AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

Chouchoutage en tandem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Chouchoutage en tandem Lun 31 Aoû - 10:37


Chouchoutage en tandem
Une fille pas chiante n'est plus une fille, c'est un concept

Une chieuse. Ouais. Avec des poils de carottes hirsutes sur la tête. Princesse carotte. Qu'est-ce-qu'elle lui tapait sur le système, Eileen. C'est pas rien de le dire. Mais ce qui le rendait encore plus fou, c'est qu'il était là, comme un con à l'attendre. Là, comme un abruti à écouter encore une fois un de ses putains de caprices à la con. Il le savait, Joe. S'il ne s’exécute pas, elle trouverait le moyen de se faire entendre comme klaxonner en face du portail de ses patrons pour qu'il daigne, enfin, sortir son cul de chez lui. Ca, c'est sûr, elle en serait capable cette folle rousse et c'est bien la seule chose qu'il aimerait éviter : attirer les foudres de ses employeurs. Quelle idée d'habiter chez eux aussi ! Puis aussi quelle idée conne de lui avoir refilé son numéro de portable ! Elle pouvait le joindre comme bon lui semble, comme aujourd'hui d'ailleurs. Un sms de sommation. « Attends-moi devant ton portail. 15h. Sois pas en retard » Et le voilà, à 15h pétantes devant son portail. Quel con. Quel con. Joe rage seul, dans son coin, comme un abruti. Une clope, une deuxième, une troisième. Et toujours pas de rousse avec sa bagnole de princesse à la con. Il s'énerve encore plus, Joe, il s'agace et se dit qu'il a bien fait de ne pas se doucher après sa dure journée de labeur au soleil. Bien fait pour l'odorat de la chieuse, la voiture sera inondée de sa bonne odeur de mâle bien testostérone. Mweh ! Elle croyait quoi, la p'tite ? Qu'il allait se faire beau et bien propre pour elle ? Pfff. Rien à foutre. Surtout qu'il savait pas du tout où elle allait le traîner encore cette fois-ci ! Porter ses sacs pendant son shopping ? L'écouter lui raconter des histoires ennuyeuses pendant qu'ils errent dans des boutiques de bougies parfumées ? Choisir un tenue pour son sale clebs dans ces boutiques pour clebs qui puent la framboise et qui sont remplies de femmes qui foutent la trouille à parler à leurs chiens ? Pouah ! L'horreur ! Eileen, on dirait qu'elle cherche toujours à lui faire faire des activités qui le feraient douter de sa virilité ! Ca, il en mettrait sa main à couper : ça la fait bien marrer, ça l'éclate ! Il sait jamais ce qu'ils feront, elle se garde bien de le lui dire, Eileen. Et pour sûr, Joe se retrouve toujours surpris mais pas dans le bon sens. Alors la petite sortie d'aujourd'hui ne présageait rien de bon. Nope. Une sixième clopes plus tard, la voiture apparaît enfin. Joe démarre au quart de tour. « T'as dit 15h pas 15h30, sale mioche ! T'sais pas lire l'heure ? » Les hostilités commencent et va chercher pourquoi, les deux continuent de traîner ensemble. C'est quoi ? Du masochisme ? Sans attendre qu'elle lui en donne l'ordre – Oui parce qu'Eileen ordonne toujours et ça a le don de l'énerver encore plus, sûr, elle le fait exprès – Joe ouvre la portière et s’assoit sans aucune classe puis pose ses pieds sur le tableau de bord, sans gêne. « T'as pas d'amis ou quoi ? Marre d'tes conneries » Foutage de gueule. N'est-ce-pas lui qui se trouve dans sa voiture malgré tout ? Bah si. « En même temps, vu l'bestiole, normal qu't'en ai pas » Et voilà, encore un pique. Eileen et Joe, ils parlent un langage bien à eux : le pique vache. Plus c'est vache, mieux c'est. La voiture démarre que déjà, Joe, s'évertue à faire la gueule. Comme d'habitude en somme, c'est à se demander pourquoi Eileen veut passer du temps avec ce vieux grincheux con. Eileen a un problème, c'est clair car Joe fait tout pour qu'elle passe un mauvais moment, pour être désagréable au mieux mais elle ne s'arrête pas. Le trajet se passe sans un mot, juste avec une musique assourdissante, du Mariah Carey et du Céline Dion : une castration sonore pour Joe. Sûr, ça aussi, c'est fait exprès ou alors … elle a des goûts douteux. Sur l'air de « My heart will go on », la voiture s'arrête enfin devant ce qui ressemble au Memphis Area Day Spas. A ce moment précis, le cœur de Joe s'arrête : NON ! Elle a pas osé ?! « P'TAIN ! T'déconne ! Tu m'as pas ramené dans c'spot pourri ?!!! J'rêve ! » Non seulement une seule pédicure est l'équivalent d'un quart de son salaire mais c'est un endroit de nana quoi ! La virilité de Joe ? A ce moment précis ? Envolée ! « J'descendrais pas d'la bagnole ! Va t'faire chouchouter toute seule, merde ! J'suis pas une tafiole ! » Ses mains s'accrochent à la ceinture de sécurité, comme s'il allait se faire tirer de force dans cet endroit de torture. « Façon, j'ai pas emmené d'thune et c'trop cher pour moi. Bye »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chouchoutage en tandem Sam 12 Sep - 20:25



Joe Doherty & Eileen Wayland


Eileen était une personne qui était plutôt très clichée. C'est ainsi qu'elle c'était réveillée ce matin-là dans son lit de princesse complètement rose. Si elle n'était pas devenue avocate pour faire plaisir à son paternel, elle serait surement devenue Princesse. Elle aurait organisé une rencontre bien préparer avec le peu de princes qui restent dans le monde afin de monter sur le trône un peu comme dans ce film qu'elle aimait tant regarder "connasse, Princesse des coeurs". Elle espérait quand même être un peu plus respectueuse, car malgré les apparences elle avait des manières.

S'il y a bien quelque chose que la demoiselle déteste, c'est n'avoir rien à faire de ses journées. Faire du shopping . Elle en avait fait hier ! Voir une amie . Bof, pas trop envie d'entendre les derniers ragots. Non elle voulait faire quelque chose d'amusant, qui pimenterait sa journée et lui ferait oublier à quel point c'est dur d'être riche et d'avoir tout ce qu'elle veut tout le temps. Il n'y avait qu'une personne qui était capable de ça : Joe ! Le fameux Joe, elle ne sait même pas comment elle fait pour le supporter, il est désagréable, toujours de mauvais poils, mais elle l'aimait bien dans le fond. Il lui faisait penser à un vieux lion qui ne veut rien faire d'autre que grogner sur tout le monde toute la journée. Ce qu'elle aimait le plus c'était lui rendre la vie impossible. Elle était persuadée qu'il adorait ça, sinon pourquoi il viendrait la voir à chaque fois qu'elle le demande. À moins qu'elle soit très persuasive. En même temps Eileen est parfaite, puis modeste en plus de ça. C'était décidé, aujourd'hui elle verrait Joe, que ça lui plaise ou non. Elle se lança sur son nouvel iphone 6 plus pour envoyer un message à ce dernier [fait=Courrier New]« attends-moi devant ton portail. 15 h. Ne sois pas en retard »[/font]. Maintenant il était tant de se prépare, non pas qu'elle se faisait une beauté pour lui, mais elle ne pouvait quand même pas laisser penser aux gens que c'était quelqu'un de négliger. Elle ne se remettrait jamais d'une histoire pareil. Elle s'activa alors sur ses cheveux, ses yeux, son visage, ses ongles. Aucun détail n'était mis au hasard.

Comme à son habitude la demoiselle était en retard, non pas qu'elle ne se levait pas assez tôt, mais elle avait besoin de se faire attendre. Après tout, toutes les princesses étaient attendues. Elle monta dans sa voiture décapotable rose et direction chez Joe. Bien sûr, elle savait où il habitait, elle l'avait tellement harcelé pour le savoir qu'il avait finit par craquer et lui avouer qu'il habitait chez ses employeurs. Eileen savait arriver à ses fins c'était comme ça. En partant de chez elle à 15h10, elle ne pouvait pas être à l'heure pour le rendez-vous, c'est ainsi qu'elle arriva devant chez Joe à 15h30 et elle voyait déjà sur son visage qu'il était ronchon.« T'as dit 15h pas 15h30, sale mioche ! T'sais pas lire l'heure ? » , Eileen leva les yeux au ciel "Tu devrais être honoré d'être en ma présence, alors arrête de rouspéter papa ours !". Eileen n'a même pas eu le temps de lui dire de s'assoir qu'il était déjà dans la voiture. Joe s'assit avec non-chalence en posant ses pieds sur tableau de bord en cuire de la voiture avant d'ajouter « T'as pas d'amis ou quoi ? Marre d'tes conneries », la jeune femme lui lança alors un regard noir à en glacer le sang "Enlève tes pieds ou je cris, puis je te signal que j'ai beaucoup d'amis, mais il faut bien que quelqu'un vérifie régulièrement que tu n'es pas mort durant ton hibernation."

Une fois les quatre volontés de la demoiselle exécuter, elle mit le contact et en avant. Au départ elle avait prévu de le trainer dans une exposition débile sur les nouveaux accessoires à la mode, mais finalement vu l'allure de l'homme elle avait plutôt opté pour le SPA où on prendrait soin de lui et on lui remettrait un petit coup de neuf. Bien sûr dans la voiture Céline Dion passait à fond et avec ça la voix assez stridente d'Eileen qui connaissait les paroles par coeur. Il faut dire qu'elle avait une voix assez mélodieuse, mais qui n'était pas du tout faite pour aller dans les aiguës. "All by myself, Don't wanna be, All by myself, Anymorrrrrrre". Ça y est arrivé à destination. Elle savait que ça ne lui plairait pas et il savait qu'il n'aurait pas le choix. « P'TAIN ! T'déconne ! Tu m'as pas ramené dans c'spot pourri ?!!! J'rêve ! », Eileen afficha un grand sourire satisfait et plutôt agaçant "Tu avais cas te laver avant de partir vieux cochon ! Puis t'en fais pas pour l'argent, mon père connaît très bien le directeur ça ne te coutera pas un centime.". La demoiselle descendit de la voiture avant de se rendre du côté passager. Elle regarda Joe en tapant du talon par terre "Soit tu sors de la voiture et tu rentres dans cet institut, soit je rentre en courant en criant au voleur de voiture, c'est toi qui décides. Tu as ... 2 secondes. 1 ..."  

LOANHH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chouchoutage en tandem Mer 23 Sep - 13:03


Chouchoutage en tandem
Une fille pas chiante n'est plus une fille, c'est un concept

Papa ours ?! Joe manque de s'étouffer. Sérieusement ? Elle venait de l'appeler Papa Ours ? Pfff. Il n'avait rien d'un papa. Il n'avait rien d'un ours … Hmm … Quoique … Ouais, non, sur ce coup-là ! Elle avait raison mais c'était pas une excuse pour lui refiler un sobriquet. Façon, quoiqu'il dise, Eileen aimait lui en donner alors il avait arrêter de se battre contre. Elle n'écoute rien, surtout pas lui. La preuve, elle le traînait encore une fois dans cette excursion sans lui demander son avis. Sûrement parce qu'elle faisait preuve de générosité en vérifiant s'il n'était pas mort comme elle le dit si bien. Quelle altruisme. Waouh ! S'il n'avait pas la flemme, Joe, il l'aurait applaudit mais il se contenta de se taire et subir le refrain de Céline Dion chanté par la voix suraiguë d'Eileen. Mon dieu, ce qu'il fallait pas subir. Et ce n'était qu'un maigre aperçu. Eh oui. Car ils venaient de se garer devant la bâtisse luxueuse du spa. Face à l'architecture recherchée, Joe ressemblait à une petite crotte de nez sur du marbre. Pas du tout dans son élément, pas du tout de ce monde. Son regard noir se posa sur la silhouette d'Eileen, si ses yeux étaient révolvers, elle serait déjà morte à l'heure qu'il est. « M'enfout d'mon hygiène et de dégueulasser leurs p'tits sièges. Le prob' c'que : 1) j'ai rien à faire ici, j'suis pas une poupée d'salon. 2) L'argent, j'le balance pas par les fenêtres. Puis ton père, il va pas m'payer une pédi-machin-chouette. Vas-y toi, toute seule. J'suis pas ta copine d'Spa » Joe, il croisait les doigts, il priait en silence pour qu'elle cède et abandonne, qu'elle y aille toute seule, quitte à attendre ici qu'elle aie fini mais non. Non. On parlait bien d'Eileen. Cette dernière ne se démonta pas – faut dire qu'elle ne se démonte jamais face à Joe – elle descendit de la voiture pour se poster face à lui, tapant du talon sur l'asphalte. S'il n'était pas de mauvaise humeur, il aurait sûrement ricané parce qu'Eileen qui tape du pied pour un caprice, c'est à hurler de rire. Ouais, c'est à hurler de rire quand c'est pas LUI, le caprice. « Rien à foutre, j'sortirai pas d'cette voiture. M'en branle » Qu'il réplique d'un air ferme. Un air ferme qui ne tarde pas à s'envoler en fumée quand il l'entendre décompter. Au moment juste où elle ouvre la bouche pour hurler au voleur, Joe se hisse par la fenêtre pour l'atteindre et l'empêcher d'hurler en posant sa main sur sa bouche. « Ok ! OK ! OKAY ! … p'tin » Soufflant comme un bœuf, Joe abdique et se résonne à sortir de la voiture. Après tout, au vu de sa dégaine, les gens croiront Eileen et pas lui puis elle serait bien capable d'aller jusque là, il connaît la bestiole. « Vamos, femme ! Plus vite ç'sera fait, mieux c'sera ! » Soupirant, Joe s'avance d'un pas rapide vers le spa et entre d'une façon fracassante : porte qui claque, panneau publicitaire qui manque de se retrouver sur le sol. La réceptionniste le toise d'un air interloqué. « Monsieur, bonjour … Êtes-vous perdu ? » « Non, j'suis pris en otage » La demoiselle le regarde, perplexe, la main sur le téléphone prête à appeler la police. Geste brouillon de la main, Joe fait signe à Eileen de s'occuper de parler avec la demoiselle, sous risque qu'il devienne vraiment désagréable. Comme s'il ne l'était pas déjà. L'homme reste dans son coin mais garde une oreille près des deux femmes, histoire de savoir à quelle torture il aura droit aujourd'hui. « Pas un truc long, hein !? Eileen, t'm'entends ? » Bien-sûr qu'elle l'entend. Et bien-sûr qu'elle ne l'écoutera pas. Sinon, c'est pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chouchoutage en tandem

Revenir en haut Aller en bas

Chouchoutage en tandem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peste et Tempête, tandem de choc...
» Tandem [ Libre ]
» Les couples, et tandem amoureux.
» Un tandem de paresseux pour sauver une "vierge"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 05 + POWER IT UP :: les rps-