AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

bang bang, my baby shot me down (alo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: bang bang, my baby shot me down (alo) Jeu 8 Oct - 16:26

C'est blanc partout autour de Nora, lumineux aussi. Beaucoup trop d'ailleurs pour qu'elle parvienne à garder les yeux ouverts plus de quelques secondes. Elle n'est pas chez elle, c'est la première conclusion qu'elle tire sur la situation. Mais où est-ce qu'elle peut bien être ? Elle passe une main sous les draps, cherche le contact avec Alo. Elle constate rapidement qu'il n'est pas là, qu'elle est seule dans un lit une place. Elle panique, l'angoisse la gagne d'un coup. Elle n'est pas à sa place. Elle devine immédiatement que quelque chose d'anormal s'est produit mais elle ne parvient pas à se souvenir. Son esprit s'agite et une étrange douleur vient perturber sa réflexion. Un mal de chien, une douleur vive au niveau de la tête comme elle n'en a jamais senti avant. Elle gémit, les yeux toujours clos. Qu'est-ce qui a bien pu se passer encore ? Dans un effort surhumain, elle ouvre complètement les yeux. Elle est d'abord éblouie et puis elle comprend : elle est dans une chambre d'hôpital. Pourquoi ? Par flash, elle se souvient de la nuit dernière. Aloysius, ce foutu connard. C'est lui. Forcément. Elle n'est même pas étonnée, ça ne pouvait qu'être lui. Cette fois, il est allé trop loin. Elle s'est vu partir, Nora a cru mourir sous ses poings. Quel enflure. Elle ne pensait pas qu'il pouvait lui faire du mal de cette façon. Quelque part, Nora a toujours cru qu'il saurait s'arrêter. Elle a eu tort. Il aurait pu la tuer. Est-ce ce qu'il cherchait à faire ? Elle ne peut pas en être certaine mais ça lui fait un mal de chien de penser qu'il a aussi peu de considération pour sa vie. La douleur laisse rapidement place à la colère et à la tristesse. Comment est-ce qu'ila seulement osé faire ça ? Dans un autre gémissement, Nora se redresse dans son lit. Il est là, quelque part. Elle le sent, elle le sait, et elle cherche d'un regard circulaire Alo dans la pièce. Oui, il est bien là. "Va-t-en" que Nora murmure avec ce qu'elle aurait aimé être de la colère mais qui ressemble beaucoup plus à de la peur. Pour la première fois depuis qu'elle le connaît, elle a peur de lui. Dans ses yeux, Nora se remémore avec perfection ce qu'il s'est passé la veille. Elle attrape les draps, les replie sur elle-même, elle se cache presque derrière. Elle répète, à bout de force : "va-t-en". Ses yeux viennent se voiler de larmes, Nora se serait mis à pleurer si un medecin n'était pas entré dans la pièce. Pudique, elle essuie ses yeux et regarde ailleurs pour qu'on ne voit pas ses yeux humides. "Vous allez bien ?" Que le medecin demande en s'approchant de Nora pour triturer son visage. Nora a envie de hurler, elle déteste qu'on la touche. Il arrête rapidement, Nora ne répond toujours pas. "Est-ce que vous arrivez à nous dire votre nom et votre date de naissance ?" Nora répond cette fois. Machinalement, juste pour qu'on la laisse tranquille. "Bien. Votre ami nous a confié que vous avez perdu connaissance en chutant. Vous vous souvenez ?" Un regard pour Alo, il a menti et Nora a besoin de lui faire comprendre qu'elle n'approuve pas. Elle reporte son attention sur le docteur, soupire. "Oui. Parfaitement. Je suis tombée sur le radiateur." Mais elle ment, elle le protège. Le medecin n'est pas dupe, elle le voit à son regard désapprobateur. Il a déjà deviné. Sûrement qu'il espérait qu'elle dise la vérité mais ça n'arrivera pas. Elle ne trahira jamais Alo, qu'il essaie de la tuer ou pas. " On va vous garder en observation, on soupçonne un traumatisme crânien." Nora hoche la tête sagement. Ça la désespère pourtant au plus haut point de savoir qu'elle va rester coincée ici encore une nuit. D'un autre côté, Alo ne pourra rien lui faire ici... Elle est en sécurité. "Vous devez sûrement vous demander... Vous avez eu de la chance. A ce stade de la grossesse, une chute pareille aurait pu être fatal pour le bébé. D'après les examens tout va bien." Sur le coup, Nora ne comprend pas. De quoi il parle ? Quel bébé ? Devant le silence de sa patiente, le medecin finit par s'en aller. La jeune femme reste un moment clouée sur place, totalement immobile. Et plus ça devient évident... Elle est enceinte. Elle se hisse jusqu'au bout de son lit, attrape le dossier qui y est accroché. Elle le parcourt rapidement, elle trouve vite l'information qu'elle y cherchait. Oui, elle est enceinte. Elle jette le dossier au bout de son lit, comme si elle venait de se brûler. Bordel de merde. Sa main se porte à son ventre, comment est-ce qu'un truc peut être en train de se développer dans son bide ? Ça n'a pas de sens. Qui laisserait Alo et Nora enfanter ?! Le monde de Nora semble s'écrouler autour d'elle. Elle en oublie qu'Alo est là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aloysius Gallagher
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 118
≡ arrivée : 07/10/2015
≡ célébrité : Mariano Di Vaio.

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Jeu 8 Oct - 16:32

Alo serre les dents et les poings alors qu'il fixe la jeune femme dans ce lit. Il n'arrive pas à croire que c'est lui qui l'a foutu là dedans. Enfin, si il y croit mais ça lui semble tellement irréel que c'est presque comme s'il rêvait. Il a de nombreuses fois pensé à la tuer, à passer ses mains autour de son cou pour le serrer si fort qu'elle deviendrait rouge, cette couleur qui lui va si bien. Seulement, à chaque fois, il s'est arrêté. Là, non il n'a pas arrêté. Alors qu'il continuait à faire pleuvoir les coups sur son corps frêle, la vue de son sang ne faisait qu'accroître sa folie. Parce que oui, Aloysius est fou. Fou d'amour pour Nora mais il ne sait pas comment lui dire. Ce sont donc ses poings qui parlent pour lui. D'ailleurs en les regardant, il voit les vestiges de leur bagarre, ou plutôt du passage à tabac de la jeune femme. Alo ne peut pas dire qu'il s'en veut. Il ne connaît pas la culpabilité. Elle l'a cherché en même temps. Elle n'avait qu'à pas le frapper en premier. Il avait fait un effort, lui avait offert une soirée en amoureux, une soirée normale et elle avait tout gâché dès le début. Mais eux, ils ne sont pas un couple normal. L'amour, le romantisme et toutes ces merdes, ils connaissent pas. Eux, il n'y a que la violence qu'ils comprennent. Leur relation aux yeux de beaucoup est malsaine voire même carrément nocive pour Nora, parce que oui, c'est Alo le montre c'est bien connu. C'est tellement un monstre, qu'il a voulu faire plaisir à sa belle une fois comme ça, pour voir ce que ça ferait. C'est rare quand c'est lui qui fait ce genre de proposition et encore plus quand il veut se comporter comme un être normal, ce qu'il n'est clairement pas. Alo est tout sauf normal. S'il était suivi par un psy, il aurait plus le profil d'un psychopathe que d'un type sain. Et ça lui convient. Il ne veut pas être comme les autres et se complaît dans sa folie. Seulement, cette fois-ci, ça a bien faillit coûter la vie de Nora. Jamais il n'aurait pensé qu'il aurait pu aller si loin. Ce n'est pas parce qu'il a pensé à la tuer plus d'une fois qu'il allait mettre ses menaces à exécution. Et pourtant, plus il tapait et plus il avait envie que ce petit souffle de vie s'échappe de ses lèvres. Aloysius ne s'est réveillé de cet état second que lorsqu'il a commencé à sentir ses articulations lui faire mal. Il a de suite appelé les secours et au regard que les secouristes lui lançaient, il a compris que son histoire de chute ne passerait pas. Cependant, ils ne pouvaient rien faire contre lui tant que Nora ne se réveillait pas et ne portait pas plainte. Il est donc tranquille pour le moment. Nora bouge et il relève les yeux vers elle alors qu'elle le sort de ses pensées. Il la fixe et son cœur se serre. Il grimace parce qu'il ne connaît pas ce sentiment le prend aux tripes et il a envie de vomir le contenu de son estomac, soit rien puisqu'ils sont partis du restaurant avant de manger. Il entend son murmure et un sourire s'affiche sur ses lèvres. Elle sait qu'il ne partira pas et que s'il le faisait, elle serait perdue sans lui. Et là, il la voit, la seule chose qu'il n'aurait jamais aimé voir dans ses yeux à elle. Elle a peur de lui, elle est effrayée d'être dans la même pièce que lui. Alo détourne alors la tête pour ne plus rien voir. Il ne veut pas qu'elle aussi elle le voit comme un monstre. Nora était au courant de sa folie quand elle s'est engagée avec lui. Alors ce regard n'a pas lieu d'être. « Non. » C'est tout ce qu'il lui répond quand elle lui demande de partir encore une fois. Heureusement, ils sont coupés par un médecin qui rentre pour faire son speech. Lui non plus, il ne croit pas à cette histoire de chute et il le fait bien comprendre à Aloysius. Le regard noir qu'il lui lance en dit long sur ce qu'il pense. Pourtant Alo ne se démonte pas et soutient son regard. S'il a pu mettre la femme qu'il aime dans cet état, ce médecin de pacotille croit vraiment qu'il s'arrêtera pour lui ? Il continue de poser des questions à Nora et elle lui répond. Puis, là, c'est le bug total. Une grossesse ? C'est quoi ces conneries ? Le médecin sort alors, les laissant seuls avec cette bombe. Alo ne fait plus attention à la jeune femme. Son cerveau est en mode repeat. C'est pas possible ! Il est pas de lui ce gosse. Il n'en veut pas. Il ne veut pas de ce truc qui grandit dans son ventre. S'il l'avait su avant, il aurait frappé plus fort dans son ventre. Quand il reprend ses esprits il maintient le contact avec ses yeux bleus et il fait passer dans son regard tout le dégoût qu'il a pour elle et cette créature. « T'as couché avec qui pour te faire engrosser ? » Ouais pour lui c'est impossible qu'il soit le père.

_________________
      hopeless
      C’est quoi ce bordel avec l’amour là ? Comment ça se fait qu’on devient dingue à ce point ? T’imagine le temps qu’on passe à s’prendre la tête la-dessus ? △ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Jeu 8 Oct - 16:47

Nora souffre. Physiquement et moralement, elle est au plus mal. Elle a toujours su qu'Alo était dangereux et jusque-là ça lui a toujours plu. Elle comprend maintenant à quel point elle l'a sous-estimé : il est bien plus dangereux que ce qu'elle s'était imaginé. Ce sadique, ce pervers d'Alo... L'homme dont elle est amoureuse, putain. Cet amour dont elle a tant besoin, cette rage qu'ils ont tous les deux besoin d'évacuer... Ça ne pouvait que mal tourner. C'était évident. Et maintenant ? Nora ne sait pas. Peut-être qu'elle devrait le quitter ? Si elle en serait malheureuse au plus haut point, elle resterait au moins vivante. Seulement pour Nora, une vie sans son psychopathe attitré ne rimerait rien. Autant mourir sous ses coups, autant crever dans ses bras. Ça fera un joli fait divers, Nora voit d'ici la page qu'on leur dédierait dans le journal. Elle va rester. Elle ment pour lui, elle lui évite sûrement un autre séjour en prison. Brutalement, tout bascule. Un bébé. Dans son ventre. Un mini Alo, un petit monstre. Nora palpe son ventre comme si elle allait le trouver, comme si elle allait l'arracher de sa place. Il faut qu'elle s'en débarrasse au plus vite, cet enfant ne doit jamais voir le jour. Nora n'échappe pas au regard assassin d'Alo, elle déglutit. Il lui fait peur. Encore. Il ne tarde pas à l'accuser. Voir ailleurs ? Nora a un rire mauvais. Combien de fois est-ce qu'elle en a parlé ? Combien de fois est-ce qu'elle y a pensé ? Elle n'en a simplement jamais été capable. Elle aime trop son bourreau pour ça, elle est totalement accro. "Tu m'as fait ça... Pourquoi ? " que Nora demande dans un calme inquiétant. Doucement, elle réalise et elle a envie de hurler. Rien ne sort. Pas maintenant. Peut-être qu'elle n'en a simplement pas la force. "J'aurais préféré que tu me tues." Elle parle tout bas, comme si elle risquait de déranger quelqu'un. "Je vais chercher le médecin, je vais déloger cette chose sur le champ." Nora est sûre d'elle mais quand elle parvient à sortir de son lit, elle ne tarde pas à comprendre que la douleur est encore beaucoup trop forte pour qu'elle s'agite autant. Elle sent le sol se dérober et atterrit par chance directement sur le lit. "Laisse-moi" qu'elle essaye à nouveau en espérant qu'Alo parte cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aloysius Gallagher
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 118
≡ arrivée : 07/10/2015
≡ célébrité : Mariano Di Vaio.

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Ven 9 Oct - 3:25

Si Alo n'avait pas été celui qui avait mis Nora dans ce putain de lit d'hôpital, il aurait probablement tué la personne. Mais là c'est totalement impossible. Alors, il fixe son œuvre avec une douleur indescriptible dans la poitrine. Il n'a jamais ressenti ça auparavant et ne veut plus jamais le ressentir. C'est trop douleur pour quelqu'un comme lui. La douleur physique ne le dérange plus depuis des années, mais là c'est mental et ça fait beaucoup plus mal que les coups de son paternel. Il est content quand le médecin arrive pour poser tout un tas de question à la jeune femme. Ça lui évite de penser à ce qui lui serre le cœur de cette façon. Cependant, il apprend au couple qui n'en est pas vraiment un, qu'ils attendent un heureux événement. Aloysius aurait presque préféré que ça n'arrive jamais. Lui père ? La bonne blague. C'est pas comme s'il était un modèle de stabilité et il en est pareil de Nora. La preuve, même après tout ce qu'elle a subit de la part de son bourreau, elle continue de le protéger. Alors non, ils ne sont pas prêt à être parents. Puis plus il y pense et plus le jeune homme se dit que ce n'est pas possible, que ça ne peut pas être lui le géniteur. Après toutes les fois où elle l'a menacé d'aller voir ailleurs, c'est sûrement ce qu'elle a du faire. C'est la seule explication logique qu'il trouve. Il ne peut pas se dire que c'est à lui ce truc qui est en train de grandir dans le ventre de Nora. Vu les gènes, il est déjà abruti avant la naissance... Alors Alo ne trouve rien de mieux à faire que d'accuser la jeune femme de le tromper. Qu'est-ce qu'il aurait pu faire d'autre ? C'est pas son genre de s'extasier devant un truc dans le genre. Lui tout ce qu'il veut c'est qu'elle se fasse avorter qu'importe qui est le père et encore plus si c'est pas lui. Hors de question d'élever l'attardé de quelqu'un d'autre. Alo serre les poings quand Nora reprend la parole. Elle le cherche là ! Comme s'il était seul à avoir faiten sorte que ça se produise. Faut être deux pour faire un enfant. En plus, elle élude sa question. Ça a le don de lui foutre les nerfs en boule et il se retient de traverser la pièce pour la frapper encore. Comme ce n'est sûrement pas la meilleure façon de faire dans un hôpital, il essaie de se calmer pendant qu'il lui crache son venin dans la gueule. « Ah parce que je suis le seul responsable peut être. Rappelle moi qui écarte bien les cuisses pour que je puisse enfoncer ma bite dans son vagin ! Jusqu'à preuve du contraire j'tai jamais violé. » S'il y a bien une chose que Alo n'a jamais fait, c'est de baiser Nora sans son consentement. Il aurait pu, de nombreuses fois, mais il n'a jamais passé le pas parce que ça n'a pas trop d'intérêt pour lui... « Ça peut s'arranger si tu continues à me chercher. Je serai enfin débarrassé de toi. » répond-il à la brune. Si elle veut vraiment qu'il la tue, il peut très bien le faire maintenant. Ça ne le dérangerait pas outre mesure puisqu'il tuerait en même temps cette créature dans son ventre. Alo observe Nora sortir de son lit et ne l'aide même pas. Qu'elle se débrouille toute seule ! Même quand elle a son malaise, il ne bouge pas. « Si tu continues, j'aurai même pas besoin de te tuer moi-même... Ça m'évitera de passer par la case prison. » Un connard voilà ce qu'il est et alors qu'il regarde toujours la jeune femme essayer de bouger, son sourire s'agrandit. Elle veut qu'il parte, mais s'il le fait, elle serait sans repère. Combien de fois elle l'a menacé de partir sans jamais le faire ?

_________________
      hopeless
      C’est quoi ce bordel avec l’amour là ? Comment ça se fait qu’on devient dingue à ce point ? T’imagine le temps qu’on passe à s’prendre la tête la-dessus ? △ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Ven 9 Oct - 8:48

Nora donnerait tout pour que ce ne soit qu’un mauvais rêve. Elle, mère ? Alo, père ? C’est du délire. Ça devrait même être contrenature pour eux d’enfanter. Surtout que vu le rythme de vie de Nora, il doit déjà être sacrément mal en point ce gamin. C’est à peine si elle bouffe et pour ne rien gâcher elle boit et fume comme un pompier. Il doit déjà lui manquer un poumon et la moitié de sa cervelle. Ou peut-être qu’il n’a pas encore tout ça. Nora n’en a aucune idée. Elle ne s’y est jamais intéressé. Pour quoi faire ? Elle a toujours su qu’elle ne serait jamais mère, elle n’y a même jamais réfléchi tellement c’était évident. Elle n’arrive pas à prendre soin d’elle. Elle ne se nourrit pas –ou pas assez- pour commencer. Et elle continue de subir Alo alors qu’elle pourrait partir. Nora ne sait même pas s’il la rattraperait. Probablement pas. Probablement qu’il s’en fout. « Va savoir hein ! C’est peut-être une de tes nouvelles trouvailles pour me torturer… Après me battre à mort, tu m’engrosses, je dois dire que c’est bien trouvé ! » Elle a envie de crier. De hurler même. Mais elle est physiquement trop fatiguée pour accomplir un tel exploit. Et puis elle sent Alo s’énerver et elle a beaucoup trop besoin de réfléchir pour se permettre d’en manger une. Elle doit trouver une solution. Au plus vite. Quelque chose de radicale. L’avortement semble être la meilleure option mais ce crétin de médecin est parti sans même lui laisser le temps de le supplier de la faire avorter sur le champ. Elle pourrait attendre qu’il revienne mais ça la rend dingue de penser que quelque chose se cache dans son ventre. C’est pressant, elle ne peut pas attendre. Ça lui donne carrément envie de vomir. Face aux menaces d’Alo et dans le délire le plus total, Nora a une illumination : mourir. C’est la plus radicale des solutions mais aussi la meilleure du coup. Alo a déjà dit qu’il la tuerait. Un nombre incalculable de fois. Mais Nora a toujours pensé qu’il n’en serait pas capable. Or, sa présence dans ce lit d’hôpital démontre bien qu’elle a eu tort. « Vas-y. » Elle hausse les épaules. Elle ne sait pas si c’est les médicaments ou l’état de choc dans lequel elle se trouve mais elle n’est clairement plus lucide. « Tue-moi, ça sera réglé comme ça. » Ou peut-être bien qu’elle est juste totalement cinglée. Nora devrait être dans un hôpital psychiatrique plutôt qu’ici. Alo aussi d’ailleurs. Elle a envie d’approcher Alo pour qu’il accomplisse ses volontés mais elle se souvient qu’elle n’a même pas été foutue de faire deux pas juste avant. Elle se redresse dans son lit, elle parvient à rester assise, les pieds dans le vide, alors qu’elle fixe Alo. « Viens. » D’une main légèrement tremblotante, Nora vient rabattre ses cheveux d’un côté dévoilant alors son cou. Elle remonte maintenant doucement sa robe d’hôpital sur ses cuisses, écarte les jambes comme si elle était prête à l’y accueillir. Nora veut être sûre qu’Alo craque, qu’il mette fin à tout ça. Quoi de plus attirant pour Alo qu’un visage tuméfié et une demande de mise à mort ? Si avec une invitation pareille, il ne la tue pas, Nora sera obligée de trouver un moyen de l’énerver. Et elle devrait trouver ça, elle a toujours trouvé jusque-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aloysius Gallagher
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 118
≡ arrivée : 07/10/2015
≡ célébrité : Mariano Di Vaio.

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Ven 9 Oct - 12:52

Père. Ce mot tourne dans sa tête alors qu'il fixe Nora d'un œil mauvais. Non mais quelle idée lui ait passé par la tête pour accepter de ce faire engrosser. C'est sûrement pas lui. Dommage qu'il ne l'ait pas su avant sinon il aurait frappé plus fort pour qu'elle avorte sur le champ. Il ne relève pas quand elle lui dit qu'il veut la torturer. A quoi bon relever la vérité ? Alo a toujours aimé la persécuter, lui faire mal. Il a même été jusqu'à la foutre dans ce lit. Et pourtant, il n'arrive pas à se défaire de ce sentiment qui le prend aux tripes. Il préfère donc laisser tomber ça et le mettre de côté pour entrer dans le jeu de Nora. Elle veut qu'il la tue, elle veut qu'il pose ses mains sur son délicat cou couleur de porcelaine. Elle ne sait pas qu'Alo attend ça depuis longtemps. Sa langue passe sur ses lèvres tandis qu'elle s'offre à lui, ouvrant ses jambes et dégageant cette nuque qui le tente. Il se voit passer ses mains de part et d'autre de cette chair qu'il l'appelle et appuyer si fort que lentement, très lentement, la vie qui coule dans les veines de Nora s'échappera de sa bouche dans un râle de douleur. Combien de fois en a-t-il rêvé ? Et aujourd'hui, il va pouvoir le faire. Lentement comme une panthère qui se met en position pour attaqué sa proie, Aloysius s'approche de Nora. Sa folie se reflète carrément dans ses yeux et son sourire n'a plus rien de narquois. C'est un sourire démentiel. Ce n'est plus Aloysius Gallagher, le type un peu bizarre et fou qui s'avance vers elle. Ce n'est qu'un corps commandé par des besoins primaires, comme celui de la tuer. Il arrive enfin à sa hauteur et lentement, il prend place dans ce lit qui lui serrait le cœur jusqu'à présent. Tendrement, il passe sa main sur la joue de Nora dans une caresse rapide et délicate. Il n'a jamais été aussi doux avec elle. Mais là, il savoure ce moment. Il va enfin mettre ses envies à exécution. Alo s'empare des lèvres de la jeune femme et l'embrasse avec fougue comme s'il allait la baiser au lieu de l'étrangler. Puis tranquillement, ses mains remontent le long des flans de Nora, passe sur sa poitrine sans s'y attarder et viennent enfin prendre place sur le fin cou de la brune. Un soupir de bien être s'échappe de ses lèvres pendant qu'il s'écarte pour avoir en face de lui ce visage qu'il aime tant marquer. Il commence à serrer petit à petit, par pression successive jusqu'à ce qu'il sente la déglutition délicate et douloureuse de la jeune femme. Son sourire s'agrandit encore plus si c'était possible et alors qu'il la fixe dans les yeux, qu'il la voit chercher l'air désespéramment, il relâche alors la pression. Finalement, il ne veut pas la tuer maintenant. Pas quand elle le supplie autant. « Je préfère le faire quand tu ne t'y attendras pas... Quel est l'intérêt sinon ? » Alo se lève alors et va jusqu'à la fenêtre pour l'ouvrir aussi grande qu'il peut avant de s'allumer une clope. Aloysius c'est ça aussi. Un changement de comportement aussi brut. Lunatique voilà qui peut très bien le décrire.

_________________
      hopeless
      C’est quoi ce bordel avec l’amour là ? Comment ça se fait qu’on devient dingue à ce point ? T’imagine le temps qu’on passe à s’prendre la tête la-dessus ? △ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Ven 9 Oct - 18:14

Nora a trouvé la solution ultime, le moyen de se libérer une bonne fois pour toutes de l’emprise d’Alo. Et du mioche qui grandit en elle. C’est de la folie, c’est certain. Mais ça paraît être une idée fantastique pour l’âme torturée qu’est Nora. Elle invite Alo à la rejoindre, à l’achever, et il ne résiste pas à la tentation de le faire. Sans aucune appréhension, elle le laisse approcher. C’est de la pure démence, Nora doit être gravement atteinte. Si Alo la tuait maintenant, ce ne serait pas seulement un meurtre… Ce serait un suicide. Nora l’a provoqué, elle le veut. Au final, elle est peut-être aussi folle qu’Alo. Ou peut-être pas. Au contraire d’Aloysius, Nora ne pourrait jamais tuer quelqu’un. Elle n’arrive déjà pas à comprendre comment on peut manger de la viande, ce n’est pas pour devenir une serial-killeuse ensuite. Alo en serait capable. Quand bien même il sait les ennuis que ça lui apporterait ensuite. Il ne se maitrise pas, son comportement est dicté par ses pulsions qui sont terriblement néfastes et dangereuses. C’est ça. Alo est dangereux. Nora, elle, est fragile. C’est étonnant qu’Alo ne l’ait pas déjà totalement détruite. Ils franchissent la dernière limite pourtant, ils arrivent au summum de leurs folies. Est-ce que c’est la fin ? Nora commence vraiment à le croire quand Alo vient caresser tendrement sa joue. Il n’a jamais fait ça. Elle ne le reconnaît pas. Que ce soit à son expression ou à sa douceur, Nora sait qu’il n’est plus vraiment lui-même. Il vient l’embrasser ensuite et Nora a du mal à ne pas se perdre dans ce baiser. Elle finit par s’y abandonner, par s’y adonner. Après tout, c’est un baiser d’adieu, non ? Autant qu’il soit grandiose. Alo s’écarte, Nora se crispe. Ça y est. Les mains du jeune homme remontent tout le long du corps de Nora et finissent autour de son cou. Ça fait mal. Nora est déjà en manque d’air mais n’oppose aucune résistance. Elle se sent partir. Lentement. Les yeux dans les yeux, en tête à tête. Si ce n’est pas romantique. Ils y sont presque et Nora commence seulement à réaliser. Et à regretter. Qu’est-ce qu’il lui prend de vouloir sacrifier sa vie pour le petit batard qu’elle a en elle ?! C’est hors de question, elle compte bien lui survivre. Mais c’est trop tard, elle ne parvient plus à bouger, et alors qu’elle pense que tout est fini pour elle, Alo la lâche. C’est une blague ?! Bien qu’elle ne tienne plus à mourir, Nora prend le retournement de veste d’Alo comme un affront. Oui, elle est vexée. « A croire que c’est trop demandé, franchement ! » Elle soupire alors qu’il va à la fenêtre fumer une clope. Elle aurait bien envie elle aussi mais elle serait incapable de se lever jusqu’à la fenêtre. Doucement mais sûrement, Nora se calme en regardant Aloysius. Elle n’aurait qu’à se lever, elle n’aurait qu’à le pousser assez fort pour qu’il bascule et qu’il s’écrase au sol. Ils diront que c’est un accident et l’histoire serait réglée. Mais Nora ne pourrait jamais faire ça. Elle pourra dire tout ce qu’elle veut, elle est bien trop amoureuse d’Alo pour le tuer aussi lâchement. « Je pense que je vais rester encore un moment à pourrir ici, merci. » Elle croise les bras, s’enfonce dans son lit. « Pourquoi tu rentres pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aloysius Gallagher
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 118
≡ arrivée : 07/10/2015
≡ célébrité : Mariano Di Vaio.

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Dim 11 Oct - 1:44

Il serre. Il pourrait la tuer là, maintenant. Il se fout des conséquences. Il a déjà fait de la prison un peu plus ou un peu moins. Alors, Alo se délecte de la souffrance qu'il lit dans les yeux de sa belle. Elle cherche l'air désespéramment et pourtant, elle n'essaie pas de se dégager. C'est comme si elle a accepté son sort et qu'elle l'accueille avec délice. Il continue de compresser ses mains puissantes sur le cou délicat de Nora tandis que les différences nuances de sa folie se reflètent dans les iris de ses yeux. Il jouit de la situation et continuerait bien jusqu'à ce qu'elle soit inerte dans ses bras. Il serait débarrassé d'elle mais également de ce truc qui grandit en elle. Seulement alors qu'il doit sûrement être à deux doigts de lui ôter la vie, Aloysius s'arrête. Il n'a plus envie de la voir mourir. Pas aujourd'hui alors qu'elle l'a presque supplié. Il préfère attendre qu'elle ne s'y attende pas. Là, même s'il a pris du plaisir écraser son pharynx pour l'empêcher de respirer, il sait que ce sera plus jouissif quand elle s'y attendra le moins et qu'en plus de la souffrance, il pourra lire la peur de mourir. Alo ne veut pas tuer quelqu'un qui a déjà accepté la mort et qui l'accueille presque comme une amie. C'est hors de question. Il s'explique donc et la réaction de Nora l'amuse. Elle est vexée qu'il se soit arrêté. À croire qu'à son contact sa folie a été contagieuse. Il se lève du lit sans lui répondre et ouvre la fenêtre pour s'en griller une. Il en a besoin depuis le temps qu'il n'a pas fumé. Il sait qu'il n'a pas le droit, mais qui l'en empêchera ? Ce médecin qui a peur de subir le même sort que la pauvre jeune femme dans le lit ? Sûrement pas. Alo se perd dans la contemplation des alentours sans réellement les voir alors qu'il tire sur sa clope inlassablement. Elle se finit trop vite à son goût et au moment où Nora reprend la parole, il a déjà allumé sa seconde. Encore une fois ses paroles lui arrachent un sourire moqueur. Elle le remercie pour l'avoir mise dans ce lit d'hôpital. « Avec plaisir ma chérie. On recommence quand tu veux. Je me suis bien amusé. » Alo expulse de ses poumons la fumée de sa cigarette puis se retourne tout sourire vers Nora. C'est vrai que leur petit jeu de couple parfait l'a bien amusé. Il s'est aussi éclaté à lui faire plaisir dans cette rue sombre avant de la laisser comme une vulgaire pute sans l'avoir fait jouir. C'est quand même son passage préféré de la soirée. Et si c'était à recommencer, il ferait tout pareil... Sauf une chose, il frapperait plus fort dans son ventre, histoire que ce gosse dont aucun des deux ne veut soit mort. « Non je vais rester... Je veux pas que tu t'ennuies mon amour. » Un sourire hypocrite s'affiche sur ses lèvres. Bien sûr qu'il voudrait partir loin d'ici, mais il ne peut pas. « Et puis, ce docteur semble s'intéresser de trop près à mon histoire de chute. Je pense pas qu'il l'ait gobé d'ailleurs. J'veux surveiller ce qu'il fait. » Alo n'a pas peur qu'il le dénonce aux flics. Ils ne peuvent rien contre lui sauf si Nora porte plainte. Mais il sait qu'elle ne le fera pas. Pas plus qu'elle ne part de chez eux définitivement quand elle le menace. Elle est comme lui, elle est accroc à leurs folies et leur amour anormal.

_________________
      hopeless
      C’est quoi ce bordel avec l’amour là ? Comment ça se fait qu’on devient dingue à ce point ? T’imagine le temps qu’on passe à s’prendre la tête la-dessus ? △ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nora McGuire
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 5
≡ arrivée : 21/11/2015
≡ célébrité : Carolina Sanchez

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Mer 25 Nov - 9:05

Nora n’a jamais été quelqu’un de spécialement mauvais. Pas comme Alo. Elle a un grand cœur et derrière ses airs profondément tristes se cache une grande rêveuse. Elle est juste totalement paumée. Ce n’est pas sa faute mais elle a toujours eu l’impression qu’elle n’était pas digne d’être aimée. Et du coup, ça la pousse à mordre plutôt qu’à attraper la main qu’on lui tend. Mais pas que. Ça la pousse aussi à sortir avec des enfoirés comme Aloysius plutôt que de se trouver un gentil garçon qui saurait la guérir. Alo, lui, est en train de la détruire. Lentement. Mais sûrement. A petit feu. Personne ne peut la sauver, elle est la seule à pouvoir le faire, mais elle est bien trop atteinte pour se sortir de cette relation. Elle aime sentir son estomac qui se tord par la peur à chaque fois qu’Alo s’approche. Et quand elle a mal, elle a l’impression d’être enfin à sa place. C’est ce type d’amour qu’elle mérite, l’amour qui fait littéralement mal. Et si ça veut dire qu’un jour Alo va vraiment la tuer, tant pis, elle prend risque. De toute façon, ce serait la meilleure des morts qu’elle puisse avoir. Auprès de celui qu’elle aime. Malgré tout. Elle n’a pas envie de crever d’un cancer du poumon ou une autre connerie de ce genre. Aloysius est à la fenêtre en train de fumer et Nora est en train d’envier cette cigarette. Elle aimerait bien s’en griller une aussi, elle a l’impression que ça fait une éternité qu’elle n’a pas eu sa dose de nicotine. Mais elle a une pensée pour l’habitant de son ventre et… Il n’a rien demandé. Il n’est pas comme Nora, il n’est pas comme Alo. Il n’a pas besoin de souffrir inutilement. Nora ne compte pas le garder pour autant. C’est mieux pour tout le monde. Nora ne s’est jamais vu mère. Mais si elle n’avait pas le choix, elle ferait sûrement face. Du mieux qu’elle peut, elle chercherait à s’occuper de son rejeton. Alo ? Nora a du mal à se montrer aussi optimiste s’agissant d’Alo. Il lui ferait mal. Il est taré, il n’a pas de limite. La chair de sa chair, est-ce que ça aurait du sens à ses yeux ? Elle lève les yeux au ciel quand il reprend la parole. Ce qu’il peut l’énerver ! Pour la première fois depuis longtemps, Nora aimerait qu’Alo soit loin d’elle. Elle en a besoin, elle aimerait se reposer. Mais il est là, à la narguer, et elle sent qu’elle s’épuise. « Mais c’est précisément ce que tu fais mon cher, tu m’ennuies ! » qu’elle grommelle en gardant les bras croisés sur le ventre.« Bien sûr qu’il n’y croit pas. Elle est débile ton histoire. » Nora soupire, elle est certaine que le médecin sait de quoi il retourne. Mais il ne peut rien faire sans des aveux. Nora y a déjà pensé. Alo retournerait directement en prison. Mais ce n’est pas ce qu’elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aloysius Gallagher
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 118
≡ arrivée : 07/10/2015
≡ célébrité : Mariano Di Vaio.

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo) Mer 2 Déc - 19:07

Fumer le détend et après l'épisode qui vient d'arriver, il est plutôt heureux de pouvoir fumer. Certes, il n'a pas le droit, mais qui viendrait lui faire la remarque ? Nora dans le lit qui essaie de récupérer son souffle, non certainement pas ? Et ce docteur qui n'a pas gobé son histoire de chute, il n'oserait rien faire. Il a trop peur de Alo. En même temps, après ce qu'il a fait à Nora, il serait capable de faire plus à ce mec qui ne croit pas un mot de ce que le jeune homme a dit. Aloysius voudrait tellement pourvoir remonter le temps et revenir à hier où ils faisaient le couple parfait. Il voudrait tellement ne jamais avoir appris l'existence de ce petit être dans le ventre de Nora ? Qu'aurait-il fait si Nora avait dit qu'elle voulait garder l'enfant ? Se sentait-il prêt à être père ? Certainement pas ! Vu son état d'esprit et la façon dont il vient presque de la tuer en serrant son cou si fort qu'elle a manqué d'air, ce n'est clairement pas le moment pour lui d'avoir un gosse... Pas maintenant, ni même jamais. Alo relève les yeux vers Nora quand elle lui dit qu'elle veut qu'il parte. Mais ça c'est impossible. Il ne peut pas partir. Enfin, plutôt ne veut pas partir. Il ne veut pas que la jeune femme s'ennuie. Sa réponse le fait sourire et il enchaîne directement sur le fait que le médecin ne croit pas à son histoire de chute. Il tique légèrement quand la brune traite de débile son explication. Elle le provoque encore. Elle sait qu'il déteste ce genre de mot parce que ça lui rappelle son paternel qui lui rappelait tous les jours à quel point il était débile, inutile et un looser né. Alo, après avoir terminé et jeter son mégot par la fenêtre, s'approche encore une fois du lit de la jeune femme et s'y assoit. Il sait très bien que ce médecin ne croit pas à la chute de Nora. Il doit attendre qu'elle lui fasse signe pour appeler la police et qu'elle puisse déposer une plainte. Il n'a pas peur de retourner en prison. Il a déjà survécu à la privation de liberté, il peut très bien le refaire encore. Cependant, il veut savoir si Nora va le balancer. Il a l'intime conviction qu'elle ne le fera pas, mais il veut quand même en avoir le cœur net. Alors il s'avance encore un peu vers elle et se penche. « Je vais quand même rester... Ce serait dommage que les craintes de ce type soit confirmée non ? » Il attrape le cou meurtri de la jeune femme et l'incline un peu plus vers lui. « Dis moi ma belle, tu ne comptes pas raconter la vérité ? » demande-t-il en souriant. Seulement, son sourire n'est absolument pas aimable. Il est froid et mauvais. Il sait que suivant la réponse de Nora, il ne pourra pas se retenir. Sa folie se lit clairement dans ses yeux et il n'attend qu'une chose pouvoir l'exprimer.

_________________
      hopeless
      C’est quoi ce bordel avec l’amour là ? Comment ça se fait qu’on devient dingue à ce point ? T’imagine le temps qu’on passe à s’prendre la tête la-dessus ? △ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: bang bang, my baby shot me down (alo)

Revenir en haut Aller en bas

bang bang, my baby shot me down (alo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang bang, je suis un cowboy ! YIHA ∞
» BANG ELISA Δ Tu as déjà vu un pingouin respirer par les fesses ?
» J'vais sûrement perdre ma vie, BANG BANG ! Noah&Wayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: South Memphis :: memphis hospital-