AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

(chloe) don't stand so close to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Embry Sheeran
fondateur + love the way you lie
≡ messages : 4823
≡ arrivée : 02/12/2014
≡ célébrité : michiel huisman.

MessageSujet: (chloe) don't stand so close to me Lun 9 Nov - 22:16

don't stand so close to me
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be
Un soupir qui file entre les lèvres alors qu’il jette un regard à son reflet. Une mine terrible. Rien qui ne semble aider les traits. Surement pas l’alcool qu’il avale à outrance. Surement pas les nuits qu’il passe éveiller à s’en vouloir, à maudire se travail qu’il ne peut plus quitter maintenant.
Elle a insisté. Plusieurs coups de fil et des refus qu’elle a dû essuyer avant qu’il ne finisse par dire oui. Embry, il ne peut pas passer son temps à repousser sa soeur. Il ne peut pas passer son temps à repousser les autres. C’est ce qu’il fait. Il n’arrive pas à tourner la page. C’est trop tôt. C’est trop frais. C’est surtout de sa faute. Ce tueur qui a voulu se venger de se rapprocher, de le deviner de plus en plus.

Il n’a pas bu. Pas pour se confronter à elle. Il n’a pas envie que les autres puissent le voir de la sorte, il n’a pas envie que les autres puissent voir la loque qu’il est en train de devenir. Ils le savent. Ils ne sont pas dupes. Ils ne sont pas stupides. Sa fille pose des questions. Sa princesse lui demande de redevenir le père qu’il était avant, mais il n’y arrive pas. Il n’arrive à rien.
Les doigts qui filent dans la chevelure en bataille. Il ne prend pas la peine de les placer. Sa femme lui disait souvent que cela faisait partie de son charme. Peu importe.
Embry, il se rend au point de rendez-vous. Embry, il attend un moment dans la voiture. Il n’a pas la moindre idée de si c’est une bonne idée de se rendre dans un restaurant. Il déteste les endroits bondés. Il n’a pas envie de la repousser une fois de plus. Elle fait de son mieux pour lui donner un coup de main. Il ne veut pas d’un coup de main.

Embry s’extirpe de la voiture et pousse la porte du restaurant. Une simple chemise sombre. Une couleur qui reflète bien son humeur et un jeans. Il s’approche de l’hôtesse et lui cite le prénom de sa sœur. Il ne remarque pas. Il laisse son regard filer sur l’endroit et suit la demoiselle qui lui offre un charmant sourire qu’il ne voit pas. Pas ce soir. Il a besoin de plusieurs verres pour avoir envie de passer du temps en compagnie d’une demoiselle.
Un souffle. Un sourire qu’il force aux lèvres avant de se poser devant sa sœur. Son regard qui passe sur les traits de son visage. Embry se penche pour laisser ses lèvres se poser sur la joue de sa sœur. Il a toujours été près d’elle. Trop surement. Incapable d’accepter le moindre homme s’approchant d’elle. Cette foutue impression qu’elle attirait que les connards. « Bonsoir princesse.» Il se pose devant elle. Un surnom qui lui donne depuis toujours. Ça n’a jamais changé. Que les deux dans la famille. Que lui pour s’occuper d’elle. « T’es convaincante. Me faire sortir de chez moi.» Elle sait. Elle sait qu’il n’est pas en état. La barbe qui prend de plus en plus de place. Les doigts qui filent une nouvelle fois dans les cheveux. « Bravo.» Le sarcasme dans sa voix. C’est plus fort que lui.
Il ne s’attendait pas à ça. Pas à ce qu’une femme vienne les rejoindre. Elles se connaissent. Embry n’est pas stupide, il sait reconnaître les indices. La mâchoire qui se contracte un moment. Qu’est-ce que c’est que ce foutu bordel? Il n’a pas la moindre envie de rencontrer une femme. Il lui jette un regard noir et l’autre s’approche pour lui faire la bise et se présenter. « Embry.» Rien de plus. Il n’a pas envie. Il considère l’option de partir le plus rapidement possible. « Je sais. Chloe m’a déjà parlé de toi plusieurs fois.» Elle s’emporte. Elle parle trop vite. Il ne répond pas et elle n’a pas d’autre choix que de s’asseoir.
Il va tuer sa sœur.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be.byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cold-case-love.forum-canada.com
avatar
Chloe Sheeran
admin + Offer me that deathless death
≡ messages : 2178
≡ arrivée : 09/12/2014
≡ célébrité : nina dobrev

MessageSujet: Re: (chloe) don't stand so close to me Mar 10 Nov - 16:20

don't stand so close to me
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be
Faire sortir son frère était quelque chose que Chloé n’arrivait plus à faire. Elle le voyait s’enfermer dans sa bulle de haine et ça lui déplaisait. Impuissante, elle ne supportait plus de le voir dans cet état. Il avait toujours été là pour elle, toujours à la protéger et  la soutenir et aujourd’hui elle aurait aimé faire pareil pour son ainé. Seulement, il ne faisait que refuser ses invitations. Pourtant ce n’était jamais de grosses soirées en perspective juste un petit moment au restaurant. Mais, même ça, Embry semblait en détester l’idée. La jeune bloggeuse ne savait plus quoi faire alors quelle ne fut pas sa surprise quand elle reçut enfin une réponse positive. Elle n’espérait plus.

Malgré tout, Chloé n’arrivait pas à se détendre. Ce soir n’était pas une simple soirée entre frère et sœur. Une collègue se joindrait à eux pour le repas et Embry n’était pas au courant. Elle le voyait déjà la regarder méchamment et lui jurer qu’elle allait lui payer. Peu importait, elle voulait prendre le risque. Sa collègue était plutôt gentille et jolie. Mais impossible de savoir si elle pouvait plaire à son frère. La mort de sa femme était encore trop fraiche, elle ne pouvait pas lui en vouloir d’être triste mais il avait le droit de souffler, de s’accorder du bon temps. Juste pour une soirée.

Fin prête, Chloé se hâta d’aller vers le restaurant. Son cœur battait la chamade. Son frère était tellement imprévisible. Première sur les lieux, son regard ne quittait pas l’entrée. Intérieurement, elle priait pour qu’Embry arrive avant sa collègue. S’il les voyait ensemble avant, il risquait de ne même pas entrer dans le restaurant. « Dans quoi je me suis fourrée ? » Chloé grillait certainement sa dernière cartouche auprès de son frère. Il n’accepterait certainement plus de sortir avec elle après ça. Mais elle voulait tenter le tout pour le tout.

Rassurée de le voir arriver, la jeune femme lui sourit et apprécia le baiser qu’il lui offrit. Ça lui manquait le temps avec son frère, les sourires et les rires. Leurs entrevues n’étaient plus faites que de soupirs, parfois de regards tristes et de larmes. « Bonsoir princesse.» Ce surnom, elle l’adorait. Pourtant peu adepte des petits noms gentils, seul son frère avait ce droit. Elle n’avait pourtant rien d’une princesse mais ce nom affectueux la rassurait. « Salut toi… » « T’es convaincante. Me faire sortir de chez moi. Bravo.» Le sourire de la demoiselle se fit le plus sincère possible malgré les craintes qui s’immisçaient en elle. « Je suis contente que tu aies accepté. Vraiment. Merci. » Bientôt, il allait perdre le peu d’entrain qu’il avait. Il n’était pas content d’être là, il avait juste dû vouloir lui faire plaisir.

Quand Chloé vit sa collègue s’approcher, elle se crispa un peu. Ses yeux dérivèrent vers son frère qui semblait déçu, voire fâché. Rien de surprenant. Elle s’y attendait. Maintenant, il fallait qu’il reste, peut-être parviendrait-il à se détendre un peu et laisser une chance à sa collègue. « Embry.» Si elle ne connaissait pas le ton de son frère, elle aurait frissonné devant tant de froideur. Ca allait être sa fête après, Chloé assumait son choix. « Je sais. Chloe m’a déjà parlé de toi plusieurs fois.» Assis tous les trois, Chloé tenta un sourire. « Moi c’est Alicia » dit la jeune femme toute impatiente d’en savoir plus sur ce fameux grand frère. Chloé lui avait vaguement expliqué la situation, lui demandant de ne pas être trop pressante et elle espérait qu’elle tiendrait compte de ses conseils. « On bosse ensemble. Elle est journaliste spécialisé en cosmétique… » dit-elle en tentant un faible sourire vers son frère. « On se complète, moi la mode elle le maquillage… » Son frère devait complètement se moquer de leurs histoires de mode mais elle ne savait pas quoi dire. « On prend un apéritif ? » « Oh, oui, pour moi ça sera un verre de rosé » demanda-t-elle au serveur qui venait de faire son apparition. La soirée allait être affreuse. « Vous êtes une famille gâtée par la nature ! Chloé est magnifique mais toi aussi Embry. » Gênée Chloé pencha la tête vers son assiette vide. Sa collègue n’était pas discrète et ça ne présageait rien de bon. « C’est gentil ! oh mais voilà les verres. On trinque ? » Elle eut envie de remercier le serveur d’avoir coupé cette conversation qui ne mènerait à rien. « A cette soirée. On va bien manger j’adore ce restaurant. » Si elle était sûre qu’ils mangeraient bien, impossible de savoir si leur soirée allait être bien. Chloé parierait plutôt sur l’inverse. Elle qui assumait son choix de les présenter commençait à regretter son choix de fille. Depuis quand sa collègue était-elle devenue aussi peu subtile ?

_________________

Nobody loves no one.
The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. No, I don't want to fall in love with you by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Embry Sheeran
fondateur + love the way you lie
≡ messages : 4823
≡ arrivée : 02/12/2014
≡ célébrité : michiel huisman.

MessageSujet: Re: (chloe) don't stand so close to me Mer 11 Nov - 2:55

don't stand so close to me
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be
Il ne contrôle pas le froid au fond de la voix, le regard qu’il porte à sa sœur alors qu’il sent les lèvres de la femme venir se poser à sa joue. Il ne comprend pas. Il ne sait pas. Il ne peut pas. Embry, il n’a pas envie d’une autre.
La paume qu’il pose à peine sur le bras, les contacts qu’elle n’apprécie pas. Les autres qu’il ne laisse plus réellement s’approcher. Le corps qu’il repousse et la place qu’il prend. Cette envie de s’enfuir. Cette envie de lui lancer son verre d’eau froid en plein visage. « Moi c’est Alicia » Un sourire qu’il force aux lèvres. Franchement. Ça ne l’importe peu. Son nom. Sa vie. Elle. Il n’a pas envie de la voir. Il risque de repousser sa peur un nombre de fois incalculable avant de lui faire confiance à nouveau. « On bosse ensemble. Elle est journaliste spécialisée en cosmétique. On se complète, moi la mode elle le maquillage… » Le regard sombre qui s’ancre au fond de celui de sa sœur. Il ne sait pas encore la tactique qu’il a envie d’adopter. Lui faire peur au point qu’elle fiche le camp ou partir simplement, trouver une excuse. Il en a l’habitude. « Super.» Une gorgée d’eau qui file le long de la gorge. « Et moi je suis en arrêt de travail parce que je suis incapable de fonctionner correctement.» Ça n’attire pas les femmes normalement.
Il croise les bras contre son torse et se laisse glisser au fond de sa chaise. « On prend un apéritif ? » « Oh, oui, pour moi ça sera un verre de rosé » Les yeux qui se posent sur le serveur, parce qu’il attend sa commande. « Je ne bois pas ce soir, si je commence, je risque de ne pas m’arrêter. C’est pratique de noyer ses soucis dans l’alcool. Désolé.» Embry, il a décidé d’adopter l’attitude désagréable.
Son regard se repose dans celui de sa sœur qui ne semble pas apprécier son comportement. Il n’apprécie pas la situation. Il lui rend son compte.

« Vous êtes une famille gâtée par la nature ! Chloé est magnifique mais toi aussi Embry. » Le silence qui s’installe. Rien qu’il ne répond et sa sœur qui prend les devants pour combler le malaise. « C’est gentil ! oh mais voilà les verres. On trinque ? » Il se contente de prendre une nouvelle gorgée de son eau, le silence qu’il laisse planer. Il n’a rien a dire. Il ne veut rien dire. « A cette soirée. On va bien manger j’adore ce restaurant. » Un soupir file entre les lèvres. Le silence. L’autre qui tente d’attirer son attention. Son téléphone qui sonne. Parfaite excuse. Un regard. Sa fille. Amalia. Elle est avec elle. Il se demande s’il y a une urgence. « Je dois prendre l’appel.» Et ne pas revenir. Mais il ne termine pas la phrase, il se contente d’attraper son manteau et de filer vers la sortie. Il n’a rien commandé. Il n’a rien laissé. Chloe n’est pas stupide au point de ne pas se rendre compte qu’il risque de ne pas revenir.
« Oui?» La voix de sa partenaire se fait entendre. Quelques demandes sans importances qu’elle lui dit et il raccroche. Il hésite Embry. Il hésite entre retourner voir sa fille ou se laisser sombrer dans l’alcool pour une énième fois de plus. Il ne compte plus. L’argent qu’il dépense à outrance. Les conneries qu’il accumule. Les femmes qu’il prend. Les besoins de ne plus penser qu’il comble. Simplement. Le père atroce. La vie merdique. La culpabilité qui le ronge. Le meurtre qui n’a pas été divulgué. Que l’équipe qui enquête sur le cas qui est au courant. Ils n’ont pas voulu donner de crédit au tueur. Chloe ne sait pas. La vérité qui a été trafiquée.
Il n’est plus sur le cas. Il n’est plus sur le dossier, mais il suit les traces. Il a besoin de trouver ce connard pour passer à autre chose, pour venger la mort de sa femme. Il en a besoin.
Il sursaute lorsqu’il entend la voix de sa sœur derrière. « Je ne reviens pas Chloe.» La voix qui se fait plus froide qu’il ne le voulait. « Je n’ai vraiment pas la tête à ça et la prochaine fois ne compte pas sur moi pour accepter ton invitation.» Il se tourne pour laisser son regard se poser au fond du sien.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be.byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cold-case-love.forum-canada.com
avatar
Chloe Sheeran
admin + Offer me that deathless death
≡ messages : 2178
≡ arrivée : 09/12/2014
≡ célébrité : nina dobrev

MessageSujet: Re: (chloe) don't stand so close to me Mar 17 Nov - 11:41

don't stand so close to me
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be
Tendre ce piège à son frère aurait pu être une idée brillante. Seulement, elle avait mal choisi la demoiselle en question. A la voir parler et faire des allusions peu subtiles, Chloé savait d’ores et déjà que ça n’allait pas convenir à Embry. Ça aurait pu marcher si elle avait trouvé quelqu’un de différent de cette collègue. Peut-être agissait-elle ainsi sous la nervosité mais Chloé n’arrivait même pas à lui trouver d’excuses. Au fond, ça aurait pu plaire à certains hommes, elle le savait. Mais Embry n’était pas comme les autres. Sa vie n’avait rien d’agréable et ce genre de répliques ne pouvait le faire sourire ni même le séduire. La brune était gênée et s’en voulait un peu. Non, elle ne regrettait pas de l’avoir fait sortir et de lui avoir présenté quelqu’un, elle n’avait juste pas opté pour la meilleure prétendante. Elle se rattraperait, même si Embry n’allait pas lui laisser une autre chance. Elle lui forcerait la main. Si elle n’était pas morte dès le lendemain.

« Je ne bois pas ce soir, si je commence, je risque de ne pas m’arrêter. C’est pratique de noyer ses soucis dans l’alcool. Désolé.» Chloé ne retint pas un regard noir vers son frère. « Très pratique. Ravie que tu fasses un effort ce soir. » Elle n’avait pas honte de son problème, non. Elle n’aimait juste pas le voir réagir ainsi, de façon presque impuissante comme s’il n’avait pas envie de s’en sortir. Il cherchait sûrement à l’énerver et la faire payer cet affront. Peu importait, Chloé n’avait pas peur  de son frère. Même s’ils se disputaient, elle savait qu’il ne pourrait pas se passer d’elle trop longtemps. Le lien qui les unissait était incassable. Du moins, elle l’espérait fortement. Un rendez-vous arrangé n’était quand même pas si grave pour en venir à couper les ponts avec sa sœur. Si un jour ça devait arriver, Chloé serait anéantie. Elle n’avait plus que lui depuis le départ d’Aaron. Sa vie se résumait à son frère, sa nièce et son travail. Elle ne supporterait pas de les perdre. Mais elle ne supportait pas non plus de le voir dans un état aussi préoccupant.

« Je dois prendre l’appel.» Levant les yeux au ciel, Chloé comprit vite ce qu’il comptait faire. Elle le soupçonnait d’ailleurs de ne pas avoir reçu le moindre appel. « Comme c’est étonnant. » Elle était furieuse. Contre elle-même, contre lui et sa façon de se morfondre, contre sa collègue qui avait agi comme une adolescente. « j’ai fait quelque chose de mal ? » demanda sa collègue un peu déçue en voyant Embry partir. « Non, c’est moi. Désolée » confia-t-elle en se levant à son tour. Inutile de lui dire qu’elle n’avait pas aidé avec son comportement. Un billet posé sur la table, la demoiselle attrapa à son tour son manteau et s’éclipsa. Si elle ne le rattrapait pas vite, elle risquait de ne pas le revoir pendant un moment.   « Embry, attends. » A la hâte, elle se rapprocha de lui ne craignant pas les reproches. « Je ne reviens pas Chloe. Je n’ai vraiment pas la tête à ça et la prochaine fois ne compte pas sur moi pour accepter ton invitation.» Nullement impressionné par son ton froid, elle soutint son regard avec confiance. Il pouvait s’énerver contre elle, elle était prête. « J’ai bien compris que tu ne reviendrais pas. Je ne suis pas si conne » lança-t-elle de façon cinglante. Face à face, ils se jaugeaient. Chloé ne comprenait pas pourquoi il était si mal. Bien sûr, la mort n’était pas chose facile à gérer mais Embry n’évoluait pas, il semblait ne pas vouloir faire son deuil. La jeune femme se sentait si impuissante face à la situation. « J’en ai ras-le-bol Embry. Vraiment ! Je ne sais plus quoi faire pour que tu ailles ne serait-ce qu’un tout petit peu mieux ! » Sa voix à elle n’était pas froide, juste blessée mais sûre. « Te morfondre ne la ramènera pas. Alors oui j’ai eu envie de te faire passer une soirée en compagnie d’une femme, penser à autre chose quelques heures. Ça n’engageait à rien mais tu n’y mets aucune volonté. Ça t’arrange de t’enfermer dans ta tristesse ? De repousser tous les gens ? » Sourcils froncés, Chloé scrutait son frère. Pour la première fois elle posait des mots sur ce qu’elle ressentait réellement vis à vis de lui. Peut-être allait-il lui en vouloir, lui gueuler dessus, ça n’avait pas d’importance. Elle voulait juste comprendre mais aussi l’aider à avancer.

_________________

Nobody loves no one.
The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. No, I don't want to fall in love with you by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Embry Sheeran
fondateur + love the way you lie
≡ messages : 4823
≡ arrivée : 02/12/2014
≡ célébrité : michiel huisman.

MessageSujet: Re: (chloe) don't stand so close to me Lun 14 Déc - 17:17

don't stand so close to me
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be
Il n’arrive pas à se sortir de la souffrance. Il ne sait pas comment. Il ne sait pas se défaire d’elle. Il ne sait pas s’il a envie, cette impression que cette haine l’aide à continuer, à garder la force de le trouver pour se venger, pour assouvir cette foutue soif de vengeance qui dort au fond du ventre. Cette impression que si la peine se dissipe, il n’aura plus la force de trouver, plus la force de chercher.
L’endroit qu’il quitte. Il ne supporte pas cette femme. Il ne supporte pas la situation et il n’a pas la moindre envie de rester. Il avait besoin de passer du temps avec sa sœur, il avait besoin de ne plus penser et il sait qu’elle peut l’aider, il sait qu’elle arrive à calmer les maux, la peine.
La porte qu’il pousse. Il s’enfuit. Il s’en va.

« Embry, attends. » La voix qui se fait entendre et il finit par arrêter le pas. Il peut lui laisser la chance de parler, d’expliquer le comportement, la soirée. Un soupir qui file entre les lèvres et il finit par se retourner pour laisser son regard se poser au fond des iris noisettes. « J’ai bien compris que tu ne reviendrais pas. Je ne suis pas si conne » Elle fait naître un sourire. Elel et sa façon de répondre. Elle et sa façon de lui tenir tête. C’est surement pour cette raison qu’il a toujours été prêt d’elle, parce qu’elle ne mâche pas les mots, parce qu’elle lui tient tête. Il en réponse pas. Il attend. Il se doute qu’elle va parler, il se doute qu’elle risque d’éclater. Il sait. Il sait qu’il n’agit pas correctement. Il abandonne la fille. Il laisse tomber. Il s’enfuit. Il se laisser emporter dans l’alcool pour ne plus ressentir, pour ne plus penser à la mort causée par son métier. « J’en ai ras-le-bol Embry. Vraiment ! Je ne sais plus quoi faire pour que tu ailles ne serait-ce qu’un tout petit peu mieux ! Te morfondre ne la ramènera pas. Alors oui j’ai eu envie de te faire passer une soirée en compagnie d’une femme, penser à autre chose quelques heures. Ça n’engageait à rien mais tu n’y mets aucune volonté. Ça t’arrange de t’enfermer dans ta tristesse ? De repousser tous les gens ? »
Un souffle. Il n’a pas de réponse. Il n’a pas les mots à lui offrir parce qu’il n’a pas la moindre idée de ce qu’il veut, il sait que la haine crève le coeur. Il sait qu’il n’arrive pas à se défaire de la peine qui ronge, de la peine qui rend fou.

Un pas qu’il fait vers elle, le regard qui ne se détache pas, le regard qu’il ne lâche pas. La main qui s’enroulent autour du bras et il attire la demoiselle avec lui dans sa marche. Il n’a pas envie de rester en place, il n’a pas envie de rester au beau milieu de la rue pour discuter des maux qui le rongent, des maux qu’il déteste. « Il n’y a rien à faire Chloé.» La voix qui se fait tranchante et les doigts qui lâchent doucement le bras. Il n’a pas envie de lui faire du mal. « Si on allait manger autre part?» Il n’a pas envie de rentrer, pas maintenant qu’il est avec elle. Il n’a pas envie de retrouver le confort du bar qu’il convoite jour après jour. L’alcool. La solitude et l’esprit qui ne pense plus. Qui ne retourne plus vers le passé.
Il finit par trouver un restaurant plus calme. Un endroit où il pourra se poser avec elle. Un endroit où ils seront tranquilles. « J’espère que ça ne fera pas de froid entre toi et ton amie. Elle n’est pas mon type.» Un léger rire sarcastique qui passe entre les lèvres et il demande une table à l’hôtesse qui se trouve à l’entrée. Il n’a pas envie de parler de sa femme, mais il se doute que ça risque de revenir sur le sujet. C’est souvent le cas. Chloé, elle veut l’aider et il comprend. Il n’a pas la moindre idée de si qui que ce soit peut lui venir en aide.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be.byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cold-case-love.forum-canada.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (chloe) don't stand so close to me

Revenir en haut Aller en bas

(chloe) don't stand so close to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» I will stand by your side... [ pv ]
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: Downtown, Mud Island :: restaurant district-