AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

thank you (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Amalia Escames
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 53
≡ arrivée : 09/11/2015
≡ célébrité : Tatiana Maslany

MessageSujet: thank you (liam) Dim 15 Nov - 18:55

thank you, for everything

Ces temps ci, Amalia n'a pas la forme, elle voit son ami de toujours, Embry se détruire à petit feu et elle est impuissante face à ce spectacle d'une ampleur terrifiante. Etre là. Essayer. De ses maigres compétences sociales. Parce que le ramener à la vie est un défi inconcevable. Depuis qu'il a perdu sa femme des mains d'un psychopathe, il n'est plus le même. Elle est triste aussi. Elle a perdu sa meilleure amie dans la bataille, une femme sur qui elle pouvait compter. Une de plus à partir. Comme si son âme était damné. Elle rêve de pouvoir se dévisser la tête et tirer dedans pour l'envoyer valdinguer le plus loin possible. Sauf qu'avec ses capacité en football. Elle raterait surement. Elle peut toujours compter sur la présence de Liam pour lui remonter le moral. Le flic, -presque toujours de bonne humeur- pousse la porte. « Alors, qu'est ce que tu as trouvé ? » Un sourire en coin. « Elle a été violé, et tu vois cette marque au niveau du coup, j'ai d'abord cru que c'était une corde mais j'ai retrouvé un bout de plastique, ça devait être un câble électrique, tuyau d'arrosage... » Elle lève les yeux vers l’horloge et retire ses gants. Dans sa blouse blanche, plus professionnelle que jamais, elle est élégante. Jolie même. Pas coquête pour un sous, elle est rapide le matin devant sa glace. Un peu de crayon sous les yeux, un coup de mascara, une crème masquant les imperfections de l'âge qui avance. « Toi t'as pas beaucoup dormi... » achève t-elle de dire en remarquant un air fatigué sur le visage de son ami. « T'as encore usé de la naïveté d'une pauvre fille qui croit pouvoir batifoler et qu'ensuite tu la rappelles ? A ce rythme, tu vas passer dans Don Juan magasine. » Sourire mesquin. Elle aime taquiner. Surtout lui. Depuis le premier jour. C'est leurs façon de communiquer. De se dire les choses. Elle l'aime beaucoup. Sa main, il la lui a souvent tendu. Ca n'engage pas trop certes et pourtant c'est terriblement réconfortant. Elle jette ses gants à la poubelle juste à côté de ses pieds. Sa journée est presque terminée. Tant mieux, elle était harassante. N'allez pas croire le contraire, elle aime son métier. Elle s'y sent chez elle, plus que dans sa propre maison parfois mais la misère qui la guette tout les jours, c'est parfois lourd à porter. Elle n'en revient pas des atrocités que les êtres humains sont capables de s'infliger entre eux.   « On va boire une bière ? » Se changer les idées. Arrêter de broyer du noir. Oublier le temps de quelques heures que la vie est une saloperie. Simplement rire en compagnie d'un homme qu'elle considère comme son propre frère, qui y ressemble d'ailleurs beaucoup sous certains aspects. Il est encore tôt, peut être que lui même n'a pas terminé sa journée de boulot. Elle se frotte les yeux de sa main droite et un bâillement s'échappe de sa bouche. Elle se moque, mais elle n'a pas beaucoup dormi la nuit dernière non plus, réveillée au beau milieu de la nuit par un alcoolique notoire, elle n'avait cumulé que quelques heures de sommeil tout au plus. Loin des huit heures recommandées.

_________________

CAN'T LOVE YOU

Si je levais les yeux, il allait m'embrasser, j'en étais certaine. Et soudain, je me suis rendu compte que j'avais une envie folle qu'il m'embrasse. J'avais imaginé si souvent ce baiser que je connaissais par coeur la forme de ses lèvres.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Sullivans
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 23
≡ arrivée : 14/11/2015
≡ célébrité : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: thank you (liam) Jeu 19 Nov - 21:16

Thank you

ft. Amalia & Liam


« Une amie, c'est le meilleur moyen de se sentir vivre. »
IDepuis quelques jours Liam est occupé par une enquête qui lui prend tout son temps. Impossible pour lui de se changer les idées s'il n'arrive pas à mettre le coupable en prison. C'est plus fort que lui, il va se torturer l'esprit jusqu'à ce qu'il puisse enfin envoyer le terrible violeur derrière les barreaux. Il n'aime pas savoir des fous qui traînent dehors et encore moins des mecs qui viennent s'en prendre à une pauvre innocente qui ne faisait que se promener dans la rue. Une jeune femme retrouvée le corps sans vie, gisant dans la rue, les vêtements déchirés. Liam en arrivant sur place avait retenu toute la haine qu'il aurait pu déverser contre le premier venu. De voir des scènes comme ça, ça l'énerve. Ça lui donne envie de hurler, de crier et de tout casser. Sauf qu'il ne peut pas agir comme ça, alors il met toute son énergie pour réussir à trouver le coupable. Rapidement les médecins légistes avaient fait le nécessaire pour emmener le corps afin de faire des analyses plus poussées, trouver des indices, donner des pistes qui pourraient faire avancer le dossier. Sur place, Liam avait fait le tour du voisinage pour tenter d’obtenir la moindre informations susceptibles de faire bouger les choses, trouver un témoin oculaire, ou encore, une personne qui aurait pu entendre du bruit, se souvenir de quelque chose. Histoire de voir si l'enquête va avancer, Liam ne se pose pas milles questions, il file directement voir Amalia. Cette femme, elle connaît son métier par cœur, elle bosse bien, elle fait tout pour trouver le moindre petit indice. Cette fille, c'est devenue une amie de Liam au fil du temps. Apprendre à se connaître, rire ensemble et finir par se retrouver au comptoir du bar à boire une bonne bière. Rien de mieux pour dénouer les langues et apprendre à se connaître. Il fait son entrée dans la salle d'analyse, lançant une petite phrase sans même passer par les politesses d'usages. Il regarde son amie, vêtue de sa blouse blanche, une paire de gants sur les mains, l'air sérieux, il écoute ses propos tout en hochant la tête. « Un enfoiré de première.. » il s'approche pour regarder la marque sur le cou, puis lance un bref coup d’œil vers le résidu qu'elle vient de trouver. Il prend une grande inspiration avant de soupirer. « Je vais faire envoyer ça au labo pour des analyses plus poussées, un de mes collègues pourra me filer les infos.. » par cette phrase il annonce bien entendu qu'il va passer à autre chose pour la soirée. Il sait qu'ils vont avancer sur l'enquête, il va bien finir par boucler son affaire rapidement.

Alors qu'il termine de mettre une petite note sur le sachet qui contient une trace de l'arme du crime, il lance un regard à Amalia. La jeune femme est en train de retirer ses gants, il esquisse un sourire en la fixant. « De suite parce que je suis fatigué c'est une fille qui est en cause. Et si je t'avoue que je n'ai vu personne cette nuit, tu vas me croire ? » il arque un sourcil l'air innocent avant de se mettre à rire. « Toi t'es toujours aussi ravissante, c'est fou.. » nouveau petit rire de sa part avant de venir se placer à ses côtés. « Si je fais des photos pour un magasine, tu viendras poser avec moi ? » il souffle ça avant de la pousser vers la porte. Alors qu'il s'apprête à sortir à son tour, elle propose cette fameuse soirée qu'il aime tant, celle ou ils vont se retrouver tout les deux autour d'une bière. Une lueur passe alors dans son regard, son sourire s'étire. « Avec plaisir.. J'offre la première tournée.. Je peux bien faire ça, tu viens de trouver des indices.. » il tapote sur la poche de sa veste pour vérifier qu'il a bien son portefeuille. « Allez filons.. » tout en avançant dans le couloir. « Tu bailles à te décrocher la mâchoire, t'es rayonnante, mais fatiguée.. Va falloir me raconter ta nuit.. » il commence à marcher à ses côtés tout en se dirigeant vers un bar pas très loin du bureau. Un endroit sympa, cosy, qui accueillent pas mal de flics. Le genre de lieu qui devient rapidement un repère de flics, une ambiance cool, un lieu de détente et sans prise de tête. Tout ce qui plaît à Liam.

Une fois à l'intérieur du bar, Liam salut quelques personnes présentes avant de s'installer à une table, reculée des autres. C'est un peu la place ou il aime se poser pour ne pas se faire emmerder. « Bonsoir, deux bières.. » la serveuse affiche un grand sourire avant de filer pour ramener leurs commandes. «Bon alors dis moi tout..» cette phrase qui veut tout dire de la part de Liam. Il aime bien savoir comment se sent son amie, si elle va bien ou non.

code by ORICYA.


_________________

THUNDERSTRUCK

IF YOU HAVE TO ASK YOURSELF IF SOMEONE IS REALLY YOUR FRIEND, CHANCES ARE THEY ARE NOT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amalia Escames
admin + vous allez adorer me détester.
≡ messages : 53
≡ arrivée : 09/11/2015
≡ célébrité : Tatiana Maslany

MessageSujet: Re: thank you (liam) Jeu 26 Nov - 13:02

thank you, for everything

Amalia ne fait pas confiance aux hommes. Son passif avec ces derniers la pousse toujours plus vers le féminisme. Heureusement parfois, on tombe sur des membres du sexe opposé qui ne sont pas des crétins. Liam fait parti de la bonne fournée. Avec lui, c'est toujours un moment agréable qu'elle passe. Peut être parce que la tension sexuelle n'entre pas en compte. Elle le perçoit plus comme un grand frère, comme celui qu'elle a perdu des années plus tôt. Foutu incendie. Avec les fêtes de fin d'année qui arrivent, elle se sent toujours très nostalgique parce que même si sa famille n'était pas parfaite en tout point, elle l'aimait plus que tout au monde. Elle avait beau laisser croire au monde entier qu'elle allait bien, que les cicatrices sont refermés, c'est une grosse connerie. Elles sont toujours là, béantes. Elle les masque, elle dupe son monde pour ne pas paraitre trop fragile, parce que la fragilité est une faiblesse qu'elle ne peut se permettre. « Un enfoiré de première..  Je vais faire envoyer ça au labo pour des analyses plus poussées, un de mes collègues pourra me filer les infos.. » Ce qu'elle admire le plus chez Liam, c'est sa capacité à garder son sang froid en toutes circonstance. Pourtant, maintenant qu'elle le connait mieux, elle sait que le jeune homme a ses failles, qu'il est touché par chacun des cas sur lesquelles il opère. Elle le voit dans ce regard soucieux qu'il porte sur le corps de la victime à chaque fois. Comme s'il se demandait: j'aurais pu faire quelque chose, j'aurais pu empêcher ça. Amalia a apprit à prendre beaucoup de recul quant à son métier au fil des années, elle n'a pas réellement eut le choix ceci dit. Si elle se mettait à pleurer à chaque fois qu'elle analysait un corps, sa vie serait merdique. Au contraire, elle est contente de participer activement à l'arrestation de tous ces barbares qui peuplent les rues de Memphis. « De suite parce que je suis fatigué c'est une fille qui est en cause. Et si je t'avoue que je n'ai vu personne cette nuit, tu vas me croire ? » Elle hoche la tête négativement avec un sourire narquois sur les lèvres. « Toi t'es toujours aussi ravissante, c'est fou. Si je fais des photos pour un magasine, tu viendras poser avec moi ? » Elle le pousse gentiment. Quel abruti. Il entre dans son jeu et taquine à son tour. « On ne verrait plus que moi, après tu serais jaloux... Je te laisse le privilège de le faire seul. » Il la pousse ensuite vers la porte, une façon non dissimulé de lui faire comprendre que la journée est terminée. Tant mieux. Elle propose un verre. Ça lui fera le plus grand bien de jouir d'une bonne bière. « Tu bailles à te décrocher la mâchoire, t'es rayonnante, mais fatiguée.. Va falloir me raconter ta nuit..  » Sa nuit hein ? Elle fut longue et mouvementée. Étrange aussi. Elle ne sait pas encore trop quoi en penser. D'ailleurs elle ferait bien de se coucher tôt ce soir ou son corps risque de la lâcher. Son sommeil est plutôt saccadé ces temps ci. Elle se débarrasse du corps pour le ranger dans la chambre froide puis elle retire sa blouse avant de rejoindre son ami qui l'attend patiemment dehors. Elle profite de ce temps de marche jusqu'au bar pour fumer une cigarette. La seconde seulement de la journée. Il ne leur faut que quelques minutes pour rejoindre leurs endroit fétiche, simple.   « Bonsoir, deux bières.. Bon alors dis moi tout..» La commande passée, le voilà qui entre directement dans le vif du sujet. Quelle curiosité quand même mais ça ne lui déplait pas. Il se soucie véritablement de son sort et elle lui voue une confiance aveugle. Il est un des rares à connaitre son passé.   « Rien... C'est Embry. Il va mal et je sais plus quoi faire pour l'aider à remonter la pente. » Embry, un de leurs collègue et bon ami à Amalia a perdu sa femme il y a environ six mois. Callie, la défunte, a été sauvagement assassinée par un sociopathe. Un type qu'Embry cherche à coincé depuis un peu plus d'un an. Elle omet volontairement de lui parler du -presque- baiser qu'elle a failli partager avec celui qui n'est rien d'autre que son ami et de la vague de chaleur qui l'a envahie à cet instant... « Et toi alors, t'as fait quoi hier ? »

_________________

CAN'T LOVE YOU

Si je levais les yeux, il allait m'embrasser, j'en étais certaine. Et soudain, je me suis rendu compte que j'avais une envie folle qu'il m'embrasse. J'avais imaginé si souvent ce baiser que je connaissais par coeur la forme de ses lèvres.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: thank you (liam)

Revenir en haut Aller en bas

thank you (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: South Memphis :: police station-