AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

you're in my veins. (rilarke.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Clarke Rivers
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 7
≡ arrivée : 14/11/2015
≡ célébrité : caity lotz.

MessageSujet: you're in my veins. (rilarke.) Lun 16 Nov - 17:59

you're in my veins.
rilarke
Elle avait le cœur brisé. Clarke avait parfaitement conscience que le fait de ne pas avoir donné de nouvelles pendant deux jours, allait toucher Riley, mais elle n'imaginait pas ça comme ça. Elle s'était attendue à des cris, une gifle peut-être, pas à ce que sa moitié vienne pleurer dans ses bras. Personne de censé faisait souffrir la personne qu'elle aime et pourtant Clarke semblait être la reine dans ce domaine. Elle était toujours entrain de faire une connerie qui forcément allait déplaire à sa belle, mais comment pouvait-elle faire autrement en sachant qu'elle lui cachait la majeure partie de sa vie. Tout serai plus facile si elle était capable de lui avouer son identité, que non elle n'allait pas avec Jaxon se battre tard dans la nuit, qu'elle cherchait seulement le moyen de sauver son pays de terroristes ou autres, de faire en sorte que le monde continue à tourner rond. Que non, son manque de confiance ne venait pas du fait qu'elle était orpheline, quoi que, mais que toute sa vie on lui avait appris à ne croire qu'elle, de ne pas s'attacher. Comment lui avouer qu'elle était sa seule exception, que normalement, dans le cadre de son travail, on ne pouvait pas tomber amoureux, on ne pouvait pas choisir de finir avec quelqu'un et encore moins de vivre avec. Comment lui expliquer qu'elle la rendait faible et que pourtant elle était incapable de lutter contre ça ? Rien, elle ne pouvait rien dire. Alors oui elle était excessive, oui parfois elle allait trop loin, mais à présent, Clarke avait construit sa vie autour de Riley, avait fait en sorte de ne voir que par elle et si du jour au lendemain la jolie blonde venait à la quitter ou a disparaître, Clarke savait parfaitement qu'elle ne s'en relèverait pas.
Ce soir, encore une fois, Clarke avait été trop loin avec Emerys, encore une fois elle avait dépassée les bornes avec sa jalousie, mais l'idée que Riley puisse aimer quelqu'un autant qu'elle la rendait malade. Elle ne pouvait pas accepter quelqu'un d'autre dans la vie de la femme qu'elle aimait, c'était comme ça, elle devait être la seule et unique. Et même si au fond d'elle, elle avait parfaitement conscience que jamais Emerys ne ferait succomber Riley, elle avait le sentiment qu'il était capable de tout changer, qu'un seul mot de sa part et Clarke terminait sur le bas côté. Après tout, il pouvait très bien lui révéler la vérité quant à sa véritable identité et ainsi mettre fin à leur couple, parce que oui Clarke était certaine que quand la musicienne apprendrait qu'elle n'était pas trader en bourse mais agent de la CIA et que oui elle avait déjà tué des gens, que lui il lui était arrivé d'embrasser certaines cibles alors qu'elles étaient déjà ensemble, elle ne le supporterait pas et la quitterait sur le champ. C'était aussi pour cela que Clarke ne lui avait pas encore avoué la vérité, elle retardait le moment, parce qu'égoïstement elle voulait la garder près d'elle et ça pour toujours.
Resserrant son étreinte autour de la jeune femme, elle colla au maximum leur corps s’enivrant de sa présence. « Je suis tellement désolé. » Que pouvait-elle dire d'autre ? Alors oui cela pouvait sembler léger, trop même, pour la situation, mais Clarke n'avait aucune idée de quoi dire, au moins cette phrase était sincère, elle était véritablement désolé. Pour la fuite, pour la peur qu'elle avait dû ressentir et l'inquiétude, pour la colère, pour avoir parlé ainsi à son meilleur ami, pour avoir appelé Jaxon sachant que cela la blesserait, elle était désolé pour tout le mal qu'elle avait pu faire. Se retournant pour se trouver face à la jeune femme, sans se détacher de son corps, elle plongea son regard dans celui bleuté de la belle blonde. « Tu m'as manqué. » Elle laissa sa main venir caresser son visage dans un geste tendre et affectueux. Voilà un côté que Riley avait dévoilé chez elle, parfois, dans des moments extrêmement intimes comme celui ci, elle pouvait se montrer douce, loin de la Clarke volcanique qui adorait donner les coups et presque autant les recevoir, elle s'était surprise à rechercher de la douceur quand elle était aux côtés de la blonde. C'est avec cette même tendresse, qu'elle vint déposer furtivement, ses lèvres contre celle de sa compagne avant de fermer les yeux, épuisée par la mission, le manque et l'inquiétude.
Ouvrant doucement les yeux, Clarke tenta tant bien que mal de se rendormir, chose qui s'était avéré impossible puisqu'un rayon du soleil s'était décidé à venir lui caresser le visage. Soupirant doucement, la blonde bougea dans le lit avant de se rendre compte que la place à ses côtés était froide. Elle aurait bien aimé voir Riley se réveiller, la prendre dans ses bras, l'embrasser et lui donner son corps pour tenter de lui faire oublier les deux jours d'absence, néanmoins il semblerait que sa petite amie avait décidé autre chose et forcément, l'espionne avait très peur de ce que ça pouvait donner. Se levant tant bien que mal, elle se déshabilla rapidement avant d'entrer dans sa douche, peut-être que pendant ce court moment de détente elle allait pouvoir trouver un moyen de sortir sans encombre de la discussion qui l'attendait dans la cuisine.
electric bird.


_________________

you're my light.

baby now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, and I’m thinking out loud, that maybe we found love right where we are.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Riley Abbot
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 68
≡ arrivée : 14/11/2015
≡ célébrité : ebr

MessageSujet: Re: you're in my veins. (rilarke.) Dim 29 Nov - 18:32

IN MY VEINS
Riley voulait juste qu'elle se taise. Chaque mot qui sortait de la bouche de Clarke était un rappel de plus de son abandon, de sa disparition, de sa lacheté. Un rappel de la douleur qu'elle lui avait infligée, de la peur qui lui avait serré les entrailles pendant plus de quarante-huit heures, du goût amer qui lui avait donné la nausée. Elle déposa un baiser avide sur les lèvres de sa belle, non pas par envie – quoi que le goût de la blonde restait enivrant en toutes circonstances – mais pour la faire taire, pour avaler ces excuses inacceptables et se concentrer sur le soulagement. Pour ignorer la colère qui bouillonait sous l'amour débordant qu'elle tentait de lui transmettre silencieusement en la serrant contre elle fort, plus fort, aussi fort qu'elle le pouvait. Elle avait envie de la prendre sur le champ, de glisser ses doigts mouillés par les larmes dans le pantalon de Clarke, de vomir ses gémissements sur un corps tremblant qui valait mieux que toutes les excuses du monde. Mais la revenante semblait d'un autre avis et rapidement, Riley put distinctement compter la respiration calme de sa petite amie. Elle se redressa doucement, écartant une mèche de cheveux dorés du visage rond. Elle n'était jamais aussi calme quand elle était éveillée, à moins qu'elle vienne d'avoir un orgasme. La musicienne l'observa de longues minutes, partagée entre tendresse et agacement. C'était frustrant de ne pas pouvoir être fachée. Mais la créature paisible qui dormait juste à côté d'elle était beaucoup trop adorable. Riley se colla contre elle et calqua son souffle sur les mouvements réguliers de la jolie poitrine de Clarke, et bientôt elle la rejoint dans le sommeil agréable d'un couple.

« Clarke ? » Riley s'éveilla, collante de sueur. Comme souvent après les disparitions de Clarke, elle avait fait un cauchemar. Clignant des yeux, elle prit le temps de calmer les palpitations de son cœur tout en se rassurant. Il lui fallait rétablir les limites entre rêve et réalité. Clarke était bel et bien de retour, elle n'avait pas rêvé son retour, elle ne s'était pas bernée. Le lit vide n'était plus qu'un souvenir. Elle se tourna vers la blonde qui dormait toujours, visiblemen externuée par... ce qu'elle avait fait pendant deux jours. Lentement, Riley repoussa la couette et s'extirpa du lit, retenant sa respiration de peur de réveiller la magnifique endormie. Sur la pointe des pieds, elle se rendit dans leur salle de bain pour se soulager. Assise sur les toilettes, elle se prit la tête entre les mains pour réfléchir à l'attitude qu'elle devait adopter par la suite. Elle en avait assez, des disputes sans fin qui ne menaient à aucun changement. Elle n'avait pas envie de s'énerver, de dépenser de l'énergie à reprocher à Clarke un comportement qu'elle ne pensait plus, au bout de deux ans, pouvoir changer. Mais merde, elle ne pouvait pas non plus prétendre que cela ne la dérangeait pas. Elle avait presque oublié la dispute qui avait précédé le départ de sa compagne, tant elle s'était inquiétée de savoir si elle était encore en vie. Mais une pensée égoïste ne l'avait pas lachée pour autant pendant ces longues journées : et si Clarke avait disparu parce qu'elle ne voulait plus d'elle ? Si Clarke tentait ainsi de lui signifier que leur couple était arrivé à la fin de son histoire, qu'elle s'attendait à ce que l'appartement soit vidé de toute trace de Riley à son retour ? Elle savait que sa petite amie disparaissait souvent avec Jaxon dans des rixes ou des tournées de pub infinies. Mais à chaque fois, pourtant, elle craignait qu'il s'agisse d'autre chose.
Un soupir s'échappa de ses lèvres. Elle finit par se redresser et quitta la salle de bain après d'être lavé les mains et passer de l'eau fraiche sur le visage, une expression résignée collée au visage. S'attachant les cheveux en une haute queue de cheval, Riley entreprit de se changer les idées en se faisant un copieux petit déjeuner à partager avec son amoureuse. Bientôt, se mêlant au grésillement des œufs sur le feu, elle discerna le bruit de l'eau de la douche qui coulait et sourit de travers. Clarke commençait toujours pas éviter avant de faire face à leurs problèmes, comme si prétendre qu'elles étaient parfaites allait les aider à mener une relation saine. Disposant le bacon sur deux assiettes, elle fit chauffer la cafetière pour que tout soit prêt au moment où sa blonde sortirait de l'eau. Bientôt, le jet cessa de faire du bruit et Riley se rendit dans la salle de bain, un air coquin au visage. Devant elle, se trouvait une Clarke nue et trempée. « Bonjour. » Elle fonça sur elle, se collant à elle sans se soucier du fait que son pyjama – un débardeur et un micro short – allait être mouillé ainsi. Ses baisers descendirent rapidement des lèvres roses de la belle nymphe à son cou, avant de s'attarder quelques secondes sur l'un de ses seins. Puis Riley se redressa et prit la main de Clarke. « C'est l'heure du petit déjeuner. » Elle attrappa une serviette et l'enroula grossièrement autour du corps de sa belle avant de la trainer de gré ou de force dans le petit salon où l'attendait un repas copieux. « Café ? »
(c) AMIANTE

_________________
you're in my mind all the time
My true love is you I call it love, I call it love Just me and you Every day I sing For you this melody I call it love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clarke Rivers
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 7
≡ arrivée : 14/11/2015
≡ célébrité : caity lotz.

MessageSujet: Re: you're in my veins. (rilarke.) Ven 18 Déc - 18:24

you're in my veins.
rilarke
Clarke avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, pourtant elle était à présent dans la cuisine face à un petit-déjeuner de rêve. Elle s'était attendue à des cris, des reproches, pire une rupture, mais pas à ça. Commençant à déjeuner sans un mot, elle ne pouvait s'empêcher d'observer Riley du coin de l’œil, elle cherchait à comprendre pourquoi, mais surtout elle tentait de deviner à quel moment la blonde allait lui annoncer que tout ceci n'était qu'une bonne blague et qu'elle l'a quittait pour partir vivre en Angleterre. Portant son verre de jus d'orange à ses lèvres, Clarke plissa les yeux tentant de débusquer le moindre signe de colère chez sa belle, au lieu de ça elle n'y trouva qu'un léger sourire et air détendu. Décidant de ne pas chercher la petite bête qui déclencherait une guerre mondiale, elle se leva débarrassant son assiette avant de venir se pencher sur la jeune femme pour lui embrasser le crâne et de murmurer doucement. « Merci pour ce petit-déjeuner. » Rejoignant leur chambre pour s'habiller et se maquiller, Clarke soupira doucement quand elle se retrouva devant le miroir. Elle n'avait aucune idée de comment agir, elle aurait presque préféré que Riley lui crie dessus pour pouvoir enfin savoir ce qu'elle pense, or en agissant ainsi sa petite amie ne faisait que la troubler d'avantage. Elle avait disparue pendant trois jours sans donner de nouvelles après une dispute, une nouvelle fois causée par la jalousie, elle était revenue comme une fleur dans leur lit s'était excusée sans vraiment donner de raison à son départ et ce matin, Riley venait l'embrasser, pire venait la tenter en posant ses lèvres de diablesse sur son corps, ensuite elle lui préparait un petit-déjeuner trop parfait. En fait c'était cela qui dérangeait le plus Clarke, tout était trop parfait comme si rien ne s'était passé, pourtant elle connaissait Riley, assez pour savoir qu'elle avait été blessée par sa disparition. Soupirant de nouveau, Clarke attacha ses cheveux en chignon rapide avant de croiser son regard dans le miroir. Riley n'était pas en tord, elle faisait tout pour oublier leur dispute et au lieu de faire la même chose, l'espionne recherchait tout ce qui n'allait pas. Sortant rapidement de la chambre à cette constatation, Clarke fonça sur sa petite-amie tel un animal qui fonçait sur sa proie. L'attrapant par la taille pour la coller avec force contre son torse, elle scella leurs lèvres avec passion. Ca lui avait tellement manqué, les explosions dans son bas ventre, cette chaleur qui se rependait dans son corps, son cœur qui déjà commençait à battre dans ses tempes. Riley lui avait manqué, ses lèvres, son parfum, ses jolis yeux, son odeur, sa peau, son sourire. Tout lui avait manqué. Plaquant la jeune femme contre le plan de travail de la cuisine, Clarke détacha enfin ses lèvres pour pouvoir venir les reposer dans son cou, c'était la seule façon qu'elle avait trouvée pour lui prouver à quel point elle était désolé, à quel point elle lui avait manqué, à quel point elle se rendait compte d'avoir blessé celle qu'elle aimait. Clarke n'était pas douée avec les mots, mais avec ses lèvres s'était tout autre chose. Laissant une marque violacée dans le cou de la jeune femme, elle revint sceller leurs lèvres avec une violence inédite venant même lui mordre la lèvre inférieure. Parce qu'elle avait aussi été blessée, blessée d'être rejeté pour le meilleur ami, blessée qu'elle remette à plus tard une séance torride pour pouvoir discuter avec un homme dont elle était affreusement jalouse. Passant ses mains sous le haut de pyjama de la blonde, Clarke le jeta quelque part dans la pièce avant de la soulever pour la faire asseoir sur le bois du comptoir alors qu'elle venait explorer sa poitrine à l'aide de sa langue, de ses lèvres et même de ses dents. Elle la voulait là, sur le comptoir, contre ce dernier, à même le sol, elle s'en foutait, tout ce qu'elle voulait c'était la voir prendre du plaisir, être torturée par sa langue, la supplier de la prendre, l'entendre crier son nom, lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas choisir Emrys, qu'elle était à elle, qu'elle ne se foutait pas de sa gueule en lui disant de venir habiter avec elle. Alors oui c'était peut-être maladroit, mal venu, mais Clarke ne savait pas comment faire autrement, elle ne laissait jamais parler ses émotions, elle n'utilisait pas de mots pour exprimer ce qu'elle ressentait alors l'embrasser avec violence et passion, la désirer et lui faire l'amour comme pour la première fois, c'était tout ce qu'elle avait trouvé. Revenant coller leurs lèvres alors que déjà elle faisait glisser sa main à l'intérieur du mini short de sa belle, Clarke lâcha un grognement animal en entendant son téléphone sonner. Évidemment. Le devoir l'appelait et comme toujours son travail était le seul obstacle à leur bonheur. Se détachant de la blonde sans oser croiser son regard, Clarke tira son téléphone de sa poche arrière avant de répondre. Deux minutes plus tard elle raccrochait avant de poser ses yeux sur la jeune femme face à elle. « Je dois y aller, ils ont besoin de moi. Écoute, on se voit ce soir. » Sans un mot de plus, ni un geste, elle recula, pris sa veste posée négligemment depuis la veille sur le canapé et claqua la porte de l'appartement en soufflant un bon coup. Il fallait qu'elle se calme, prenne une douche froide en arrivant à l'agence et surtout, qu'elle trouve le moyen d'excuser son énième absence.

Poussant un hurlement suivi de plusieurs injures, Clarke porta la main à ses lèvres avant de laisser celle-ci sous l'eau. Elle tuait des terroristes, des hommes cruels et perfides, aussi bien à mains nues qu'avec une arme à feu. Elle avait grandie sous les cris et la violence d'un père russe avant de se voir recueillir par la CIA qui l'avait entraînée à devenir une tueuse d'élite et pourtant un simple four arrivait à bout d'elle. Pour la quatrième fois de la journée, Clarke venait de se brûler la main en voulant sortir ses lasagnes du four. Lasagnes qu'elle avait mis de longues heures à préparer. Après son départ précipitée, Clarke s'était rendue à l'agence pour une mise au point sur les dernières missions, se rendant compte qu'ils n'avaient pas tellement besoin d'elle, la jeune femme s'était décidée à "poser" une journée pour se rattraper auprès de sa petite-amie, or qu'elle ne fut pas la surprise de la blonde quand elle se rendit compte que la musicienne n'était pas à la maison de la journée pour les besoins d'un truc musicale, elle ne retenait jamais les noms, ainsi elle s'était décidée à cuisiner pour une soirée romantique. Elle avait donc préparée des lasagnes, avait débouchée une superbe bouteille de vin français hors de prix, avait disposé des bougies partout dans l'appartement, dresser une belle table. Elle avait mis une robe pour l'occasion et des dessous qui, elle l'espérait, ferait tourner la tête de sa belle. Zeus et Kittycat était gardé par Jaxon et une musique de fond venait accompagner le tout. Éteignant toutes les lumières laissant l'appartement s'illuminait grâce aux centaines de bougies allumées, Clarke mis la touche finale aux assiettes préparées avec grand soin avant de voir la porte de l'appartement s'ouvrir. Souriant largement, la blonde se regarda une dernière fois dans le miroir avant de laisser sa voix s'élever s'élever dans les airs. « Bonsoir. »
electric bird.


_________________

you're my light.

baby now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, and I’m thinking out loud, that maybe we found love right where we are.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you're in my veins. (rilarke.)

Revenir en haut Aller en bas

you're in my veins. (rilarke.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» In my veins... Madness. + Gaby
» Just feel it running through your veins
» I'll put your poison in my veins - Cal Webster
» [F] ▲ SARAH MICHELLE GELLAR - IN MY VEINS
» Noh Il Nam - Let me see your veins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 03 + MEMPHIS CITY :: Downtown, Mud Island :: Hometown-