière la porte. C'est pas vrai, pourquoi se pointe t-elle chez lui ce matin. Déjà, il n'a vraiment pas envie de lui parler mais surtout, le moment est extrêmement mal choisi. Il l'envoie balader et elle se résigne très vite en abdiquant. Il va avoir droit à une belle engueulade ce soir. « C'était qui ? » Dos à elle, il se retourne pour la voir dans une tenue qui le laisse sans voix. Sa robe, transparente et sexy lui donne des idée. Trop d'idée pour qu'ils aient cette conversation maintenant. Ce qu'il aime plus que tout chez Beth, c'est ce recul apparent qu'elle a sur son physique, elle est diaboliquement séduisante et elle n'en a aucunement conscience. Pas qu'elle se considère plus moche qu'une autre, elle n'a pas de complexes particuliers mais elle ne sait pas quel effet elle peut avoir sur les hommes. « Une amie. » l'est elle encore vraiment ? Lui et Shana étaient si proches l'un de l'autre à l'époque, les deux seuls rescapés de la colocation qu'ils avaient construits à six. Il l'aimait d'un amour sincère, comme il le ferait avec une sœur s'il avait eu la chance d'en avoir une. Enfin, il y a bien Sydney, mais ce n'est pas pareil. Visiblement embarrassé par la situation, il se doute qu'elle ne se contentera pas de ça. Elle vient récupérer la poêle et sort les œufs du frigo. Il n'arrive pas à lire le moindre sentiment sur le visage de Beth. Impassible, il est difficile pour lui de savoir si elle est juste curieuse ou en colère. Si elle attend plus de sa réponse. Il se gâche la vie avec le passé depuis trop longtemps. Il veut vivre dans son présent, il veut être avec elle et c'est tout. Que cette journée leur appartienne. « Tu veux aussi des œufs brouillés ? Ou tu as envie que je fasse des pancakes ? Je promets de ne pas les brûler aujourd’hui … » Il se rappelle du dernier incident, elle avait bien failli faire cramer l'appartement ce jour là. Il rit de bon cœur et lève les yeux vers elle. « Les oeufs suffiront, je ne voudrais pas prendre le risque de mourir asphyxier. Tu veux un coup de main ? Je peux les faire si tu veux. » Il vient s'installer juste derrière elle et il respire l'odeur enivrante de ses cheveux. Il l'embrasse finalement dans le cou. Il faudrait sans doutes qu'ils règlent aussi la question de déterminer qui ils sont l'un pour l'autre. Lui, il sait ce qu'il veut et pour la première fois de sa vie, il se dit qu'il pourrait être en couple. Au fond, l'amour c'est ça: l'envie d'être deux plus que un. Mais elle est trop mystérieuse pour qu'il sache à quoi s'en tenir. Ceci dit, poser la question l'angoisse. Et si elle lui répondait que ce n'était qu'une histoire d'une nuit. Sa rencontre avec Beth a complètement bouleversé son existence, la bonne personne au bon moment, le destin qui lui offre une autre chance d'être heureux. Il recule, sort un bol et commence à casser les oeufs, espérant ainsi naïvement éviter la conversation au sujet de Noah. « Ce que tu es belle là dedans. » fit il en lui lançant un regard à la dérobée. Elle le serait sans doutes dans n'importe quoi et il n'était pas contre l'idée qu'elle reste nue toute la journée. Cette journée, elle est à eux et personne d'autre -en tout cas, il l'espère- ne viendra les déranger.

_________________

DON'T BREAKEVEN

still alive but barely breathing. i'm wide awake she's no problem sleeping. what am i supposed to do when the best part of me was you. I'm falling to pieces. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Lun 7 Sep - 11:50


   Erwan & Beth
   And I know I said it a million times
But I'll only stay with you one more night

   
Pour lui, il ne s’agissait que d’une amie qui venait de sonner chez eux. Réponse évasive. Mais pour le moment, elle ne chercha pas plus loin. Elle sentait que quelque chose le travaillait sans réussir à mettre le doigt sur quoi. « Les œufs suffiront, je ne voudrais pas prendre le risque de mourir asphyxié. Tu veux un coup de main ? Je peux les faire si tu veux. » Répondit-il d’un air amusé quand elle lui proposa plutôt des pancakes pour améliorer leur petit-déjeuner. Elle ne prit pas la mouche à sa remarque, bien au contraire. Elle-même avait paniqué en voyant l’abondante fumée qui s’était échappée de la poêle au moment où elle refermait la porte sur le livreur. Elle avait même émis l’hypothèse de carrément jeter l’ustensile avant qu’Erwan lui suggère de la faire tremper pour voir si il y avait possibilité de la récupérer. Elle le sentit passer juste derrière elle, faire une pause dans son dos, le temps de l’embrasser dans le cou – elle aurait presque aimé plus, qu’il pose ses mains sur elle, qu’il la fasse se retourner et qu’il l’embrasse fougueusement ici-même - avant de se placer à côté d’elle et de lui prendre la boîte d’œufs des mains. Elle leva les siennes en signe de soumission, un sourire aux lèvres. « Ok, je te laisse faire. » Elles cuisinaient souvent à quatre mains avec son ancienne colocataire. La cuisine ressemblait très souvent à un champ de bataille après leurs essais culinaires, leurs essais plus ou moins réussis en fonction des recettes, mais elles étaient à chaque fois fières d’avoir réalisé un repas de A à Z à elles toutes seules. Le laissant casser les œufs dans un bol et les battre, elle s’assit autour de l’ilot de leur cuisine pour le regarder faire. Elle pourrait s’y habituer. A avoir à nouveau quelqu’un dans sa vie. Même si choisir son colocataire comme quelqu’un pouvait être plus compliqué à gérer. Il lui jeta un coup d’œil. «  Ce que tu es belle là-dedans. » Ce n’était pourtant qu’une simple robe, pas assez bien pour mettre dehors, qu’elle avait depuis des années et qu’elle ne mettait que pour traîner chez lui, loin des regards indiscrets. Mais elle savait bien que souvent, c’étaient les vêtements les plus simples qui mettaient le plus en valeur. Un peu de rouge colora légèrement ses joues. « Concentre-toi sur tes œufs si tu ne veux pas que je te charrie après ... » Un peu de simplicité dans ce monde faisait du bien. Mais elle se doutait bien que tout n’allait pas pouvoir rester aussi simple. Un jour ou l’autre, elle aurait besoin de comprendre la scène à laquelle elle avait assisté sur le toit de Ludsen Pharma. Un jour ou l’autre, elle devra lui expliquer quels sont les cauchemars qui la font se réveiller en sueur au plein milieu de la nuit. En y songeant, il serait l’un des premiers à qui elle parlerait de cette nuit, si elle avait un jour assez de courage pour en parler. Ce dont elle n’était pas sûre encore aujourd’hui. Par un bip, la cafetière leur fit savoir qu’elle avait fini de travailler. Elle se leva à nouveau, choisit deux mugs dans un placard, mais ne remplit que la sienne. Elle n’avait pas encore vu Erwan en boire depuis qu’ils habitaient ensemble. Elle en but une gorgée, une dose de courage. « Cette fille, à la porte, c’était celle qui était à l’autre bout du téléphone hier soir ? » Pas une once de jalousie en elle, mais plutôt une envie de comprendre, de cerner un peu mieux cet homme dont elle était à deux doigts de tomber amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erwan Taggart
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 538
≡ arrivée : 07/08/2015
≡ célébrité : Rami Malek

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Lun 7 Sep - 14:09

one more night.
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans le chagrin ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.
« Ok, je te laisse faire. » Erwan n'est pas le roi des cuistot mais il se débrouille pas si mal. Il avait apprit à se débrouiller seul rapidement. Ce n'était jamais des mets d'excellence mais ça reste mangeable, parfois même, bon. Il ne prend jamais de recettes, il aime jauger et cuisiner à l’œil. Il écrase les oeufs dans le saladier et touille le tout à l'aide d'une fourchette. A moitié concentré sur ces actions tandis qu'elle débarque dans cette robe qu'il considère comme une atteinte à sa concentration. Il le lui fait remarquer et elle répond, le sourire aux lèvres: « Concentre-toi sur tes œufs si tu ne veux pas que je te charrie après ... » Facile à dire quand une déesse se pavane devant lui. Il verse le contenu du saladier dans la poêle préalablement chauffée. Entre eux, c'est simple, c'est bien. Elle le sauve d'une existence dans laquelle il errait misérablement comme une âme en peine. La cafetière se termine et Beth se lève pour s'en servir une tasse. A force, elle a assimiler le fait que son colocataire n'en prenait pas. L'irlandais n'aime pas le café qu'il trouve amer, très loin des arômes subtils décrits dans les pubs. Concentrer sur sa tâche, il tourne vivement les oeufs. Il vient alors sortir deux assiettes derrière lui et les déposer à côté de la poêle. « Cette fille, à la porte, c’était celle qui était à l’autre bout du téléphone hier soir ? » Il aurait du s'y attendre. Son cœur s'emballe alors qu'il comprend qu'il ne pourra pas éviter éternellement le sujet. Bâtir cette relation sur le mensonge n'aurait pas le moindre intérêt. Il faudra qu'il arrive à lui en parler un jour où l'autre, qu'il arrête d'éviter le sujet à chaque fois qu'il est abordé. Il aurait aimé attendre un peu, qu'ils se connaissent mieux et que ce soit dans d'autres circonstances. C'est encore sensible, il est à fleur de peau dans il s'agit de Noah. Après un silence lourd de sens. Il pose son assiette devant la jeune femme et lance: « il y a un peu plus d'un an... J'ai perdu mon meilleur ami. » Perdu, c'est pas nécessaire le mot, c'est pas comme s'il allait revenir, il est mort, enterré et ne remettra pas les pieds dans sa vie. Il serre le poing, il n'aime pas en parler, ça le ramène dans des sphères sombres et délicates. Il donne tellement bien le change depuis le début avec elle. « un accident de voiture, il est mort sur le coup. » Pour ce qui est de Shana et ce coup de téléphone, c'est plus délicat. « On était un groupe d'amis, plutôt inséparable mais depuis je... » Un autre blanc, c'est pas si facile que ça pour lui de confier tout ça, il lui voue une confiance aveugle. Si seulement il savait. « J'arrive plus, j'ai l'impression de faire semblant avec eux. Je sais pas... Je ne comprend pas comment on peut se résoudre à accepter la mort. » Il s'emballe, il en dit trop mais il se rend compte que ça fait un bien fou. « Shana veut juste s'assurer que je vais bien. » Elle est foncièrement gentille et le bel irlandais sait que son amie s'inquiète énormément pour lui ces derniers temps. Il n'a pas envie de lui parler, il n'est pas sure d'avoir envie de la voir. Il s'est éloigné, c'est comme s'il était différent, écorché à vie. « Pourquoi, t'es jalouse ? » ajoute-il dans un sourire, tentant vainement de dédramatiser la situation, de masquer son mal être à l'évocation du nom de Noah. Une fourchette dans la main, il prend une bouchée de ses œufs après s'être installé juste à côté de sa belle. Il fait preuve d'une honnêteté désarmante face à elle. Ça l'étonnerait presque. Avec n'importe qui d'autre, il aurait duper, menti, il aurait fait semblant et trouvé une excuse pour qu'elle n'insiste pas, pour qu'elle ne pose plus une seule question.

_________________

DON'T BREAKEVEN

still alive but barely breathing. i'm wide awake she's no problem sleeping. what am i supposed to do when the best part of me was you. I'm falling to pieces. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Lun 7 Sep - 20:46


   Erwan & Beth
   And I know I said it a million times
But I'll only stay with you one more night

   
Au vu de la tête d’Erwan quand elle demanda à nouveau plus d’informations sur la personne qui avait sonné chez eux un dimanche matin, elle comprit qu’au fond de lui, il espérait qu’elle le laisserait tranquille. Qu’elle n’aborderait plus le sujet. Pour aujourd’hui en tout cas. Qu’elle se contenterait de lui, de ses bras, de son corps. Il espérait peut-être même qu’elle oublierait tout court l’incident. Il ne la connaissait pas encore assez. Elle pouvait être obstinée. Il termina de cuire les œufs dans un silence pesant, et servit le plat dans chacune des deux assiettes. Il posait celle de Beth devant elle et retrouva la parole, d’une voix un peu voilée. Elle avait un homme blessé devant elle. « Il y a un peu plus d'un an... J'ai perdu mon meilleur ami. » Perdu comme dans mort ? Décédé ? Il confirma. Coïncidence étrange, c’était il y a un plus d’un an qu’elle avait causé l’accident qui l’avait traumatisée. Qu’elle s’était trouvée du mauvais côté de la route, et qu’elle avait évité de justesse une voiture, qui n’avait pas eu autant de chance que la sienne. « Un accident de voiture, il est mort sur le coup. » Là, ça faisait un peu beaucoup. Un accident de voiture, il y a un peu plus d’un an, aux alentours de Memphis. Il n’y avait pas dû en avoir des dizaines. Il en suffirait de deux … Elle avait cru voir quelque chose bouger quand elle avait jeté un œil à la voiture accidentée depuis la sienne. Elle avait supposé qu’il y avait uniquement des blessés. Cru voir ? Ne s’en était-elle pas persuadée pour se donner « meilleure conscience » ? Et si elle avait réellement tué quelqu’un ? Erwan continuait à parler, elle voyait ses lèvres bouger, ses yeux s’humidifier mais elle n’entendait plus rien. Il n’y avait plus aucun bruit. Etait-elle responsable de la mort de son meilleur ami ? Non, ce n’était pas possible. D’un coup, le son revenait. « Pourquoi, t'es jalouse ? » Elle déglutit, mal à l’aise. « Non … non. Pas jalouse. » Pourquoi parlait-il de jalousie d’un coup ? Il s’était assis à côté d’elle, elle aurait pu en profiter pour lui faire du pied, l’embrasser. Mais maintenant, elle ne pourrait pas supporter qu’il la touche. Pas tant qu’elle ne serait pas rassurée sur son implication ou non dans l’accident. « Je … euh … voulais juste en savoir plus sur toi … » Il fallait qu’elle en ait le cœur net. Il fallait qu’elle en sache plus sur l’accident qui avait tant fait perdre à Erwan. « Et … c’était lui qui conduisait ? » Elle espérait que ce moyen détourné de relancer le sujet lui donnerait plus d’information sur l’accident, ses circonstances en tout cas. Elle avait besoin de réponses. Tout de suite. Mais elle ne tenait pas. Elle devait s’éloigner. Prendre l’air. Elle avait l’impression d’étouffer, de manquer d’air, comme si un poids énorme lui écrasait la poitrine. Sa tête recommençait à bourdonner. Qu’est-ce qui lui arrivait ? « Je … je ne me sens pas très bien … je … » Comme un automate, elle quitta la table, laissant sa tasse de café à moitié pleine et l’assiette d’œufs brouillés à laquelle elle n’avait pas touché sur le comptoir. C’était un cauchemar. Elle allait se réveiller. Elle serait dans son lit, son colocataire à ses côté et il l’enlacerait tendrement. Si elle avait été habillée, elle serait peut-être sortie sur le balcon. Ou carrément dans le couloir. Elle se serait enfuie. Comme une lâche. Une fois de plus. Mais elle ne portait pas une tenue décente. Elle était coincée ici. Où aller ? Que faire ? La seule pièce qui pouvait se fermer à clé. La salle de bain. Elle tituba jusqu’à en franchir le seuil. Elle ne savait pas où était Erwan mais il ne devait pas la suivre. Elle ferma la porte et eut encore la force de fermer la porte à clés. Il ne pourrait plus la voir. Elle se roula en boule contre le mur. Pourquoi ? Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erwan Taggart
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 538
≡ arrivée : 07/08/2015
≡ célébrité : Rami Malek

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Mer 9 Sep - 9:55

one more night.
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans le chagrin ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.
Il dévoile Erwan, ce n'est pourtant pas dans ses habitudes. Il a enfoui ce secret si profond il y a maintenant un an qu'il évitait ce sujet comme la peste. Il avait flancher et étrangement, ça lui faisait plutôt du bien de sortir ça de ses tripes même si la douleur lui revient d'un coup en pleine gueule. Il explique, que ces amis, il avait choisi de s'en éloigner, il a renoncé. Il ne pouvait plus. Il est même persuadé que tous en sont venus à le détester avec le temps. Au moins autant qu'il se déteste lui. Il avait tenter de tromper sa douleur avec l'alcool mais finalement, la seule chose à laquelle il a su s'accrocher, c'est Beth. Il se montre fort, il ne pleurera pas devant elle, il ne pètera pas un plomb pour se réfugier dans un coin de la pièce, en boule, comme il avait l'habitude de le faire. Elle le prendrait pour un fou. Après tout, il fait ce qu'il peut avec ce qu'il a pour lui, avec ces sentiments, son dédain pour l'humanité, pour cette personne qui est partie sans même s'assurer que les personnes qu'elle avait bousculés étaient vivante, si elles avaient besoin d'assistance. Le fond du problème est là, ce n'est pas réglé pour lui, et ça ne le sera sans doutes jamais, pas tant que justice n'est pas faite. « Non … non. Pas jalouse. » Le visage plus pâle qu'à son habitude, la voix chevrotante, les mains qui tremblent. Il remarque bien son changement de comportement, elle est complètement chamboulée par tout ça. Ce qu'il n'arrive pas à savoir par contre, c'est pourquoi. « Je … euh … voulais juste en savoir plus sur toi …  Et … c’était lui qui conduisait ? » Troublé. Paumé. Il vient posé une main derrière son dos. Elle a l'air réellement mal en point. Serait elle empathique au point de vivre ce vide au ventre qui l'anime depuis tout ce temps. Cette impuissance. Envie de passé. Tout recommencer, éviter les erreurs. «  Je … je ne me sens pas très bien … je … » Titubante, elle se lève d'un coup, repoussant la main que le bel irlandais. Son cœur s'enfonce dans sa poitrine et elle s'enferme dans la salle de bain. La douce agonie s'étend. Il est paumé. Il comprend pas. Le pire ? Il ne sait pas réconforté, il est trop maladroit, trop brusque. Il n'utilise jamais les bons mots. Il est pourtant assez bien placé pour savoir qu'elle a besoin qu'un vienne à son secour dans un moment comme celui là. Il aurait bien eu besoin d'une bouée de sauvetage à l'époque, là où ses amis ne faisaient que l'enfoncer, lui dire qu'il était dans le déni, qu'il devait ressentir les choses pour réussir à les oublier. Oh, qu'ils se détrompent, il ressentait. Trop vivement. Et si il avait à subir plus, il en crèverait sans doutes. Il ne survivrait pas à un autre assaut de douleurs vive et intense. Il vivait dans la crainte que quelque chose d'autre allait lui tomber sur la gueule. Il ne comprend pas pourquoi mais en entendant son souffle saccadé derrière la porte, il comprend. « Ouvre moi Beth. » fit il doucement, alors qu'il s'est déplacé juste derrière la porte. Son coeur se serre. Elle est en train de faire une crise de panique, d'angoisse et c'est à cause de lui ? De son histoire ? Peut être que son propre vécu la ramène à un souvenir du passé. « Respire. Respire, ça va passer. » Ca finit toujours par passer, à un moment ou un autre. C'est terrible, ce sentiment d'impuissance. Il voudrait lui porter main forte mais elle s'est emmurée dans la salle de bain, ne lui laissant aucun autre choix que de rester là, à attendre qu'elle se calme et veuille bien sortir. Lui expliquer peut être ?

_________________

DON'T BREAKEVEN

still alive but barely breathing. i'm wide awake she's no problem sleeping. what am i supposed to do when the best part of me was you. I'm falling to pieces. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Mer 9 Sep - 14:31


   Erwan & Beth
   And I know I said it a million times
But I'll only stay with you one more night

   
Erwan tendait sa main vers la jeune femme, un geste de tendresse qu’elle aurait accueilli avec plaisir avant qu’il ne parle, mais après ce qu’elle avait appris, supposé, deviné derrière les explications de son colocataire, elle se sentait incapable de le laisser ne serait-ce que la frôler. La fuite semblait la seule issue. Vers la seule pièce où il ne pourrait pas la suivre. « Ouvre-moi Beth. » Hors de question qu’elle le laisse entrer, elle ne s’en sentait pas capable. Impossible de le laisser poser ses yeux sur elle. Pas tout de suite. « Respire. Respire, ça va passer. » Non, ça ne passera pas. Ça la rongeait depuis plus d’un an. Parfois, elle songeait à se rendre à l’église, ou plutôt, à prendre à voiture, à rouler loin de Memphis, quelque part ou personne ne la connaissait, se réfugier dans un confessionnal et laisser sortir tout ce qui l’étouffait de l’intérieur. La seule chose qui l’avait empêchée de le faire ? La peur que quelqu’un d’autre entende ses confessions, une connaissance, un ami, un membre de sa famille. Que la Beth que tout le monde connaissait depuis toujours comme étant cette gentille fille toujours souriante qui ne baissant jamais les bras, se transforme d’un coup en monstre sans cœur, sans sentiments. Cette partie d’elle-même, Erwan risquait de la trouver bizarre, changée, si elle n’arrivait pas à reprendre le contrôle sur elle. Mais c’était loin d’être une chose aisée. Dissimuler la vérité, la mettre dans un coin de sa tête pour l’oublier, était plutôt simple quand personne ne soupçonnait ce qui se cachait en vous, mais quand les fissures devenaient visibles, mais mentir purement et simplement était tout autre. Et c’est ce qu’elle allait devoir faire à chaque fois qu’elle croiserait les yeux de son colocataire à présent. Chaque jour. Doucement, elle réussit à se relever. Hors de question de se regarder dans le miroir, mais elle s’approcha tout de même de l’évier pour se passer un peu d’eau sur le visage et dans le cou. Elle se doutait qu’il était toujours là, à attendre un signe d’elle. Elle devait trouver un moyen de l’éloigner, au moins quelques heures. Elle osa lever les yeux et regarder son reflet. Rien ne la différenciait de la jeune femme souriante d’hier soir, en apparence. Sa robe, par contre, lui sembla incongrue dans un moment pareil. Elle s’y sentait trop découverte. Heureusement que son peignoir se trouvait dans la pièce, elle l’y avait accroché le soir d’avant pour le faire sécher après sa douche. Elle s’y emmitoufla, s’en servit comme cape de protection. Pour se camoufler de tout. Et seulement ensemble, elle rouvrit timidement la porte. Erwan se tenait juste derrière, un air inquiet sur le visage. Rapidement, elle détourna le regard. Mais elle sentait encore son regard sur elle. Evidemment qu’il devait se demander le pourquoi de sa réaction, qu’est-ce qui l’avait faite quitter la pièce d’un coup pour s’enfermer dans la salle de bain. « Je ne pense pas que tu devrais attendre ce soir pour voir Shana. L’amitié, c’est précieux. » Elle espérait l’encourager à sortir, pour pouvoir être seule, pour pouvoir se laisser aller et réfléchir à la suite. Réfléchir à quoi faire. Peser pour le pour et le contre ? Rester ici, ou déménager une fois de plus ? Elle essayait de garder une distance – de sécurité – mais elle sentait bien qu’il n’avait qu’une envie, lui prendre la main, lui caresser la joue, lui faire lever les yeux. Le même réflexe qu’elle avait hier quand lui aussi était bouleversé. « Je serais encore là quand tu reviendras … » Ou pas, elle ne le savait pas encore. En même temps, elle n’avait nulle part où aller, personne ne devait être au courant, personne ne pourrait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erwan Taggart
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 538
≡ arrivée : 07/08/2015
≡ célébrité : Rami Malek

MessageSujet: Re: One more night [Bethan] Lun 14 Sep - 12:21

one more night.
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans le chagrin ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.
Elle est bloquée dans la salle de bain, elle ne parle plus mais Erwan peut l'entendre respirer. Il se sent terriblement impuissant. Il n'aime pas ce statut. Il ne sait ni quoi faire, ni quoi dire. Il n'a jamais été très à l'aise avec les émotions, que ce soit les siennes ou celles des autres. Il pourrait tenter de défoncer la porte mais il est clair qu'elle ne veut pas de lui pour le moment. Pas à ses côtés. Il rêverait de la prendre dans ses bras. Qu'elle lui explique.  « Je ne pense pas que tu devrais attendre ce soir pour voir Shana. L’amitié, c’est précieux.  » Quoi ? Shana ? Il ne comprend plus rien sur ce coup là. De quoi parle elle. De quoi a t-elle si peur. Elle le repousse alors qu'ils étaient si proches avant qu'il n'évoque l'accident. « Beth... » murmure t-il doucement à travers la porte. «  Je serais encore là quand tu reviendras …  » Il baisse la tête et range les armes. Il ne sait pas ce qui se trame, il n'a aucune idée du mal qui la ronge et de la raison qui la pousse à s'exiler dans la salle de bain mais il sait que la solitude peut être salvatrice pour faire le point. Pour y voir plus clair. Le soucis, c'est qu'elle est à double tranchant. Elle peut devenir une compagne bien triste. « Je te laisse mais j'ai mon portable alors tu m’appelles, je suis pas loin d'accord ? » Il attend qu'elle lui confirme qu'elle passerait un coup de fil si elle en ressentait le besoin même si le bel irlandais se doute qu'elle n'en fera rien. Il pousse un soupire, enfile ses pompes, un gilet et claque la porte derrière lui. Il se grattouille la tête et descend les marches, toujours aussi paumé. Il n’appelle pas Shana. Il n'a pas envie de la voir, pas après ça. C'est la première fois qu'il confie son histoire, qu'il parle de la mort de son ami à quelqu'un qui n'est pas un membre du groupe. Il n'aurait pas du, il ne savait pas que ça modifierait totalement la dynamique de ce semblant de relation. Il restera dans un café, les yeux rivés sur son portable à attendre un geste de sa part. Rien. Pas un mot. Il rentre à la maison et elle n'était pas là. Juste un mot: pardon, des souvenirs douloureux sont revenus à la surface. M'attends pas ce soir... Un large soupire, il ne comprend pas. Il s'est passé quelque chose entre eux. Il n'aurait jamais du parler de cette sordide histoire, il aurait du la garder pour lui. Super. Il vient s'installer dans le canapé et s'y vautre lamentablement. Putain, il a vraiment la poisse quand même. Il goute enfin un peu au bonheur à nouveau. Il se sent bien. Heureux. Et tout vole en éclats une fois de plus. Il avance vers le frigo et en sort une bière qu'il décapsule à l'aide de son briquet.

Sujet terminé.

_________________

DON'T BREAKEVEN

still alive but barely breathing. i'm wide awake she's no problem sleeping. what am i supposed to do when the best part of me was you. I'm falling to pieces. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: One more night [Bethan]

Revenir en haut Aller en bas

One more night [Bethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 05 + POWER IT UP :: les rps-