AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Dim 30 Aoû - 19:08

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Il compte ses heures de sommeil sur les doigts d'une seule main. Sans arrêt réveillé par des rêves érotiques concernant un fantôme de son passé, andy: elle sous lui, son visage crispé sous la douce agonie qu'est l'orgasme. Il est foutu. Il a bien essayé de lutter contre cette envie irrépressible de la sentir contre lui mais il doit se rendre à l'évidence, il l'a dans la peau.  Plus cette femme le faisait souffrir, plus il l'aimait éperdument, comme si il s'infligeait un châtiment pour se punir d'une faute qu'il a lui-même du mal à identifier. Il est au bord du gouffre, prisonnier d'une souffrance qu'il ne veut pas admettre et pourtant, le soulagement de la voir, de savoir qu'elle va bien, qu'elle est vivante tout simplement. Le bus le mène jusqu'à son lieu de travail. Pas pour travailler ce soir, le bar n'est pas ouvert au public mais une petite soirée est prévu en l'honneur de Samantha, la fille du patron, qui bosse au hard rock coffee depuis des années. Elle a tenu a y inviter tous ces collègues. Elle a même laissé entendre à Simon qu'elle finirait volontiers la nuit avec lui. Et lui qui n'a envie de personne depuis qu'il l'a revue. Il a essayé pourtant, pensant que ça lui permettrait de la sortir de sa tête, tu parles... Mission raté. Il se faufile à travers la foule, bon nombre de personnes qu'il ne connait pas, elle a du inviter ces amis aussi. Elle le voit parmi le brouhaha ambiant et elle le serre dans ses bras. Un geste simple d'apparence mais Simon n'est pas dupe, elle veut plus, sinon, elle ne se collerait pas à lui de cette façon. Le hic, ça ne lui fait pas le moindre effet. Rien à voir avec l'accolade d'Andy, l'autre jour. Bordel et la revoilà dans son esprit. « Bon anniversaire. Je t'ai prit une broutille. » fit il en tendant le paquet vers elle. Et c'est peu dire. Un bijou acheté au marché qui ne vaut pas grand chose. Il n'a même pas remarqué qu'elle portait le plus souvent pas de collier. Il s'en fou de ceux qui l'entoure, il s'en soucie plus. Il veut pas s'attacher alors il préfère de loin garder une distance raisonnable avec le monde qui l'entoure. Être vulnérable, fragile... Pas question. Il lève les yeux et la voit. Comme à chaque fois, son cœur s'arrête. A présent, il y a entre eux cette alchimie. La certitude d'être enfin face à la personne capable de combler ce vide, de faire taire ses peurs et de guérir les blessures du passé. Sans elle, il ne peut avancer dans la vie. Tout le monde le croit fort, solide et bien dans sa tête, mais cette image, c'est juste pour donner le change. Aller la voir, lui parler. Pour lui dire quoi ? Il n'en a pas la moindre idée. Il ne sait pas. Il ne sait plus. Après les révélations qu'elle lui a faite. Son cœur s'emballe tandis qu'elle le remarque à son tour. Il relâche l'étreinte qui le lit à la belle Samantha et il s'approche doucement d'Andy, se fichant bien de planté l'autre jeune femme. Quelqu'un le bouscule, le temps des excuses tandis qu'elle vient d'entamer une discussion avec un autre. Il déglutit avec difficultés. Il n'y a plus sa place désormais. Il baisse la tête et change de direction pour rejoindre le bar.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Lun 31 Aoû - 3:10

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Elle ne sait pas si elle a la force de s’y rendre. Une collègue qui insiste pour qu’elle vienne alors qu’elle ne fait que refuse. Une avec qui elle est souvent. « Je ne sais pas. Je ne connais pas le reste de l’équipe, je n’ai pas la moindre idée de si je vais me sentir à l’aise.» Elle a peur. Peur de confronter le regard de Simon une fois de plus. Le retour à Memphis fait naître des souvenirs, des autres qu’elle pensait avoir oubliés. La culpabilité. Cette impression qu’elle ne pourra jamais être avec lui ou un autre. Les hommes qu’elle blesse. Les hommes qu’elle ne sait pas aimer correctement, son cœur déviant, son cœur incapable de battre correctement depuis toujours. Andy qui exige sans donner réellement, Andy qui a peur. « Allez. Tu vas connaître les autres comme ça.» Un sourire qu’elle peint sur le visage, la poupée brisée, la poupée désabusée. « Je viens te chercher et tu n’as rien à ajouter.» Angela qui s’impose. Andy, elle ne sait pas si elle a réellement le choix.

Le regard qui se pose sur le reflet, les traits tendus, les yeux vides. Son retour n’aide pas. Les fantômes du passé qu’elle retrouve, quelques soupçons de cœur offert et les miettes qu’elle a parsemées avant de s’enfuir. Quelques figures adorées, les interdits jamais offerts par peur de blesser, par peur du cœur piétiné, du cœur déjà enlevé par un autre, mais les quelques attaches créées. Le foutu mal de les revoir, mais elle est masochiste Andy. Elle ne fait que foncer sans penser, que se présenter sans réfléchir.
Les jeans. Un haut trop ample. Rien de complexe. Elle est comme ça Andy. Andy. Elle sort de l’appartement miteux et rejoint la voiture de sa collègue. « Tu avais pas envie de mettre une robe comme les filles normales.» - « Pas trop non.» Un autre sourire qu’elle arrive à poser sur les lèvres et le regard qui se pose sur la ville qui défile, sur les lumières qui lui vrillent la rétine.
La voiture finie par s’arrêter et elle suit les traces de la collègue, elle se complait dans le silence. Les soirées qu’elle n’aime pas. Trop de bruit. Trop de monde. Un soupir qui file entre les lèvres alors qu’elle entre, qu’elle observe les quelques personnes qu’elle ne connait pas, qu’elle ne veut pas connaître. La peur de voir Simon. La peur du passé. Le cœur indisponible. Le cœur qui a toujours été indisponible. Qu’elle qui prend sans offrir. Andy l’handicapée des sentiments.

Le cœur qui se serre lorsqu’elle voit Simon, lorsqu’elle voit la brune se coller à lui, les mains aventureuses et elle tourne le dos. Un spectacle qu’elle n’a pas envie de voir. Andy, elle hésite à partir, elle ne sait pas ce qu’elle a envie de dire, elle ne sait pas ce qu’elle fait là.
Un pas qu’elle fait, vers la sortie qu’elle se dirige, mais un collègue qui s’approche d’elle, le regard qu’elle pose sur lui. « T’es nouvelle?» un autre sourire qu’elle sait peindre au visage et le haussement d’épaules. « Oui. Ça fait pas plus d’une semaine.» Andy. Elle n’a pas la tête aux discussions futiles, elle se doutait qu’elle n’aurait pas dû venir ici. « Excuse-moi.» Elle se détache de lui. Pas envie de ça. Besoin d’un verre. Besoin de se détendre. Besoin de ne pas penser. Elle se rapproche du bar pour se servir quelque chose, l’alcool fort au fond du verre et quelques glaces. Qu’elle se détente. Qu’elle arrête de penser.
Le regard qui croise celui de Simon. Andy. Elle est en train de devenir folle. Le premier à avoir su prendre son cœur. Le premier à avoir su avoir la confiance, mais trop de barrières. Comme avec les autres. Comme avec Mikkel. Personne à aimer. Personne qu’elle sait aimer. La foutue peur qui ronge. Simon. Elle ne l’a jamais oublié. Elle a tenté pourtant. Trop souvent. Une gorgée de rhum qu’elle avale. La brulure à la gorge. Elle s’approche finalement. « Salut.» Elle ne sait pas trouver mieux comme approche.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Lun 31 Aoû - 22:07

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Il la regarde un instant discuter avec ce type alors que son sang ne fait qu'un tour dans sa poitrine, il ne rêve que d'une chose, se ruer sur lui et lui faire fermer sa gueule. Possessif comme jamais avec la blonde, il a jamais trop supporter qu'elle ne soit pas qu'à lui, qu'elle voit d'autres gens, en particulier des hommes. Il n'en a jamais rien dit, il gardait toute cette rage au fond de lui, sans l'extérioriser. La violence a fait parti de son quotidien quand il était tout gamin et sa plus grande hantise serait de reproduire ce qu'il a vécut. Il se dirige vers le bar et se commande une bière. C'est épouvantable d'être seul quand on a été deux, c'est affreux de se dire qu'on a toutes les cartes en main pour être heureux mais qu'on est trop frileux pour les jouer. Son histoire d'amour -enfin si on peut appeler ça comme ça- avec Andy est la seule chose qui l'a fait vibrer. Elle apportait ce petit plus qui manquait à son existence, elle le comprenait. Alors depuis qu'elle l'avait "quitté", il vivait à nouveau dans un monde en noir et blanc. La douleur l'avait coupé du monde extérieur. Il refusait aujourd'hui d'être vulnérable. Usé par la belle Andy sans qu'elle ne soit vraiment responsable finalement mais il ne pouvait la blâmer qu'elle pour ce mal être qui le rongeait de l'intérieur. Le passé n'est plus. Un jour, ils s'étaient aimés et aujourd'hui, c'était terminé. « Salut.»  Sa voix, si particulière, mélancolique et tragique à la fois mais qui le ramène vers quelque chose de rassurant. Ces promesses qu'elle n'a pas tenu et qui lui reviennent en mémoire. Il se tourne vers elle, il l'avait reconnu bien avant ça mais il a parfois l'impression qu'elle n'est encore qu'un fantôme, qu'un rêve un peu lointain. « Salut. » lâche t-il, souriant. Il est content de la voir. « L'autre jour. J'aurais pas du. » Pas vraiment clair tout ça. On lui donne sa bière et il en prend une large gorgée. Il connaissait beaucoup de choses sur elle : sa douceur, son altruisme, son intelligence, son odeur, sa fossette lorsqu'elle sourit, ses faiblesses. « J'ai été odieux. » Il s'excuse pas vraiment mais c'est presque ça. Il regrette pas vraiment ce qu'il a dit mais il ne supporte pas l'idée de l'avoir fait pleurer. Ca n'a jamais été lui. Celui qui lui faisait du mal. Simon la réconfortait, il la prenait dans ses bras après la bataille pour un instant de tendresse et pas le contraire. Ils ont bien grandit, les batailles ne sont plus les mêmes. « C'est qui ce mec ? » demande t-il, plus froid alors que la jalousie prend le dessus sur tout le reste. Bordel. Ils s'étaient fait confiance, ils s'étaient complétés, ils s'étaient aimés. Et maintenant ? Plus rien, tout était ruiné et ils auront beau tenter de reprendre là où ils s'étaient arrêtés, de reconstruire avec les débris de cette histoire avorté trop tôt, rien n'y fera. Il peut bien essayé de lui pardonner, il n'oubliera jamais qu'elle est partie sans penser à lui, qu'elle lui a brisé le cœur. Il n'oubliera jamais le sentiment de trahison qui l'a envahi au moment où il a comprit qu'elle était partie sans lui. Il s'était bien protéger toutes ses années, la carapace est solide. Son coeur était devenu glace... Alors voilà, il se demande si aujourd'hui, leurs deux réalités sont conciliables. Mais surtout, la question fatidique c'est: a t-il vraiment envie de la laisser entrer dans sa vie de nouveau. Il n'en est pas franchement certains. Il ne sait plus grand chose. Il est complètement perdu dans ce flot de sentiments.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Mer 2 Sep - 2:34

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Elle ne sait pas faire autrement, elle ne sait pas les mots pour l’aborder. Le malaise qui s’empare d’elle. Les échos du passé, l’amour jamais assouvi. Simplement. Les amours autre part. Les amours déviants. Les attaches pour d’autres, le premier amour toujours marquant. Andy qui ne sait pas aimer. Andy qui choisit pour les autres, parce qu’elle a peur. La foutue peur qui ronge le ventre. Elle fuit. Les autres qu’elle ne veut pas blesser, mais les souffrances qu’elle pose sans le vouloir. « Salut. » Le verre qu’elle pose aux lèvres. Elle ne sait pas Andy, elle ne sait pas comment gérer, Plus maintenant. Le cœur qui souffre trop. Le cœur qui ne sait plus. Dix ans de silence. Ils ne sont plus les mêmes. Plus du tout. Les secrets qu’elle garde. Les autres.
« L'autre jour. J'aurais pas du. »  Le cœur qui se serre. La peine. Que cette envie de repartir. C’était plus simple. Loin de tout. Loin de cette ville, des fantômes de la vie d’avant. Elle n’est plus la Andy d’avant. Elle n’est plus rien. « J'ai été odieux. » - « C’est rien Simon.» Elle aurait surement fait la même chose. Dix ans de silence. Le hasard qui les pousse à se rencontrer. Que le hasard. Rien d’autre. Pas elle qui revient. Le foutu hasard.

Le regard qu’elle évite. Elle ne trouve pas la force de le poser au fond du sien, trop de chaos dans son âme. Le regard qui se pose aux lèvres pour comprendre, mais qui se détourne rapidement. La soirée déjà avancée, l’alcool qui coule à flots. « C'est qui ce mec ? » « Qui?» Elle ne sait pas. Elle ne connait personne Andy, elle n’a pas la moindre idée du nom de cet homme.
Elle suit le regard. Andy, elle hausse les épaules. « J’en sais rien, c’est lui qui est venu me parler. Il travaille pas ici?» Le regard qu’elle pose sur Simon. Cette impression de le connaître trop et de ne plus le connaître. Cette impression de ne rien savoir, d’avoir trop manqué.
Une autre gorgée du rhum. Ce besoin de calmer le chaos de son crâne, trop de choses pour embrouiller l’esprit. « Tu as raison de m’en vouloir Simon.» Le regard qu’elle capte finalement, les yeux qui s’ancrent au fond des siens. Le souffle qui se coupe un peu. Le premier amour. Le premier à avoir fait battre son cœur. Pas fait pour être ensemble. Trop de chose pour les séparer. Elle doute que ce soit possible maintenant. Elle doute que ce soit possible d’aimer qui que ce soit. Le cœur brisé. Le coeur éclaté depuis trop de temps.

Les voix qui lui font tourner le regard. Les autres qui s’amusent. Jeux de boissons. Son bras se fait empoigner par la main de son amie, surement la seule sur les lieux. Avec elle qu’elle passe la majeure partie de ses quarts de travail. « Vient Andy.» Elle roule les yeux. Le regard qu’elle lance à Simon. Le regard qui se porte autre part et son ami l’attire dans un jeu qui ne lui fait pas envie. Un petit groupe. Quelques personnes. Quelques garçons, dont celui qui est venu lui parler un moment plus tôt. La bouteille. Pas besoin d’explication. Elle se doute de la suite des choses. « Sérieusement Angela? T’arrives pas à jouer seule à ce genre de conneries?» Un soupir. Elle sait qu’elle n’arrivera pas à s’enfuir.
La bouteille qui tourne contre le sol qui arrive sur elle. Le regard noir qu’elle jette à son amie. « Super. Merci.» Cette impression de retourner à l’adolescence. La bouteille qui s’arrête sur le mec dont elle ne se souvient pas du nom. Elle roule les yeux et sent les mains de son amie la pousser. Elle n’a pas réellement le choix. Les doigts qui filent à la nuque du brun et au baiser qu’elle répond. Les lèvres qui se pressent aux siennes et le baiser qui se fait un peu trop insistant. Sérieusement.
Andy. Elle se recule. Elle soupire une fois de plus. Il faut qu’elle boive autre chose.
Le jeu continue.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Jeu 3 Sep - 19:50

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

La jalousie l’étouffe. Il a toujours été ultra possessif avec la belle Andy. Trop. Il aimerait qu'elle soit sienne. Qu'elle lui appartienne. Jamais, elle n'a jamais été à lui, elle est à la fois dépendante mais trop paumé pour réussir à lui accorder quoi que ce soit. Faut dire qu'avec Simon, elle n'est pas aidé, handicapé des sentiments, il n'a jamais été capable de révéler le moindre sentiment. « J’en sais rien, c’est lui qui est venu me parler. Il travaille pas ici? »  « non » répond t-il. Un soupire de soulagement. Il ne se passe rien avec ce type. Elle a pourtant du en avoir des histoires en dix ans. Elle a du rencontrer des hommes qui ont su la combler. Cette idée met Simon hors de lui. Un autre qui la touche. Qui a le droit de poser ses mains sur elle. De la voir nue. « Tu as raison de m’en vouloir Simon. » Il lève les yeux au ciel. Ce n'est pas à elle de décider de ça. De dire si il a le droit ou non d'être en colère. Pourtant, elle a tant d'impact sur ses réactions, sur ce qu'il est et elle ne s'en rend pas compte. Les regards qui se captent pour ne plus se quitter. Ses lèvres s'écartent en un sourire faux. Croire que les rires ne s’envoleront pas, que les sourires ne se dilueront pas dans le goût amer des larmes. C'est se berner le cœur. Quelque chose d’irrépressible l'attire, malgré ces angoisses, à elle. Un amour sauvage. Incontrôlable. Il abhorre pour tous ces questionnements qu'elle engendre chez lui.  Simon est mal à l'aise, mal en point. Il n'est plus vivant depuis qu'elle est partie, dix ans plus tôt. Seulement à moitié puisqu'il lui manque une part de lui. Il voudrait qu'elle installe sa tête au creux de son épaule, un geste machinal à l'époque. Au lieu de ça, elle s'en va. Pas par choix. Son amie l'entraine dans ce jeu puéril. La bouteille. Un truc crétin auquel il ne participait déjà pas étant adolescent. Ses yeux brillent de malice et d’attachement, ses mains demandaient déjà à se fixer sur le corps de celle qui avait sût gagner sa confiance dans une autre vie. Le vieux lourd qui prend place dans le jeu. La bouteille en verre qui s'arrête sur Andy. Les poings de Simon qui se serrent. Il déglutit, les iris sombres et s'avance pour rejoindre la partie. Il s'installe en face de la blonde à la chevelure sauvage. La bouteille tourne et s'arrête sur lui. Un sourire étire son visage tandis que ces yeux rejoignent ceux de celle qu'il s'apprête à embrasser. Se permettre de rêver et de faire semblant, ne serai-ce qu’un moment. Il s'approche lentement. Trop pour ne pas chargé l'ambiance d'une électricité troublante. Ses mains encadrent le visage de son interdite tandis que des regards impatients sont rivés sur eux. Un sourire qui se fige lorsqu’il prit conscience de la promiscuité de leurs deux visages. Finalement ses lèvres s'emparent des siennes avec fougue.  Quelques secondes. Pas plus, pas moins. Qui passent pourtant avec une lenteur absolue, cette impression d'être seuls au monde. Sa langue s'impose contre celle d'Andy, il profite de ce baiser qui sera peut être le dernier qu'il partagera avec elle. Il recule. Il la regarde, chamboulé par ce qu'il vient de se passer. Son cœur se serre dans sa poitrine alors que les battement se font plus vifs. Il reprend sa place initiale, c'est à lui de jouer. Il n'en a pas la moindre envie. Il se lève et rejoint l'extérieur. Une clope coincée entre les lèvres, il se repasse la scène mentalement dans le cerveau. C'était divin. Il ne regrette rien. Au contraire, il aimerait avoir la chance de recommencer pour gouter à ses lèvres vermeilles une nouvelle fois.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Jeu 24 Sep - 0:55

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Elle n’a pas envie d’y être Andy. Que le chaos dans sa vie. Que plus rien qu’elle ne contrôle. Les conneries.
Elle s’impose dans les gens. Le baiser qu’’elle prend d’un autre, mais rien pour faire battre le coeur, rien pour faire s’emporter les sens. L’autre dont elle se fiche complètement et le palpitant qui se resserre lorsqu’elle le voit rejoindre la partie. Simon. Amour d’enfance. Amour interdit. Le cœur qui a su s’ouvrir un peu.
Les doigts s’emparent de la bouteille qu’elle fait tourner, mais elle regrette le geste, elle regrette la présence à cette soirée. Que des conneries. Que les autres ivres. Que le temps qui file et l’alcool qui s’impose un peu plus. Andy. Elle est trop présente. Le besoin de comprendre, de saisir les mots pour ne pas laisser paraître, pour faire semblant.

Le temps s’arrête. Il s’approche. Andy. Elle a envie de partir. Les envies qu’elle n’a jamais pas assumer, les idées qu’elle n’a jamais pu combler. La bouteille qui pointe vers lui. Il s’approche et les doigts qui filent à la nuque, les pensées qu’elle ne contrôle pas.
Tout pour les séparer. Le temps. La rage. La famille. Le semblant de famille.
Ce geste qu’elle n’a jamais pu poser, qu’elle n’a jamais osé poser. Que le foutue fuite. Que la distance entre eux.
Le cœur qui s’emporte. Les sensations qui vibrent sur la moindre parcelle de peau et les lèvres qu’elle dévore, ce goût imaginé trop de fois. Le cœur douloureux. Le baiser qu’elle prend. Le baiser trop intense et le vide lorsqu’il se détache d’elle. Le vide lorsqu’il fuit pour rejoindre le froid, pour rejoindre l’extérieur. Elle reste là. Elle n’a plus envie d’y être. Elle ne sait pas quoi faire. Elle ne sait pas comment faire. Son amie qu’elle regarde. « Je reviens.» Andy. Andy elle ne contrôle plus rien depuis son retour, que le passé qui revient au visage. Que les peines.

Les pas qui se font hésitant, mais elle finit par rejoindre la porte, elle finit par le rejoindre. Une cigarette qu’elle coince entre ses lèvres à son tour. Pas de mots. Pas de foutus mots pour dire ce qu’elle ressent. Une part d’elle sait que c’est impossible alors que l’autre tente de dire le contraire, tente de s’obstiner.
Les pas qui s’enfoncent dans le sol, les pas qui mènent vers lui. « Simon.» Elle ne sait pas quoi dire Andy, elle ne sait même pas comment commencer. Le baiser. Le foutu baiser qu’elle sent entre contre ses lèvres. La saveur dont elle n’arrive pas à se défaire et les sons qui se mélangent. Le vide dont elle a besoin. Le vide pour faire le point. Le vide pour calmer.
Elle aspire. La fumée qui ronge les poumons. La fumée qui brule la gorge. « Je..» Un soupire. Elle souffle. « Je sais même pas quoi dire. Je sais pas du tout quoi faire Simon, j’ai besoin d’aide.» La gorge qui se serre. Cette envie d’exploser. Cette envie de fuir à nouveau. Les hommes qu’elle n’aime pas correctement. Les hommes qu’elle ne sait pas aimer. « Aide-moi.» Un souffle. Un souffle de plus. Un souffle de trop.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Dim 4 Oct - 17:57

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Elle arrive et bouscule ses habitudes. Elle ravage sa vie comme une tempête. Le pire, elle ne s'en rend même pas compte. Elle n'a pas conscience de l'impact qu'elle a sur son existence, de l'importance qu'elle a prit dans son cœur même s'il refoule ses sentiments comme il le peut. Elle est magnétique, elle l'a complètement hypnotisé. A une autre époque, il aurait pu l'accuser de sorcellerie. Il ne voit plus que par elle. Faut dire que c'est un putain d'alien cette fille. Parfois, il le pense sincèrement, il a beau la connaitre, il ne sait jamais ce qu'elle va faire ou dire. Le mystère reste entier. Plus jeune, il arrivait plus facilement à saisir, à la comprendre, aujourd'hui, il est face à un flou total. Ce baiser n'arrange rien au chaos qui enserre son organe vital. Il est paumé, perdu dans le flot de ses sentiments. Il se lève, il fuit, lâchement. C'est tellement plus simple que de l'affronter. « Simon. » Elle l'a suivit, elle est proche. Cette promiscuité le rend fou. Il ne regrette pas ce baiser. Il ne sait juste pas comment l’interpréter. Il ne sait pas ce qu'il doit en faire. La puissance de cet échange de salive est pourtant palpable, comme la tension électrique qui s'est installé entre eux. La fumée qui transperce sa gorge et détruit un peu plus sa vie. Il s'estimerait presque heureux de crever d'un cancer, il l'aurait bien mérité avec ce qu'il s'enfile dans la journée. Bien plus que d'autres. Ce sera une fin comique à un enchevêtrement de merde autour de lui. « Je... » Elle soupire, elle hésite. Peut être à faire un pas en arrière. « Je sais même pas quoi dire. Je sais pas du tout quoi faire Simon, j’ai besoin d’aide. » L'aider ? Il est même pas foutu de se gérer lui même, alors franchement, l'accompagner, lui tendre une main amicale, il n'est pas certain de pouvoir le faire. « Aide-moi. » Il buffle à son tour. « T'aider ? » Ses sourcils se froncent. « Mais comment Andy hein ? Que je te prenne dans mes bras et que je te dise que tout va bien aller ? Franchement, on est tous les deux trop lucides pour savoir que c'est pas vrai. La vie est une saloperie et je suis vraiment, mais vraiment pas le mieux placé pour t'aider. Crois moi. » Une main qu'il passe dans sa chevelure trop longue. Il faudrait qu'il prenne rendez vous chez le coiffeur mais il retarde l'échéance depuis quelques semaines maintenant et l'urgence se fait ressentir. Une seconde bouffée de fumée qui s'échappe de ses lèvres alors qu'il fixe la blonde. Il a envie de hurler, de lui dire qu'elle déconne, qu'elle n'est qu'une putain d’égoïste. Qu'elle ne peut pas lui demander d'être là pour elle après son abandon. Il avait été seul toutes ses années. Il aurait eu besoin d'elle à sa sortie de prison et elle n'était plus là. « T'attends quoi de moi ? » demande t-il finalement. Ce n'est pas lui qu'elle veut, si c'était le cas, elle serait pas partie. Elle l'avait. Il l'aurait suivit n'importe où. Il l'aimait tellement qu'il aurait pu tuer quelqu'un pour elle. Il meure d'envie de l'embrasser à nouveau, de gouter à la délicatesse de ses lèvres. Jamais il n'avait ressentie un truc aussi fort et ça le conforte dans l'idée de fuir. Il s'était fait avoir une fois, elle s'était cassé sans demander son reste. Elle pourrait très bien repartir. Finalement, il n'a pas tant changé, il est toujours le gamin terrifié à l'idée de voir tous ses proches partir. Il s'est carapacé avec les années, il a apprit à mettre des distances entre lui et les autres mais avec elle, c'est impossible, il n'y arrive pas. Elle le touche. Quoi qu'il fasse. Quoi qu'il dise. Il l'aime. Il l'aime éperdument.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Sam 24 Oct - 1:01

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

« T'aider ? Mais comment Andy hein ? Que je te prenne dans mes bras et que je te dise que tout va bien aller ? Franchement, on est tous les deux trop lucides pour savoir que c'est pas vrai. La vie est une saloperie et je suis vraiment, mais vraiment pas le mieux placé pour t'aider. Crois moi. »
Elle sait qu’elle demande l’impossible. Elle sait qu’elle en demande trop. De l’aide. Elle ne sait pas quoi demande, elle ne sait pas ce qu’elle veut. Il ne peut pas l’aider. Andy. Elle est perdue depuis des années. Elle est perdue depuis gamine et ça ne semble pas changer. Elle accumule les conneries. Elle accumule les erreurs.

Le cœur qui palpite. Le cœur qui s’emporte au fond de la poitrine alors qu’elle laisse son regard se poser sur lui. Elle a envie de répondre, elle a envie de hurler. Les yeux qui s’accrochent aux lèvres pour comprendre les mots, mais les envies qui prennent d’assaut le bas-ventre. Le goût des lèvres qu’elle sait encore contre les siennes. Le baiser qu’elle n’a jamais pu avoir. Le baiser qu’elle a imaginé maintes fois. Le souffle qui vacille et le regard qu’elle supporte mal parce que les sentiments se mélangent, parce qu’elle sait qu’elle ne peut rien lui offrir de plus qu’avant, elle sait qu’elle n’a rien à donner. Elle le sait trop Andy. Elle et son cœur déviant. « Je sais Simon. Je sais plus rien en fait, je n’arrive pas à penser correctement quand tu es dans les parages.» Un souffle. Les mots qui se bousculent entrent les lèvres, les mots qui se mélangent et qu’elle ne sait pas dire correctement. Son handicap qu’elle crève de cacher, mais la nervosité qui la rend instable. Le cœur qui ne cesse de s’emporter. Le cœur qui bas trop fort au fond de la poitrine. « Je sais pas du tout comment réagir dans cette situation Simon.» Un souffle. « Je…» Elle ne sait pas les mots qu’elle doit dire, ça se bouscule dans sa tête. Lui. Le passé. Mikkel. Les amours qu’elle ne sait pas garder, l’amour qu’elle ne sait pas offrir. « T'attends quoi de moi ? »
La question qui se percute au fond du crâne, les mors qui résonnent et les doigts qui passent dans la chevelure. Ce besoin de se calmer, mais elle ne sait pas comment, elle n’a pas la moindre idée de comment faire pour calmer les battements de son cœur.
La réponse qu’elle n’offre pas. La réponse qu’elle ne sait pas dire. La réponse qui n’existe pas.

Andy. Elle hésite. Le cœur qui ne s’arrête pas et le regard qu’elle détourne. Cette envie de s’approcher une fois de plus. Cette envie de reprendre possession de ses lèvres. Ce baiser dont elle crève depuis des années. Ce baiser qu’elle a imaginé depuis gamine.
Un pas. Elle avance Andy. Elle ne pense plus correctement. Elle ne sait plus comment agir. Elle se doute que ça risque de mal terminer, elle se doute que ce n’est pas une bonne idée, surtout que son cœur ne sait pas aimer, surtout que son cœur est en miette et indécis depuis trop longtemps.
Les doigts qui se posent contre la joue et la peau qu’elle sent sous l’épiderme. Les mots qu’elle ne trouve pas, mais elle s’approche une fois de plus et c’est elle qui vient prendre possession des lèvres, c’est elle qui vole le baiser cette fois, c’est elle qui se colle à lui. Les lèvres qu’elle savoure une fois de plus, les lèvres qu’elle dévore et le ventre qui se tord. Elle sait que c’est une mauvaise idée, elle sait qu’elle risque de le blesser une fois de plus, elle sait qu’elle risque de faire une connerie. Andy, elle ne supporte rien, trop de peur, trop de sentiments qu’elle confond et lui. Lui l’inatteignable. Ils ne peuvent pas être ensemble. Ils ne peuvent simplement pas. Le souffle qui s’emporte et un pas qu’elle fait en arrière. « Je suis désolé.» Le regard qu’elle ne sait pas soutenir. Le regard qu’elle a du mal à soutenir, les yeux qui évite.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Jeu 29 Oct - 10:40

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Simon est complètement dépassé par la situation. Il n'arrive plus à y voir clair. Faut dire qu'elle ne l'aide pas beaucoup dans cette démarche. Elle ne fait qu'éveiller plus de questionnement. Dire qu'il pensait trouver chez elle du réconfort, il n'y avait apparemment que de la peur. Ce baiser a tut chamboulé, il aurait du se retenir, s'empêcher de le faire. Pour une fois user de raison plutôt que d'impulsivité. Mais non. Il avait contre toute attentes prolongé l'instant qu'il espérait éternel. Le truc, c'est que maintenant, seuls l'ambiance pantoise et tendue reste de ce souvenir.« Je sais Simon. Je sais plus rien en fait, je n’arrive pas à penser correctement quand tu es dans les parages. » Comme ça au moins, ils sont deux, parce que lui non plus n'est pas le même quand elle est dans le coin. Il perd son sang froid, son assurance. Il ne sait surtout jamais trop comment se comporter avec elle.  « Je sais pas du tout comment réagir dans cette situation Simon. » Il coupe la parole, il ne la laisse pas finir, ne pouvant refréner ce qui l'attend. La question fatidique arrive finalement et il ose demander ce qu'elle attend de lui, au moins, il sera fixé. Il saura à quoi s'attendre. Peut être même qu'il pourra avancer. Aller de l'avant. Il n'est qu'un fantôme depuis qu'elle n'existe plus dans sa vie. Pourtant, sa venu n'arrange rien dans son esprit complexe et tordu. Sa réponse se fait attendre, ses doigts jouent avec ces cheveux, laissant le beau Simon, las et immobile. Il pourrait lui hurler dessus. Exiger une réponse qu'elle n'arrive pas à donner. Sauf que ça n'arrangerait rien. Il le sait au fond de lui. Le problème avec Andy, c'est qu'elle est à la fois la meilleure chose qui puisse lui arriver mais elle est aussi la pire. Maladroitement, elle vient coller ses lèvres contre celle du serveur qui reste d'abord très maladroitement fixe. Il lui faudra une bonne dizaine de seconde pour réaliser et approfondir cet échange doucereux. Puis elle s'éloigne. Elle regarde partout sauf dans le regard perdu de Simon. « Je suis désolé. »  C'est un putain de bordel dans sa tête. Il a beau se dire que c'est mal, qu'ils sont comme des frères et soeurs, que ça ne mènera pas vers quelque chose de positif, il n'a qu'une envie: recommencer. Il installe son cerveau sur off et vient reprendre les lèvres de la jeune femme d'assaut. Sa main vient s'accrocher à la tignasse sauvage de sa partenaire alors que ces baisers s'intensifient. Devenant presque des morsures, à la fois douloureuses mais tellement jouissives. Leurs corps se frôlent. La main libre de Simon approche la hanche d'Andy. Son souffle se saccade. Il recule maladroitement à son tour. Rien n'est réglé. Ils s'embrassent et rendent les choses encore plus complexes qu'elles ne le sont. « j'avais toujours eu envie de faire ça. » Automatiquement, il regrette cet aveux. Il n'aurait rien du dire. Il ne parle pas de ce qu'il ressent. Pas facilement en tout cas. Elle est d'ailleurs la seule personne à savoir réellement qui il est, ce par quoi il est passé. C'est sans doutes pour ça qu'avec elle c'est si simple de se dévoiler, si beau. Sa main toujours sur la hanche de sa prisonnière se détache et il recule d'un pas. « Pourquoi tu m'as pas attendue ? » demande t-il, beaucoup plus calme que la dernière fois. Espérant, cette fois, avoir une réponse plus claire.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Jeu 5 Nov - 16:08

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Le cœur qui se serre au fond de la poitrine. Elle ne peut rien lui offrir, elle sait que ce ne sera que le chaos et la souffrance. Le cœur qui aime trop. Le cœur qui ne sait pas aimer. Trop de souffrance. Trop de connerie. Andy. Elle aime trop. Mais elle n’aime pas correctement. Elle ne sait pas comment.
Le souffle qui vacille. Le pas qu’elle fait en arrière pour éviter le regard. Elle sait que c’est une mauvaise chose, elle sait que c’est une mauvaise idée. Elle ne sait plus rien. Les idées qui lui vrillent le crâne. Le cœur toujours vide de lui, mais capable de se laisser emporter par d’autres. Andy et les hommes. Andy et l’amour.

Il revient d’assaut. Le corps qui s’enflamme et les remords qui se mélangent aux envies. Son frère. En partie. Pas le même sang dans les veines, mais la même famille pour les accueillir. Les démolis. Les incomplets. Andy, elle sait que c’est une mauvaise idée, mais elle ne retient rien. Les doigts qui filent à la nuque, les baisers auxquels elle répond.
Le corps qui se tend à la moindre caresse, les contacts qu’elle n’a jamais pu goûter. Plus simple de le fuir que de devoir affronter la réalité. Plus simple de partir et de se laisser bouffer par la peur. Elle ne voulait pas lui faire de mal Andy, elle se doutait qu’il était mieux dans les bras d’une autre. Dans d’autres bras que les siens.
Le baiser qui se rompt et Simon qui recule de quelques pas. Le cœur qui tambourine encore au fond de la poitrine, le souffle court.
« j'avais toujours eu envie de faire ça. »
Les mots qu’elle n’arrive pas à offrir, cette envie de dire tellement de choses, mais rien qui ne file entre les lèvres. Andy, elle tente de reprendre son souffle, elle tente de reprendre le contrôle. Elle ne sait pas les vérités qu’elle a envie de lui offrir et quelques mots qu’elle manque parce qu’elle évite le regard. Elle n’ose pas demander de répéter. Elle n’aime pas faire répéter. Elle n’aime pas que les gens puissent se douter de ce qui la ronge, de ce qui la détruit doucement.

« Pourquoi tu m'as pas attendue ? »
Le regard qui se pose sur les lèvres une fois de plus. Le silence qu’elle laisse planer entre eux. Elle ne sait pas si elle doit avouer ou ne rien dire. Elle ne peut pas laisser en suspend une fois de plus, elle ne peut pas le laisser sans rien. Andy. Elle ne peut plus lui faire de mal. « J’avais peur Simon. Je ne voulais pas te faire du mal, parce que je suis la dernière personne que tu devrais aimer sur cette planète. Je suis incapable d’aimer en retour. Pas correctement. J’y connais rien et je pensais que tu serais mieux sans moi. Je suis partie et ma carrière à commencer a monter.» Les mots qui luttent. L’émotion ou son problème? « Puis après. J’ai eu un accident. Je.» Un souffle. Elle détourne le regard un moment. « Je suis devenue partiellement sourde et j’ai dû arrêter de jouer. Je me suis isolé. Je me suis coupé du monde. J’ai consommé de plus en plus.» Le regard qu’elle pose au fond du sien. Le regard qu’elle ose. « Je fais comme si de rien n’était, mais je comprends parce que je sais très bien lire sur les lèvres. Sinon ce n’est que des sons qui se mélangent. C’est le chaos.» Tout qu’elle lui lance. Les aveux qu’elle ose enfin.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Simon Hawkins
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 268
≡ arrivée : 19/08/2015
≡ célébrité : Garrett Hedlund

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Jeu 5 Nov - 20:21

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Il en dit trop. Il est maladroit et ce n'est pas dans ses habitudes. Andy n'a rien à voir avec les autres filles. Elle est unique. Il ne sait même pas pourquoi elle lui fait autant d'effet. Pourquoi elle a toujours eu cette place si particulière dans ses coeur. Mais il l'aime, c'est un fait. C'est ce qui l'a empêcher d'avancer toutes ses années. Parce que sans elle, il lui manque une moitié, il lui manque une partie de lui. Elle l'a arraché le jour où elle a choisit de partir. « J’avais peur Simon. Je ne voulais pas te faire du mal, parce que je suis la dernière personne que tu devrais aimer sur cette planète. Je suis incapable d’aimer en retour. Pas correctement. J’y connais rien et je pensais que tu serais mieux sans moi. Je suis partie et ma carrière à commencer a monter. » La réponse qu'il finit par avoir. Des jours qu'il attend. Impatient. Elle a beau avoir raison. Il s'est bien dit qu'à un moment donné, il serait plus simple de l'oublier, de faire comme si elle n'avait jamais existé. Elle est trop paumé, elle ne lui apportera que désarroi. Malheur. Sauf que c'est plus fort que lui, inexplicable. C'est elle. Elle et personne d'autre. La tension qui s'apaise, il est plus calme. « Puis après. J’ai eu un accident. Je... Je suis devenue partiellement sourde et j’ai dû arrêter de jouer. Je me suis isolé. Je me suis coupé du monde. J’ai consommé de plus en plus. Je fais comme si de rien n’était, mais je comprends parce que je sais très bien lire sur les lèvres. Sinon ce n’est que des sons qui se mélangent. C’est le chaos. » Un accident ? Sourde ? Quoi ? Mais il ne s'est rendu compte de rien. Comment a t-il pu être aussi aveugle ? C'est quand même un comble, lui qui est censé la connaitre parfaitement se rend compte qu'il n'est plus si observateur qu'à l'époque du lycée. A l'époque, il aurait remarqué qu'elle avait besoin de lui. Elle avait changé. Elle avait des blessures qui s'étaient ajoutés, accumulés. Il culpabiliserait presque de n'avoir rien vu. « Quoi ? » Il ne trouve pas les mots pour la réconforter. Il ne sait pas. Il ne sait plus. Il n'arrive même pas à mettre des mots sur ce qu'il ressent à l'heure actuelle, il est complètement abasourdi. S'il tourne la tête, elle ne comprendra pas. Ca explique les quelques couacs au travail. Elle n'avait pas entendu les demandes des clients. Son souffle se coupe. Il recule d'un pas et se retient à la rambarde qui empêche son corps de sombrer dans le vide. « Je... » Quoi hein ? Je suis désolé, trop minable, trop pathétique. Et le voilà bien nul. Il sait pas y faire. Il n'a jamais vraiment trop sur comment réconforter les autres. Il ne maitrise déjà pas le court de sa propre vie. Il est donc incapable d'aider son prochain. Il s'approche, sans un mot et la prendre tendrement dans ses bras musclés. Ça ne suffira pas. C'est tout ce dont il est capable pour le moment. Il finit par reculer d'un pas à nouveau, après un instant passé contre elle. « Je suis loin d'être mieux sans toi... » fit il, la tête baissé, égoïstement, il sait qu'elle n'arrivera pas à analyser ce qu'il vient de dire. « Tu as jouer dans un groupe ? » demande t-il, un sourire au lèvres. Préférant choisir ce sujet plutôt que la surdité. Il ne saurait pas quoi en dire. C'est vrai. Il ne sait rien de ce handicap. Il ne sait même pas si elle veut en parler ou si elle a simplement évoqué ce détails parce qu'il l'a poussée à se dévoiler un peu plus à lui. Un aveu qui n'a pas du être simple.

_________________
    far away
    C'est comme une douleur séchée, des plaques de chagrin sclérosé, un grand soupir assourdi, et le regret, juste, de toutes les jolies choses qu'il leurs restait à faire et qu'ils ne feront plus. △ Et le truc c'est qu'il passe son temps à dire qu'il est passé à autre chose, mais c'est que des mensonges, des putains de gros mensonges. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy Olsson
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 227
≡ arrivée : 18/08/2015
≡ célébrité : tuppence middleton.

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy) Lun 9 Nov - 22:49

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant.

Les mots filent. Elle balance au visage ce qu’elle a pu vivre pendant les dernières années. Elle n’a pas envie d’avouer, elle déteste cet handicap qu’elle n’accepte pas. Les mots qui roulent difficilement contre la langue parce qu’elle n’assume pas, parce qu’elle ne peut plus faire ce qui lui plait. La musique qui lui manque. Les regrets dont elle ne peut se défaire. « Quoi ? » Elle ne s’attendait pas à ce qu’il trouve les mots. Elle ne se sent pas bien Andy. Elle a envie de partir. Elle a envie de tellement de choses que ça se mélange. « Je... » Elle sait qu’elle n’a pas envie de sa pitié. Ce n’est pas la première fois qu’elle sait lire les mots, qu’elle sait lire les pardons, les excuses sur les lèvres. Elle n’en a pas envie. Pas du tout. « Je n’ai pas besoin de ta pitié Simon.» Les mots qui se font plus durs qu’elle ne le voudrait. Trop de fois elle a su voir la pitié dans les yeux des autres et ça ne fait naître que le dégout au fond de la bouche, que le foutu goût amer contre la langue.

« Je suis loin d'être mieux sans toi... » Le cœur qui se serre au fond de la poitrine. Elle ne sait pas les mots pour lui faire du bien. Elle ne sait pas ce qu’elle doit dire pour le rassurer. Elle ne s’en sent pas capable Andy, elle est trop brisée. Les mots qu’elle ne capte pas vraiment, que quelques mots qu’elle attrape, mais pas assez pour comprendre le sens de la phrase.
Il lève la tête. « Tu as jouer dans un groupe ? » La conversation qui change. C’est plus simple. Elle n’aime pas parler de sentiments. Elle n’aime pas parler de ce qu’elle a pu faire comme connerie en partant. C’est plus simple de parler de ce qu’elle a fait. Un sourire qu’elle force aux lèvres. Elle sent encore le goût des siennes. Surement une mauvaise idée ce qui vient de se produire. Surement une foutue mauvaise idée. « Oui. Je jouais de la batterie.» Le talent qu’elle avait, mais plus rien qu’elle ne sait faire maintenant. Un soupir qui file doucement entre les lèvres. Elle a besoin de penser Andy, elle a besoin de s’enfuir. Un pas qu’elle fait en arrière. « Simon. Je dois rentrer.» Le téléphone de Simon qu’elle demande et son adresse qu’elle rentre. Elle ne pense pas. Elle le fait et Andy, elle file. Elle s’enfuit. C’est plus simple.

_________________

i'm gonna swing from the chandelier
party girls don't get hurt can't feel anything, when will I learn. i push it down, push it down. i'm the one "for a good time call" phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell. i feel the love, feel the love. 1 2 3 drink. i'm gonna swing from the chandelier. i'm gonna live like tomorrow doesn't exist. i'm gonna fly like a bird through the night, feel my tears as they dry. 'm gonna swing from the chandelier, from the chandelier.  byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy)

Revenir en haut Aller en bas

il avait tout fait pour le retenir, mais parfois tout n'est pas suffisant. (sindy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le savoir est fait pour être partagé
» Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? // Philippe de Lorraine
» l'argent ne fait pas le bonheur mais je préfère pleurer en porsche
» L'argent, c'est fait pour être dépensé [PV Van Atha'lith]
» Un peu d'historie pour un alcoolique (VS Shawn Michaels)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: Downtown, Mud Island :: hard rock coffee-