AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

☆ i'll be needing stitches (summer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: ☆ i'll be needing stitches (summer) Ven 21 Aoû - 14:02


summer et drue
i'll be needing stitches

Drue vérifia une dernière fois le contenu de son sac en toile, pour s'assurer qu'elle n'avait rien oublié. Les lunettes de soleil étaient là, tout comme la crème solaire, la serviette de bain et les magazines. Le maillot, elle l'avait déjà enfilé sous sa robe vert pâle. Elle ramena une mèche derrière son oreille, puis reposa le sac sur la chaise où il se trouvait quelques secondes plus tôt. Elle jeta un regard circulaire, dans le cas où il accrocherait quelque chose d'indispensable auquel elle n'aurait pas pensé, mais rien ne la fit tiquer. Après avoir bu un verre d'eau, Drue récupéra ses clés et attrapa son sac, qu'elle porta à l'épaule, puis sorti de son appartement. Elle referma la porte à clé, pensive. Elle se faisait souvent la même réflexion, celle d'avoir pris un appartement beaucoup trop grand pour elle. Au moment des recherches, elle s'était répétée de s'en trouver un dans la moyenne, de ne surtout pas dépasser les quarante mètres carrés. Certes elle avait les moyens de les dépasser, mais elle n'en avait pas besoin ; et elle n'avait jamais été du genre à afficher sa fortune, ce n'était pas le moment de commencer. Quand on débutait dans la vie active, on ne s'achetait pas un cent-vingt mètres carrés dans le quartier historique avec une terrasse de la taille d'un studio, qui donnait une vue imprenable sur tout Memphis. Pourtant, c'était ce que Drue avait choisi. Elle s'était rassurée en se disant que son cœur souffrait, et qu'il fallait au moins que son esprit soit satisfait... et du point de vue immobilier, il l'était bien sûr. Mais à quoi bon habiter un volume immense, si c'était pour qu'il reste vide ? C'était la question que se posait Drue, alors qu'elle descendait les escaliers de son immeuble. Peut-être que je le rendrais, pensa-t-elle. Mais elle aimait trop la localisation pour ça... Il fallait que Norrie vienne, c'était tout. Qu'elle vienne pour combler tout ce vide. Drue soupira ; elle ne viendrait sûrement pas de ça de si tôt, si tant est que ce ne soit pas elle qui parte à Boston, et puis elle s'était toujours dit que quand elles se retrouveraient, elles s'achèteraient un appartement qu'elles auraient choisi ensemble. Elle haussa les épaules ; elle repenserait à tout ça à un autre moment.

Les battements de son cœur accélèrent subrepticement alors qu'elle approchait de la plage. C'était le trac, sans doute. C'était là qu'elle avait donné rendez-vous à Summer, pour qu'elles passent enfin du temps toutes les deux, à l'air libre. Toutes les fois précédentes elles s'étaient retrouvées dans un bar, celui où elles s'étaient rencontrées ou bien un autre, à la tombée de la nuit. Comme si elles voulaient se cacher, alors même qu'il n'y avait aucune raison de le faire. Drue ne voulait plus vivre dans le noir, et elle avait besoin de Summer au grand jour. Elle était sa bouée de sauvetage, à Memphis, et Drue était sûrement la sienne en retour. Summer était cette personne qui la comprenait mieux que personne, au final ; cette personne avec qui elle pouvait être elle-même, où elle pouvait laisser aller ses émotions sans passer pour une folle. Elles se comprenaient si bien, et c'était précisément pour ça qu'elles s'étaient trouvées. À la perfection. Deux âmes en peine, deux âmes au cœur meurtri, qui n'avaient besoin que d'un bon lot d'affection en attendant d'en avoir de celui et celle qui occupaient toutes leurs pensées. Drue pinça ses lèvres, puis chercha du regard une tête blonde parmi la tripotée de gens qui se prélassaient sur le sable. Pas de Summer en vue. Drue se détendit, puis se trouva tranquillement une place pour étendre sa serviette. Il y avait encore de la place pour une supplémentaire, à côté. Elle sortit son téléphone et pianota rapidement. Je suis pas trop loin de l'eau, mais pas trop près non plus. À côté d'une famille avec un grand parasol blanc. Elle s'assura que la plage n'en était pas remplie, puis continua son message. J'ai une robe verte. (: Bisous xx Elle appuya sur "Envoyer", et le message s'envoya. Il n'y avait plus qu'à attendre Summer, cette fille de la nuit, et espérer qu'elles s'entendraient tout aussi bien de jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Dim 23 Aoû - 22:49


i'll be needing stitches

La vie de Summer était toujours ponctuée de musique, et pas uniquement parce qu'elle était éperdument amoureuse d'un bassiste. C'était un art qui la touchait particulièrement, et elle passait parfois en revue la B.O de sa vie comme celle d'un film, trouvant chanson à chaque instant particulier. Parfois les paroles de celles-ci n'avaient rien à voir avec ce qu'elle ressentait, mais le son, si. Elle s'était levée avec Bon Iver ce matin, la guitare tintant doucement à son oreille tandis que son regard planait sur la ville, à travers la fenêtre, comme à son habitude. Elle aimait son petit appartement, il n'y avait guère de place pour plus que deux personnes, mais c'était suffisant, pour les rares qui restaient à son chevet plus longtemps qu'une nuit. La lumière était parfaite ce matin, elle se répercutait sur les murs, donnant une teinte orange pâle à travers les rideaux. Tout avait bon goût, la musique douce, la lumière, Summer pouvait même presque humer ce parfum de bonne humeur dans cette nouvelle journée. Et tout cela n'était pas sans raison, tout cela c'était parce qu'elle allait voir Drue.

Drue c'était une fleur qu'elle avait cueillie un soir, elle avait un très joli visage, et ses yeux avaient percuté Summer. Cette dernière aimait se laisser frapper par la beauté singulière de certaines personnes, et Drue possédait cette chose qui l'avait touchée, comme cette lumière en ce doux matin d'été. Elles avaient longuement discuté ce soir-là, puis un peu dansé. Summer avait découvert en la jeune femme une personne qui pouvait comprendre. Parce que même sans en parler, Drue dégageait cette « chose », cette chose qu'on appelle l'amour. Drue aimait de façon démesurée. Et cela touchait encore davantage Summer, car les deux étaient confrontée à ce sentiment au goût d'impossible. Elles étaient toutes deux confrontée à une situation plus que difficile à vivre. Et l'une l'autre, elles ne se jugeaient pas.

Cela faisait un mois maintenant qu'elles se voyaient régulièrement, tout le temps le soir, mues sans doute par ce désir d'affection qui les bloquaient vis à vis des personnes qui ne comprenaient pas. Chacune aimait quelqu'un d'autre, cela faisait de leur récente relation quelque chose de simple, sans ambiguité aucune, elles s'enlaçaient juste les soirs où tout cela devenait trop difficile à surmonter, ou le manque les faisait divaguer, et au creux de la nuit, elles divaguaient ensemble pour une bonne partie de la nuit. C'était doux, tendre, agréable, et ce dont elles avaient besoin pour vaincre l'absence, une fois de temps en temps. La relation n'avait aucun nom, et cela ne dérangeait pas la jeune Summer qui y trouvait parfaitement son compte. Elle s'était attachée à Drue, et c'est tout naturellement qu'elles avaient finalement décidé de se voir à un autre moment qu'une fois la nuit tombée. Elles avaient convenu d'un lieu, d'une heure, et Summer était assez impatiente, bien que peut-être un peu intimidée.

A dire vrai, elle espérait que la connexion soit la même et que Drue accrocherait autant que ces fois où elles avaient visité la nuit ensemble. Cette journée était importante, car cette semaine cela faisait un an que Summer s'était refusée à Jude, et depuis, chaque jour, elle regrettait. Ca faisait un an de plus qu'elle se languissait sur un homme qui ne l'aimerait probablement jamais. Summer avait besoin de se raccrocher à Drue, de rire avec elle, de profiter de cette relation, d'enfouir son visage dans le creux de son cou et de respirer profondément son parfum, ce doux parfum d'affection.

La jeune femme s'habilla d'une robe blanche légère par-dessus son maillot et enfila ses sandales lorsque l'heure fut venue de partir. Elle vérifia son sac pour s'assurer qu'elle n'avait rien oublié et lança un regard à son appartement qu'elle avait expressément rangé « au cas où ». Ensuite elle saisit ses lunettes de soleil et sorti de l'appartement qu'elle ferma derrière elle.
L'excitation montait, elle avait des papillons dans le ventre, à la fois angoissée et pressée. Le ciel était vraiment de la partie, le temps était idéal, la jeune femme espérait que la plage ne soit pas trop bondée et constata à regret qu'elle l'était quand même pas mal bien qu'il resta suffisamment de place pour qu'elles aient tout de même le loisir de choisir vers quel endroit elles voulaient s'installer. Elle se mit sur la pointe des pieds et épia l'horizon sans trouver la trace de la jolie blonde. Elle se dirigea alors vers un marchand de glace, prise d'une envie de fraîcheur soudaine, c'est lorsqu'elle eut commandé qu'elle entendit son téléphone vibrer par deux fois dans son sac, elle le sortit en attendant que le marchand s'occupe des glaces et se tourna, cherchant à nouveau du regard. Un sourire naquit sur ses lèvres quand elle crut apercevoir Drue, elle paya, saisit les deux cornets et se dirigea vers la jeune femme, le coeur un peu serré. Arrivée, elle lui dédia un sourire radieux avant de tenter de se contrôler, se disant qu'elle devrait calmer ses excès d'enthousiasme. «  Salut! Je suis désolée pour le retard, j'ai craqué pour une petite gourmandise. » Elle ajouta avec un petit air mal à l'aise. « Puis je me suis rendue compte que je ne savais même pas quelle glace tu préférais, ni même si tu aimais ça... Alors tu as le droit entre vanille ou chocolat, mais si tu n'aimes pas, ce n'est pas grave, ne te force pas. » A vrai dire, elle ne connaissait personne qui n'aimait pas la glace, mais bon. Puis elle se dit que si Drue était la même personne que celle qui lui plaisait tant lors des rendez-vous précédents, elle ne s'en formaliserait pas, alors Summer osa un nouveau sourire plus léger, peut-être timide, elle se pencha vers elle en faisant attention à ne pas faire tomber les cornets et elle déposa un baiser sur sa joue. Une chose était sûre, elle était encore plus belle sous ce soleil radieux, et Summer comptait bien ne pas laisser la gène s'installer. Il n'y avait aucune raison que tout ne se passe pas pour le mieux. Déjà maintenant elle sentait son coeur s'apaiser en la simple présence de la jolie jeune femme.

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Mer 26 Aoû - 0:00


summer et drue
i'll be needing stitches

Allongée sur sa serviette, son sac faisant office de coussin, Drusilla Bell fermait les paupières et tentait de se vider l'esprit. L'état dans lequel elle se mettait était légèrement pathétique ; comme si elle se rendait à son premier rendez-vous amoureux. Son ventre se tordait dans tous les sens et les battements de son cœur s'accéléraient quand elle essayait de visualiser la rencontre qui aurait bientôt lieu. Elle savait pourtant que sa réaction était disproportionnée ; elles avaient quand même couché ensemble à plusieurs reprises, il fallait le dire. Alors pourquoi un simple rendez-vous à l'extérieur lui donnait autant le trac ? Drue se redressa et se passa une main dans les cheveux. Elle avait sa petite idée, quant à la raison de son stress. Jusque là, Summer et elle, c'était en quelque sorte une relation cachée, une relation de la nuit. Facilement justifiable, j'avais un peu trop bu pour la première fois, et les autres fois... les autres fois aussi. Mais en pleine journée ? Il n'y avait plus aucune excuse. Drue soupira. Elle n'avait besoin d'aucune excuse. Même lorsqu'elles se voyaient la nuit et plus si affinités, elle n'avait jamais fini dans le lit de Summer -ou dans le sien avec elle, d'ailleurs- parce qu'elle avait trop bu. Elle n'avait pas besoin d'excuse, pas besoin de se justifier. Elles se l'étaient dit, avec Norrie, qu'elles n'étaient plus exclusives. Qu'elles avaient le "droit" d'aller voir ailleurs, qu'elles ne pouvaient pas s'attendre l'une l'autre pendant des années, qu'elles n'allaient pas rester abstinentes pour une personne qu'elle ne voyait que quatre fois dans l'année. Elles s'étaient dit tout ça, alors à quoi bon en faire tout un drame ? Parce que Drue, quand elle imaginait Norrie avec une autre, elle avait des accès de panique. Elle s'imaginait perdre la femme de sa vie, et c'était insupportable, pire qu'insupportable. Invivable. Mais est-ce qu'elle-même comptait oublier Norrie ? Non. Non, loin de là. Tout comme Summer n'oublierait jamais Jude. Elles ne s'étaient pas trouvées pour oublier, elles s'étaient trouvées pour que l'attente soit un peu moins longue. Elles ne s'étaient pas promis monts et merveilles, elles ne s'étaient pas promis une relation dans les clous. Elles ne s'étaient rien promis, elles n'avaient rien fixé, et c'était justement ce qui leur fallait. Une relation sans règles, sans étiquettes. Bien sûr que Drue appréciait Summer, bien sûr qu'elle s'était attachée à elle ; elle n'était pas le genre de personnes insensibles et indifférentes qui se liaient par intérêt.

Quand elle tourna la tête, quelques minutes après avoir envoyé son sms, Drue aperçut la silhouette de Summer qui s'éloignait d'un stand de glaces, perché en haut de la plage. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, et les effluves de culpabilité qu'elle avait pu éprouver quelques minutes s'envolèrent aussitôt. Drue se sentait bien avec Summer, point barre. Et si cette relation la rendait heureuse, alors il n'y avait pas à débattre plus longtemps. Son sourire s'étira d'ailleurs un peu plus quand la blonde l'eut rejoint, et elle se leva pour la saluer. Les battements de son cœur s'accélérèrent davantage encore, sans qu'elle ne puisse rien faire pour les calmer, et elle sentit ses joues s'enflammer. « Oh ne t'inquiète pas, je ne suis là que depuis quelques minutes. » Son sourire ne faiblissait pas. Quand Summer déposa un baiser sur sa joue, son cœur manqua un battement mais Drue se rendit compte qu'il n'y avait rien de plus naturel. Elle embrassa à son tour la joue de la jeune femme, stoppant du mieux qu'elle le pouvait les pensées qui assiégeaient son esprit ; celles lui rappelant que, une semaine plus tôt, c'était ses lèvres qu'elle embrassait. « Je ne risque pas de me forcer pour une glace. » Elle tapota son ventre en riant légèrement, avant d'ajouter « Et puis, j'ai encore un peu de marge. » Elle baissa les yeux sur les deux beaux cornets, puis releva la tête. « J'aurais peut-être une préférence pour la vanille, mais je peux très bien me contenter du chocolat aussi. Prends ce que tu préfères. » Elle tendit ensuite les deux mains, pour attraper les cornets. « Je te les tiens pendant que tu étales ta serviette. » Drue laissa Summer s'installer tranquillement, avant de lui rendre l'un des deux cornets. « Merci pour la glace, d'ailleurs. » Elle esquissa un petit sourire, avant qu'une idée lui traverse l'esprit. De sa main libre, elle attrapa son téléphone portable et cliqua sur l'application de l'appareil photo. Elle appuya sur le petit icône qui inversait la prise de vue et tendit le téléphone devant elle. « Une petite photo souvenir ? » lança-t-elle à Summer pour l'inviter à se placer à côté d'elle, sur le cliché. Elle ne réalisa qu'après coup que la jeune femme n'était probablement pas à l'aise avec les photos, ou qu'elle n'avait simplement pas envie d'en avoir une en sa compagnie. Mais engranger des souvenirs visuels, c'était ce que Drue savait le mieux faire, et elle ne pouvait pas s'empêcher de photographier ou surtout filmer tout ce qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Sam 29 Aoû - 22:09


i'll be needing stitches

Ca lui plaisait, à Summer, ce genre de moments anodins comme tout le monde les vivait, ce genre de moment où on profitait juste du sable chaud, de la vue magnifique, de la lumière du soleil, à raconter des choses futiles pour oublier les choses graves, pour oublier les problèmes. Ca lui plaisait comme tout le monde. Après tout, tout instant ne devait pas devenir la source de conversations philosophiques comme elle en avait parfois avec Kellan et le groupe, à refaire le monde, à refaire la vie, à critiquer la société et l'espérer meilleure, à critiquer l'amour et s'en laisser tout de même imprégner. Aujourd'hui était un jour où elle ne voulait pas se prendre la tête, ne pas avoir le coeur agité à la fin de la journée, se retournant encore et encore dans son lit à la recherche d'un sommeil perdu entre les questions existentielles. Drue était là pour ça, ce n'était pas que Summer la jugeait inapte à avoir ce genre de conversation qui vous retourne le cerveau, au contraire, elle était persuadée qu'elle regorgeait de ressources intarissables sur certains sujets, mais elles ne se connaissaient pas encore tellement et Summer appréciait cette nouveauté. Cette fraîcheur, cette douceur nouvelle que lui apportait la jeune femme. Elles passaient trop de temps à se tourmenter vis à vis des élus de leurs coeurs respectifs, mais quand elles se retrouvaient, tout semblait naturel, sans prise de tête, sans questions nécessitant des réponses désagréables à entendre.
Il avait suffit de retrouver Drue et toutes ses appréhensions s'étaient envolées, et elle était persuadée que c'était ce qui était arrivé aussi pour son rencard, elle n'avait pas du être à l'aise non plus, connaissant sa situation. En fait, Summer plaignait sincèrement Drue. Elle-même, sans jamais rien avoir vécu avec Jude, le voyait régulièrement, conversait même avec lui assez souvent, même si aucune affection ne fusait, même si elle intériorisait son amour grandissant, elle le voyait, c'était un sens de plus que Drue qui n'avait aucun contact avec Norrie, pas même visuel, car la webcam, cela ne comptait pas. De plus, Summer était presque « habituée » à ce que Jude couche avec des femmes sans retenue aucune, elle n'avait aucun droit sur lui, Drue devait quant à elle accepter l'éventualité que la femme de sa vie aille voir ailleurs comme elle le faisait elle-même. Mais Summer tentait d'apaiser cette crainte en elle, c'était dans sa tête impossible que Drue puisse craquer pour elle autrement que pour des nuits occasionnelles où le manque était trop fort, où c'était trop dur. C'était vraiment ça l'intérêt de cette relation, ne pas s'appartenir. Ne pas s'attacher autrement qu'amicalement. Parce que Summer s'attachait à elle bien sûr, la jolie blonde avait tout pour plaire, son visage, ses beaux yeux, ses sourires, et son âme, claire comme de l'eau de source, cristalline. Drue était belle à l'intérieur, Summer aimait beaucoup cet aspect de sa personnalité, et chaque instant passé avec la jolie demoiselle était un beau souvenir de plus.
Son âme meurtrie par les questions s'apaisait quand Drue était là. C'était ça la vérité.
Bien sûr, elle avait pensé à embrasser ces jolies lèvres douces qui avaient tout de tentant,  mais avait préféré ne pas risquer de mettre mal à l'aise son amie, elles se voyaient de jour, c'était déjà un bel exploit, il ne fallait pas aller trop vite ou cette jolie relation allait mal continuer. Ce n'était le but d'aucune des deux. « Oh ne t'inquiète pas, je ne suis là que depuis quelques minutes. » Summer était rassurée de ne pas l'avoir faite attendre trop longtemps. Elle ne voulait pas entacher leur première après-midi. « Je ne risque pas de me forcer pour une glace. » Summer rit légèrement en la voyant tapoter sur son ventre en poursuivant : « Et puis, j'ai encore un peu de marge. »  « J'aurais peut-être une préférence pour la vanille, mais je peux très bien me contenter du chocolat aussi. Prends ce que tu préfères. » «  Ca tombe bien, je préfère le chocolat ! » Summer hocha doucement la tête en lui tendant la vanille mais Drue prit les deux, se justifiant directement : « Je te les tiens pendant que tu étales ta serviette. » La jeune femme lui dédia un sourire « Oh, merci ! C'est vrai que ce sera plus facile... » Elle profita donc du fait que Drue tenait les cornets pour installer sa serviette correctement juste à côté de celle de Drue, elle s'assit et enleva ses chaussures, c'était beaucoup plus agréable comme ça.  « Merci pour la glace, d'ailleurs. » « C'est normal, ça me fait plaisir, c'est tellement bon, je n'allais pas ne pas partager ce plaisir avec toi ! » Drue avait un joli sourire, il frappait à chaque fois Summer, son visage avait une finesse particulière, quelque chose de la fille discrète et en même temps qui marque les esprits par son regard si clair. Summer aurait pu s'y perdre aisément.  Elle sortit de ses pensées alors que Drue dirigeait vers elles son téléphone portable pour prendre une photo. « Une petite photo souvenir ? » Summer s'inclina et passa son bras autour de sa taille en élargissant son sourire naturellement présent depuis qu'elle avait rejoint Drue. Elle plaça ensuite sa glace près de sa bouche pour y lécher une belle quantité de chocolat, attendant une nouvelle prise de photo de la part de Drue. Elle avala et rit une fois cela fait. « Mmmh, elle est délicieuse ! » Remarquant que la photo avait été prise au mauvais moment, elle rit davantage en voyant la grimace qu'elle faisait : « Quel souvenir ! J'aurais pas pu avoir une plus jolie tête... » Elle regarda Drue avec un sourire malicieux. Summer n'était pas une grande adepte du « selfie » mais appréciait l'idée que Drue tienne a garder des souvenirs de cette journée, elle se promit intérieurement de faire en sorte que celle-ci mérite d'être retenue parmi toutes les autres. Elle se redressa un peu, retirant son bras de derrière elle : « Tu pourras me les envoyer ? » . Evidemment, Summer ne pensait pas à la diffuser, ça devait également être très dur pour Norrie d'imaginer que Drue passait du bon temps avec une autre femme. « Sinon, tu vas bien ? Je suis contente de te voir... en plein jour. » Une légère teinte rosée imprégna ses joues blanches, le contexte était plus que différent c'était sûr, mais elles ressemblaient davantage à de simples copines jusqu'à maintenant, rien qui ne put susciter la gène, en tout cas Summer l'espérait.

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Lun 7 Sep - 20:24


summer et drue
i'll be needing stitches

Clic. Une photo prise, où les deux jeunes femmes souriaient. Les yeux de Drue pétillaient de bonheur. Elle imita Summer et porta sa glace à la bouche à son tour, avant d'appuyer de nouveau sur le bouton du volume, qui déclencha la photo. Clic. Il n'y avait absolument rien d'original à ce cliché, il y en avait certainement des milliers de similaires sur instagram, mais Drue s'en fichait bien. Elle ne le faisait pas pour l'originalité, elle le faisait pour le souvenir. Elle se joint au rire de Summer, quand elle cliqua sur la dernière photo prise et qu'elles remarquèrent qu'elle avait probablement appuyé au mauvais moment ; elles faisaient toutes les deux une tête un peu bizarre, mais c'était justement ça qui était drôle. « Tu as vu la mienne ? » pouffa-t-elle, pointant du doigt son front qui avait l'air de faire un mètre de hauteur. « Mais c'est pas grave, c'est notre bizarrerie qui fait tout le charme de la photo ! » Elle sourit de plus belle. Il n'y avait rien de plus vrai ; c'était les clichés banals, parfaitement réussis, avec un sourire un peu trop figé et une position sans défaut, que l'on oubliait rapidement. Drue revoyait sans difficulté une de ses "amies" facebook, qui changeait de photo de profil approximativement deux fois par semaine. Toutes les photos se ressemblaient, si ce n'était sa tenue et sa coiffure qui changeait, parfois son maquillage ; en dehors de ça, elle faisait constamment la même moue -on ne pouvait pas appeler ça un sourire- et se tenait exactement dans la même position. C'était réellement lassant, et elle n'y voyait aucun intérêt. Elle s'en rendait compte aussi parmi les photos qu'elle-même prenait ; c'était souvent celles où elle ou ses amis avaient des drôles de tête qu'elle gardait en mémoire et qu'elle choisissait de développer quand elle mettait à jour son mur de photos, dans sa chambre. « Bien sûr ! » lança Drue à la question de Summer. Elle cliqua sur la petite flèche, en haut à gauche de l'écran, puis sélectionna les deux photos qu'elle venait de prendre. Elle cliqua sur l'icône de partage, puis rentra "Sum" avant que son prénom complet ne s'affiche. « On en prendra sûrement d'autres, mais je préfère les envoyer au fur et à mesure sinon je risque d'oublier, en rentrant. » Elle cliqua sur Envoyer, puis verrouilla son téléphone. « Et voilà ! » Elle jeta son téléphone sur sa serviette de bain et étendit ses jambes. Elle hésita à le reprendre pour ajouter une des deux photos sur un des réseaux sociaux parmi lesquels elle était inscrite, mais se ravisa. Elle était loin d'avoir honte d'être en compagnie de Summer, mais elle redoutait la réaction de Norrie. Elle se mettait à sa place, et même si l'idée qu'elle passe du temps plus ou moins intimement avec une autre fille qu'elle pourrait devenir acceptable, avec un peu de temps, elle n'avait certainement pas envie qu'elle lui jette en plein visage son bonheur sans elle. Et, ne fait pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse, hein ? Alors elle ne posta rien. Ce n'était pourtant pas comme si elles s'étaient prises en photo en train de s'embrasser, mais Norrie n'était pas dupe et il ne lui faudrait pas longtemps avant de comprendre que Summer et Drue n'étaient pas de simples amies. « Ça va bien, oui » répondit-elle à la question de la blonde. « Une petite journée de repos comme ça, ça fait du bien après une semaine de boulot bien remplie ! » Elle esquissa un petit sourire en coin. Elle avait beaucoup travaillé, pour le coup. Cela faisait à présent un an qu'elle travaillait dans cette entreprise, et ils avaient fêté l'anniversaire de son contrat en début de semaine ; cela avait commencé par une touche positive, mais n'avait pas empêché les gros contrats commerciaux de débarquer. Elle avait dû traiter un nombre conséquent de dossiers, contacter une dizaine de fournisseurs par jour, et courir dans toute l'entreprise pour récupérer ou déposer des papiers. C'était la période qui voulait ça, parce que tous les produits de la promotion de rentrée devaient être prêts dans les temps, et bien qu'elle adorait son travail, un moment de détente loin du tailleur, des talons hauts et des responsabilités commerciales n'était vraiment pas de trop. « Et toi ? Les clients ne sont pas trop embêtants ? » Drue admirait sincèrement Summer pour exercer le métier de caissière sur la durée. Elle n'avait jamais eu à le faire elle-même comme job étudiant parce que sa fortune familiale le lui permettait, mais elle imaginait que ce ne devait pas être un travail très amusant. Elle-même essayait d'être toujours de bonne humeur quand elle passait en caisse, mais elle voyait tout un tas de personnes qui étaient désagréables et qui mettaient systématiquement toute la faute sur les caissières, qui au fond n'y étaient pour rien que les prix soient mal indiqués ou qu'il n'y ait pas de nouvelles caisses d'ouvertes, sans parler de tout cet argent qu'elles devaient manipuler, mais avec lequel elles n'avaient pas le droit à l'erreur. « Je suis contente aussi. » Drue esquissa un sourire presque timide. Cela lui faisait réellement plaisir de retrouver Summer alors que le soleil était haut dans le ciel. Elle pouvait ainsi voir sa beauté à la lumière du jour ; la jeune femme était plus belle encore qu'éclairée par un lampadaire ou l'éclairage tamisé des bars dans lesquels elles se retrouvaient d'ordinaire. Et puis, cela prouvait aussi qu'elles n'étaient pas simplement le plan cul de l'autre. C'était bien une relation que Drue abhorrait. Elle n'avait, de base, rien contre le fait de coucher avec une fille et de ne plus jamais la revoir, mais ne voir une personne que pour coucher avec elle avait quelque chose d'assez gênant, en réalité. Comme si cette personne n'était rien d'autre qu'un jouet sexuel... bien sûr, entre elles deux il n'avait jamais été question de ça, elles parlaient toujours de tout et de rien quand elles se donnaient rendez-vous, mais c'était agréable de savoir qu'elles pouvaient avoir une relation normale en dehors de leurs rencontres nocturnes. Drue croisa ses jambes en tailleur et se tourna pour faire face à Summer. Elle plongea ses pupilles bleutées dans celles de la blonde et se mordit la lèvre inférieure. Elle passa le bout de ses doigts dans les cheveux de Summer pour remettre une mèche de cheveux derrière son oreille, plus par affection que par réelle utilité, comme elle l'aurait fait lors de leurs rendez-vous habituels. « Ça me fait vraiment du bien de te voir. » Drue prit une inspiration, puis ajouta « Je tiens vraiment à notre... amitié, si tu ne trouves pas ça bizarre d'appeler notre relation comme ça. » Elle pinça les lèvres, redoutant ce que répondrait Summer. Elles étaient d'accord pour dire que ce n'était pas de l'amour, mais peut-être qu'elle estimait, au contraire de Drue, que ce n'était vraiment que du sexe qu'il y avait entre elles. « Et j'espère que quoiqu'il arrive » quoiqu'il arrive étant le retour de Norrie ou une évolution du côté de Jude, mais elles n'étaient pas ensemble pour parler de ceux qui leur tourmentaient le cœur, « on restera toujours en contact. » Ce n'était pas une chose dont elles avaient déjà parlé, l'après, mais Drue tenait à faire part de ce qu'elle pensait. Cela ne faisait pas longtemps qu'elles se connaissaient et elles avaient encore beaucoup de choses à découvrir l'une sur l'autre, mais Drue s'était malgré tout déjà beaucoup attachée à Summer, et elle ne voulait pour rien au monde ne plus lui parler. Elle esquissa un sourire un peu plus confiant, puis détourna le regard pour fouiller dans son sac. « Je ne sais pas si tu lis ce genre de trucs, mais je nous ai amené quelques magazines people. J'ai aussi pris un magazine culturel, mais quand je suis à la plage je préfère autant pousser la détente jusqu'au cerveau. » Elle rigola légèrement avant d'étaler les revues devant elle, invitant Summer à se servir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Sam 26 Sep - 0:34


i'll be needing stitches

Drue avait ce quelque chose. Summer n'avait pas vraiment de mot pour décrire ça, mais elle dégageait ce mélange de pureté, de douceur, et à la fois de malice. Et c'était vraiment plaisant de passer du temps avec elle, Summer ne s'ennuyait jamais. Et là, comme ça, ça semblait tellement naturel de rire avec elle sur des choses anodines. On aurait pu croire que ce lien qui s'était noué n'avait eu lieu que grâce aux quelques verres ingérés à chaque fois, mais non, Sun était là, et elle appréciait le moment sans avoir besoin de la magie nocturne. Au contraire, elle appréciait cette nouveauté, lui permettant d'encore plus constater ces beaux atouts qui faisaient de Drue quelqu'un de différent. La jeune femme était particulièrement fascinée par ces deux grands yeux bleus qui semblaient contenir toute la franchise du monde. Parfois, Summer se sentait perdue face à cela, comme imparfaite. Parce que Drue ne semblait pouvoir avoir la moindre pensée négative envers les gens, rien de réellement frappant en tout cas. Summer quant à elle se sentait sale, parce que parfois envieuse et cruelle dans sa manière de penser. Cela arrivait notamment quand, bien que reconnaissant l'immense difficulté de la situation, elle se mettait à envier cette relation qu'entretenait Drue et Norrie. Elle savait à quel point cela devait être dur à vivre, de s'aimer de si loin. Mais parfois dans les méandres de sa solitude nocturne, Sun ne pouvait s'empêcher d'y penser. Et si Jude l'aimait comme Norrie aimait Drue, comme serait-ce ? Comment était-ce de vivre un amour aussi partagé ? Bien sûr, Summer n'était pas vraiment méchante, elle n'était pas vraiment cruelle, et elle ne se rendait pas compte que cette jalousie qui lui semblait injustifiée, était naturelle. Elle était humaine après tout, et Drue devait être dotée aussi de ce genre de pensées dont elle avait secrètement honte et qui ne révélait pas vraiment la grandeur de sa gentillesse. Mais Summer s'auto-flagellait assez régulièrement psychologiquement, se sentant misérable d'avoir de telles pensées. Alors elle faisait en sorte que ses gestes et attitudes retransmettent le moins possible ces vilaines manies qu'elle avait.
De toute façon, dans l'immédiat, ce sentiment était bien loin. Elle s'amusait juste de leurs têtes sur la photo, en riant de bon coeur plutôt que de dire à Drue de la supprimer comme bien des filles auraient pu le faire. Les grimaces, Summer adorait ça, elle restait une enfant pleine de vie quand il s'agissait de faire des bêtises. Quand elle demanda à Drue de lui transmettre les photos, Summer la remercia tout naturellement.  « On en prendra sûrement d'autres, mais je préfère les envoyer au fur et à mesure sinon je risque d'oublier, en rentrant. » Elle hocha la tête avec un sourire : « Oui, c'est tout aussi bien. Au pire, je te le rappellerai ! » Summer n'aurait en aucun cas partagé ces photos sur les réseaux sociaux, elle savait ne pas être maladroite tout le temps, et préférait éviter la moindre tension chez Norrie et Drue. Elle ne voulait pas interférer dans leur couple, c'était sincère, elle se sentait bien avec Drue, mais c'était clair depuis le début, ce n'était pas une relation vouée à durer.
Elle ne prit pas la peine de sortir son téléphone pour vérifier la réception des photos, c'était bien d'en faire, de les partager, mais Summer n'était pas là non plus pour faire l'antisociale !
Finalement, la conversation poursuivit naturellement sur leurs semaines respectives, revenant inévitablement aux grands classiques, à la différence que Summer s'intéressait toujours à ce que ses interlocuteurs avaient à dire, contrairement à bien des gens.  « Ça va bien, oui. Une petite journée de repos comme ça, ça fait du bien après une semaine de boulot bien remplie ! » Summer acquiesça mais ne répondit pas immédiatement. Elle s'arrangeait toujours pour être sûre d'entendre tout ce que Drue avait à dire, afin de ne pas risquer de l'interrompre. Le petit sourire qu'elle esquissa fit sourire Summer également, même fatiguée Drue lui transmettait une belle énergie. Elle appréciait ce qu'elle faisait, c'était sûr, malgré la difficulté.  « Et toi ? Les clients ne sont pas trop embêtants ? » La blonde haussa doucement les épaules : « C'est un peu toujours la même chose, je m'enrichis des gens souriants et oublie les désagréables ! C'est comme partout, il faut juste saisir... « La bonne énergie ». » Elle rit légèrement, poursuivant : « Je parle comme le gourou d'une secte. » Elle lécha sa glace qui commençait déjà à fondre. Cette fraicheur faisait du bien sous ce soleil resplendissant.  « Je suis contente aussi. » Drue semblait sincère, même si un peu intimidée, Summer l'était elle-même, elle comprenait. La jolie blonde se repositionna plus confortablement et mordilla sa lèvre, geste que Summer ne manqua pas, elle aimait beaucoup quand elle faisait ça, cela n'avait rien de vulgaire ou de séducteur, mais cela avait quelque chose de très sensuel dans son naturel. Drue remit une mèche de cheveux de Summer correctement et celle-ci sourit à ce geste, c'était spontané et affectueux. C'était ce genre de geste qui avait donné à Sun l'envie folle de l'embrasser le premier soir. C'était un peu comme ça que cela avait tout naturellement commencé. Elles parlaient peu et en même temps beaucoup, leur relation était comme leurs gestes, spontanés et sans arrière-pensée aucune.  « Ça me fait vraiment du bien de te voir. » Drue prit une inspiration, puis ajouta  « Je tiens vraiment à notre... amitié, si tu ne trouves pas ça bizarre d'appeler notre relation comme ça. » Ses lèvres se pincèrent, comme si elle avait peur de la réaction de son interlocutrice.  « Et j'espère que quoiqu'il arrive » La pause se renouvella.  « on restera toujours en contact. » Summer lui dédia un sourire franc à la fin de ses mots. Bien sûr, elle n'était pas naïve, il arriverait bien un événement qui chamboulerait leurs petites habitudes qui s'installaient doucement. Bien sûr, si Norrie venait à surgir dans leur ville, Summer ne resterait sans doute pas indifférente, mais n'interférerait pas, c'était juste évident pour elle. Quant à Jude, jamais il ne lui porterait de réel intérêt, sa situation à elle n'était pas prête de changer. Enfin, elle en était convaincue. Summer attrapa doucement sa main et la serra. « Je pense que qu'amitié est le mot qui convient le mieux, oui. Je tiens beaucoup à tout ça, moi aussi. Même si la situation vient à changer, ne t'en fais pas, je ne compte pas t'oublier ou... quoique ce soit. » Il y avait ces tabous, encore. Cette façon de parler par énigme, mais elle savait que Drue avait compris, tout comme elle avait su déceler le sens de son « quoiqu'il arrive ». La jeune femme se détourna pour sortir des magazines de son sac. « Je ne sais pas si tu lis ce genre de trucs, mais je nous ai amené quelques magazines people. J'ai aussi pris un magazine culturel, mais quand je suis à la plage je préfère autant pousser la détente jusqu'au cerveau. » Summer rit légèrement : « Je ne suis pas trop people, mais c'est la meilleur lecture pour la plage, en effet ! Ca va nous soulager de nos lourdes semaines... Mais tiens, tu me disais que ta semaine avait été fatigante, justement, ça ira ? Tu tiens le coup j'espère ? N'hésite pas à me dire les jours où c'est vraiment trop et qu'il faut que je vienne en renfort pour te détendre ! J'arriverai en talons et long imperméable, avec rien en dessous, pour te divertir ! » Elle rit puis détourna la tête, mal à l'aise, se rendant compte qu'elle avait peut-être été trop loin dans sa spontanéité, elle espérait qu'elle n'embarrasserait pas Drue avec sa plaisanterie, c'était venu si naturellement. Elle tenta de détourner l'attention en saisissant un magazine et le feuilletant, continuant sa glace qui se finissait doucement : «  Voyons, qui a trompé qui cette semaine... ? »

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Dim 11 Oct - 16:32


summer et drue
i'll be needing stitches

Drusilla hocha la tête aux paroles de la jeune femme, avant de lui répondre. « C'est ce qu'il faut faire. Si tu gardes en tête et prends personnellement toutes les mauvaises remarques que tu reçois dans la journée, tu n'en finis plus. » Drue avait la chance de travailler dans un bureau et de ne pas avoir à fréquenter des centaines de clients, puisque les seuls qu'elle contactait étaient souvent étrangers et, dans tous les cas, ce n'était toujours que par téléphone ; c'était donc beaucoup plus simple pour elle de faire abstraction des potentiels clients désagréables, d'autant plus qu'il n'y en avait que très peu. C'était loin d'être le cas pour Summer, qui devaient côtoyer des sacrés spécimens. Il y avait les clients d'une part, et les collègues d'autre part. Les caissières n'avaient pas toutes un master, et leur manque d'études était d'ailleurs souvent la raison pour laquelle elles occupaient ce poste, et elles n'étaient pas toutes très futées. Ce n'était pas une généralité, bien sûr, la preuve avec Summer ; mais les conversations ne devaient sûrement pas voler bien haut, ce qui pouvait être fatiguant à longueur de journées. Déjà que l'attaché de presse de l'entreprise dans laquelle Drue travaillait l'insupportait, alors que c'était pour ainsi dire le seul qu'elle trouvait aussi ennuyant, elle n'osait pas imaginer si elle devait en côtoyer dix comme lui. Drue rigola légèrement quand Summer reprit la parole, affirmant qu'elle sonnait comme le gourou d'une secte. Elle ne répliqua rien mais n'en pensait pas moins. Belle comme elle l'était, Summer n'aurait aucun mal à créer une secte et attirer de nombreux fidèles. Hommes, femmes, tous seraient facilement attirés par les doux traits de la blonde, par son regard envoûtant et sa voix chaleureuse.

Drue soupira de soulagement. Summer ne comptait pas, pas plus qu'elle, mettre fin à leur amitié s'il se passait quelque chose. Ce quelque chose étant, elles le savaient toutes les deux, un changement dans leur vie sentimentale respective. L'arrivée de Norrie, par exemple. Elle esquissa un petit sourire. Elle le savait déjà, mais elle eut par la même occasion la confirmation que Summer ne ferait rien de mal. Elle l'avait sous-entendu par un quoique ce soit, mais Drue avait bien compris que cela voulait dire qu'elle n'irait pas poster des photos sur les réseaux sociaux ou pire, qu'elle n'irait pas voir Norrie pour lui raconter tous les détails de leurs ébats. Elle savait que Summer n'était pas comme ça, mais cela la rassurait de l'entendre à haute voix. Norrie serait au courant, forcément, que sa petite amie était allée voir ailleurs ; Drue ne pourrait pas faire autrement que de lui dire, sans quoi elle se sentirait coupable, mais il n'était pas nécessaire qu'elle soit au courant des moindres détails. Cela n'aiderait en rien. Drue murmura un petit « Merci », puis attrapa à son tour un magazine. « C'est sûr, avec ça au moins il n'y a pas besoin de réfléchir. » Elle rigola légèrement puis tourna les premières pages. Elle se stoppa sur un article à propos de Robert Pattinson, puis releva le regard. Elle s'apprêtait à répondre aux questions de Summer quand celle-ci continua de parler. Drusilla éclata alors de rire, un franc et joyeux rire, avant de mettre la main devant sa bouche. « Hmm, on va dire que je ne tiens pas le coup alors. J'ai hâte de te voir débarquer comme ça au boulot. » Summer n'avait peut-être pas en tête de venir la voir à son bureau, mais il y avait quelque chose de bien plus excitant dans l'idée qu'elle vienne la retrouver à son travail, plutôt qu'elle vienne à son appartement. En quelques secondes, Drue s'imagina accueillir la sulfureuse blonde au troisième étage du siège social de Sephora, dans son large bureau moderne avec vue sur Memphis. Elle refermerait la porte derrière elle, baissera les stores, plaquerait ses lèvres contre les siennes, glisserait sa main sur... stop. Drue cligna des yeux à plusieurs reprises, pour ôter ce rêve éveillé de son esprit. Elle eut soudain peur que Summer ait pu savoir ce qu'il se passait dans les tréfonds de son âme, et détourna la tête presque gênée. Elle se plongea dans son article, qui parlait du nouveau film de Pattinson. Enfin plutôt, de la tenue qu'il portait en se rendant sur le tournage de son nouveau film. Jogging, t-shirt ample, cheveux décoiffés, mais qu'est-ce qu'il t'arrive donc Rpattz ? Filerais-tu un mauvais coton ? Est que Krikri te manque, c'est donc ça ? Ou alors il a juste envie de s'habiller pépère pour aller au boulot. Les magazines people l'impressionnaient pour ça : ils arrivaient à extrapoler tout un tas de choses à partir d'une tenue tout ce qu'il y avait de plus banale. Enfin, extrapoler... non, le mot le plus approprié était inventer. Ils inventaient tout et n'importe quoi pour faire vendre, à tel point que cela en devenait absurde. « Robert Pattinson n'a trompé personne ! Il est toujours célibataire, paraît-il. "Et on ne peut que comprendre, vu la façon dont il se fagote ces dernières semaines", dixit Marina P. de People!. » Elle pouffa en secouant la tête, pour montrer à quel point elle trouvait ça débile. Si elle avait eu pour ambition de faire journaliste, elle n'aurait eu aucune envie d'écrire des rubriques stupides de la sorte. Elle se demandait vraiment si cette Marina P.  s'épanouissait dans son boulot, ou si elle faisait ça par défaut, parce qu'elle n'avait pas été acceptée dans un meilleur journal. « Et de ton côté, une petite tromperie ? Des news croustillantes ! Dis-moi tout, je meeeeurs d'envie de savoir. » Drue fit un petit geste de la main, imitant les petites poufs qui trouvaient réellement un intérêt dans ses magazines et les informations qu'ils donnaient, en faisant leur source d'actualités la plus importante. Elle se moquait, bien sûr, mais c'était aussi de l'auto-dérision ; après tout, elle était bien en train de les lire, elle aussi.

hj. désolée du retard j'espère que tu auras matière à répondre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Summer Atkins
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 93
≡ arrivée : 08/07/2015
≡ célébrité : Clémence Poésy

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Mer 28 Oct - 15:36


i'll be needing stitches

Summer avait la chance d'être une femme qui s'accommodait de tout type de personne. Evidemment, quand elle pouvait le choisir, elle s'entourait plus facilement de personnes comme Drue, ayant matière à parler, parce que connaissant beaucoup de choses et étant toujours intéressante dans les choses qu'elle abordait. Néanmoins, Summer n'avait pas de problème avec ses collègues, elle-même n'avait jamais été au bout de ses études supérieures, ayant trouvé une passion qui la tenait beaucoup trop à côté, le groupe de Kellan et Jude. Alors bien sûr, parfois elle se retrouvait face à des personnes ayant fait l'université, s'étant remplis le cerveaux de tant de choses que c'était dur à suivre. Et c'était parfois complexant. Summer avait beau avoir un niveau de conversation plus évolué que « qui serait l'employée du mois », que « bouffer autant de citron par jour faisait maigrir de manière paranormale », et que « machin avait osé dire à chose que truc avait critiqué bidule », elle n'en avait pourtant pas une culture sans faille et un savoir à exposer à tout instant. Parfois, cela la reposait d'être entourée de gens qui n'avaient pas poussé les hautes études, c'était parfois des personnes plus simples qui avaient une meilleure conscience de la vie au final. Donc non, même si c'était reposant de ne pas entendre ce genre de conversations futiles à longueur de journée, Summer ne méprisait pas son travail. Les clients eux-mêmes étaient environnements tellement différents qu'elle ne s'ennuyait jamais réellement. Évidemment, la jeune femme préférait tout de même les moments passés avec des amis tels que Drue ou Kellan. Les conversations devenaient parfois tellement riches et passionnantes, elles ne pouvaient que combler Summer toujours avide de s'enrichir, de s'émouvoir, ou même d'évoluer tout simplement.
Bon, ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait s'enrichir, vu la lecture, mais ce n'était pas pour lui déplaire non plus, ça ne servait à rien d'être trop cérébrale non plus, aujourd'hui son cerveau avait droit à un peu de vacance. C'était surtout son coeur et son ventre qui étaient au travail dans l'immédiat, s'enflammant pour le moindre geste de la part de Drue. Le cerveau n'avait pas de raison d'en rajouter. C'était parfait ainsi. Bien sûr, ce n'était pas une sensation comme celle qu'elle éprouvait face à Jude, cette combustion complète de son âme qui s’opérait quand elle croisait son seul regard. Drue lui procurait plutôt de petits papillons dans le ventre qui la chatouillaient davantage que le sentiment qu'elle éprouvait pour Jude la malmenait bien plus violemment. C'était apaisant et naturel d'être avec elle. Summer se sentait comme une personne normale quand elle la voyait.
 « Hmm, on va dire que je ne tiens pas le coup alors. J'ai hâte de te voir débarquer comme ça au boulot. »  Summer fut rassurée de voir que Drue ne prenait pas mal sa réflexion, elle avait même éclaté d'un rire spontané et sincère. Bien sûr, la jeune femme ne se serait jamais réellement permise d'arriver comme ça sur le lieu de son travail, mais il était vrai que maintenant qu'elle y réfléchissait, ce genre de rencontre dans des endroits incongrus et impromptus n'auraient rien pour lui déplaire, et au vu de ce qu'elle décela ensuite chez la jolie blonde qui l'accompagnait, l'idée ne semblait pas la laisser indifférente. Une légère chaleur supplémentaire sembla s'installer entre elles, et chacune eut l'air soudainement très intéressée par les magazines people que Drue avait amenés.  « Robert Pattinson n'a trompé personne ! Il est toujours célibataire, paraît-il. "Et on ne peut que comprendre, vu la façon dont il se fagote ces dernières semaines", dixit Marina P. de People!. »  Summer rit en entendant le ton qu'elle avait prit pour prononcer ces mots, cela semblait tellement stupide lu oralement de cette manière. Déjà que la jeune femme n'était pas très « People », justement, lire et entendre ce genre de chose, ce n'était pas près de lui faire changer d'avis. Elle jeta un oeil aux photos de Robert Pattinson dans le magazine que tenait Drue et lâcha d'un air réprobateur : « T-t-t, Robert, tu me déçois beaucoup ! J'en attendais davantage de ta part ! »    « Et de ton côté, une petite tromperie ? Des news croustillantes ! Dis-moi tout, je meeeeurs d'envie de savoir. »  Summer rit de plus belle au geste que Drue fit pour ponctuer sa phrase. Elle feuilleta son magazine et soupira : « Rien de très croustillant pour moi, je me rends compte que je deviens vieille, je pourrais être la vieille tante de la plupart des acteurs et chanteurs dont on parle dans ce magazine... Ca me dépasse complètement ! »  Elle eut un sourire malicieux : « Mais je vais voir nos horoscopes ! Ca risque d'être intéressant ! »  La jeune femme adorait ce genre de fadaises, elle était persuadées que les rédacteurs des horoscopes écrivait tout au début de l'année et piochait à chaque fois au hasard les malheurs et bonheurs censés arriver aux personnes de chaque signe. «  Tu es bélier si je me souviens bien ? »  dit-elle en feuilletant la revue jusqu'à arriver à la page qui l'intéressait. « Alooors... « Vous serez bien inspiré de suivre votre intuition. Et de ne pas tout raisonner à tout prix. Accordez-vous des pauses tout au long de la journée, vous avez besoin de prendre du recul nerveusement parlant. » »  Summer fit un air impressionné : « Ils ont vu plutôt juste, bien joué. »  Elle sourit et leva les yeux vers Drue. «  Quant à moi ils me disent de faire attention à ma gourmandise, que je mange des trucs trop lourds et que je dois penser à ma silhouette... Trop tard, j'ai déjà fini ma glace. »  Elle eut un sourire malicieux. « On ira dans l'eau pour rattraper tout ça. »  Elle manqua de peu un nouveau sous-entendu lubrique, c'était sans doute à force de côtoyer des mecs à longueur de temps, son esprit avait finalement été plus qu'affecté, visiblement.



hj: ne t'en fais pas, moi aussi j'ai pris du retard, je suis désolée. Ta réponse était parfaite, j'espère que la mienne t'ira!

_________________


summer.a

Just a perfect day. Problems all left alone. Weekenders on our own, It's such fun. Just a perfect day. You make me forget myself, I thought I was someone else, Someone good.   byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer) Mer 4 Nov - 22:45


summer et drue
i'll be needing stitches

« Oh quand même, tu n'en es pas à souffler quarante bougies, non plus ! » Drue pouffa, alors que Summer se lamentait d'être plus vieille que la plupart des acteurs du magazine. « Si ça peut te rassurer, la majorité des meilleurs acteurs ne se trouvent pas dans ces pages, et avoisinent souvent la trentaine, bien davantage que les vingt ans et demi. » Elle ne disait même pas ça pour la rassurer et lui faire plaisir, c'était la vérité. Certes, Angelina Jolie et Brad Pitt faisaient souvent la une des magasines people, mais c'était tout simplement parce qu'ils étaient bankable et que la moindre nouveauté concernant leur vie intéressait le monde entier. Mais il suffisait de prendre... « Maggie Smith, regarde ! Celle qui joue McGonagall dans Harry Potter. Elle a 80 ans et c'est une excellente actrice... tu as de la marge ! Mais bon, Maggie Smith ne fait pas la une de Oops... » Drue pouffa de nouveau, avant que Summer lui propose de lire leur horoscope. Elle fut agréablement surprise de voir qu'elle se souvenait de son signe astrologique. Elle-même ne se rappelait pas avoir seulement eu cette discussion avec elle. Peut-être lui avait-elle juste dit le jour de sa naissance un soir autour d'un verre, et Summer en avait-elle calculé sans difficulté son signe ? C'était probable. Mais pas moins surprenant pour autant. Intéressée, Drue écouta avec attention. Elle haussa les sourcils à mesure que son amie lui lisait son horoscope. Elle était toujours sincèrement étonnée de la véracité des propos. C'est vrai, quoi ; ce n'était pas des vrais voyants ou mediums ou que sais-je encore qui élaboraient ces prévisions, seulement quelques journalistes inspirés... et pourtant, à chaque fois qu'elle avait lu un horoscope, il s'était révélé correspondre à son état d'esprit actuel. Elle trouvait ça vraiment fort, pour le coup, et se demandait bien quelle magie opérait. En y réfléchissant bien, on pouvait s'apercevoir que toute personne pouvait se reconnaître dans toutes les descriptions que les horoscopes donnaient. Il suffisait de chercher la petite bête. Ce que Drue, quand elle lisait ce genre de magazine, ne faisait pas. « Oups » répliqua-t-elle alors quand Summer lui fit le résumé de son horoscope. « Tant pis, manger c'est bon pour le moral. C'est le plus important ! » Elle accompagna son affirmation d'un grand sourire. Bien sûr qu'elle faisait attention à sa ligne, mais elle avait mis un point d'honneur à ne jamais faire de régime. Manger des bons plats était une des grandes chances de la vie, et elle ne comptait pas s'en priver pour quelques kilos de moins. Elle préférait de loin avoir ses petites poignées d'amour parce qu'elle avait mangé trop de pizzas, plutôt que d'avoir les cuisses aussi fines que ses mollets en ne mangeant que de la salade. Et puis, quand elle voyait dans quel état certaines personnes se mettaient au nom de la minceur, c'était ridicule et elle ne voulait surtout pas s'y contraindre. « Exactement ! En plus, l'eau du fleuve doit être assez froide, c'est drainant paraît-il. C'est parfait. On y va ? » Drue joignit l'interrogation verbale à l'interrogation du regard. Elle esquissa un doux sourire, puis se leva. Elle jeta le magazine qu'elle tenait encore dans la main au milieu de la serviette, s'épousseta machinalement les fesses même s'il n'y avait pas le moindre grain de sable, et tendit la main pour aider Summer à se relever. L'espace d'un instant, elle voulut faire la gamine et se mettre à courir pour rejoindre l'eau, mais la plage était trop bondée pour qu'elle puisse le faire sans marcher sur dix personnes. Et puis, elle avait peur de paraître trop enfantine aux yeux de Summer. Elle garda cependant la main de la jeune femme dans la sienne, et se dirigea tranquillement vers le bord du fleuve. Elle jeta un bref regard en direction de leurs serviettes mais s'en détourna bien vite. Elles n'avaient de toutes façons pas d'autres solutions que de laisser leurs affaires aux yeux de tous. Elle doutait qu'on leur vole quoique ce soit mais si tel était le cas, il n'y avait pas mort d'homme non plus. C'était assez malheureux comme pensée, mais si on lui volait son portable, Drusilla n'aurait qu'à en racheter un nouveau. Elle était assez riche pour se permettre de racheter celui de Summer, aussi. Les deux amies arrivèrent rapidement au bord de l'eau, et Drue y trempa le bout des pieds. « Ouh ! » lâcha-t-elle, instinctivement. « C'est frais. » Elle savait néanmoins que ce ne serait qu'une question d'habitude et s'avança davantage, jusqu'aux genoux, non sans quelques grimaces. Elle se retourna vers Summer, le sourire aux lèvres, puis lui lâcha la main. Elle se versa alors de l'eau sur la nuque et se passa les mains sur le ventre, pour le rafraîchir et le préparer au grand saut. Elle ne mit d'ailleurs pas trop longtemps avant de s'immerger jusqu'au cou et, après un petit cri de surprise, elle réalisa que cela faisait plutôt du bien. La température de l'eau contrastait avec la chaleur extérieure et elle ne pouvait pas s'en plaindre. Elle attendu que Summer la rejoigne dans l'eau avant de lui envoyer quelques gouttes dans le visage, du bout des doigts. Elle rigola légèrement. « On nage un peu ? » Parce que, rester là où elles avaient pieds, au milieu de tous les enfants qui jouaient au ballon, ce n'était pas le meilleur moyen pour profiter d'un temps à deux. Et puis, Drue avait toujours adoré s'éloigner au large, comme elle aimait dire, et être entourée d'une grande étendue d'eau tout autour d'elle. Cela avait quelque chose d'extrêmement humble et reposant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ☆ i'll be needing stitches (summer)

Revenir en haut Aller en bas

☆ i'll be needing stitches (summer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» L5R CCG 2010 Summer Con Promo Pack
» Summer Ann Newman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 05 + POWER IT UP :: les rps-