AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ
NOUVEAU PROJET

Partagez|

KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 14:55


Kieren Hopkins
S'améliorer soi-même c'est de la masturbation.

Nom : Le Silence des Agneaux, Le Rite ou encore Rencontre avec Joe Black, m'voyez ? Certes, Anthony Hopkins n'est malheureusement pas son géniteur toutefois, le jeune homme peut se targuer d'user du même patronyme. C'est déjà ça. Prénom : Issus du du mot gaélique « Ciarán » qui signifierait noir, brun ou sombre. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y a qu'au sein des ténèbres que Kieren se sent à l'aise. Fortuite coïncidence. Âge : Plus d'un quart de siècle et moins qu'un demi.Pour faire plus court et surtout moins mystérieux, on peut aussi dire qu'il affiche 27 années au compteur. date et lieu de naissance : Vénéneux scorpion, ce fut un banal 18 novembre qu'il pointa le bout de son nez rosie à Memphis où il réside toujours actuellement. vos origines : Officiellement américain. Son paternel n'a pas jugé bon de laisser d'autres informations. Métier : La gratte reste sa principale passion mais, de notoriété publique, ce n'est pas avec des notes de musiques qu'on règle ses factures. Pour l'aspect financier, mais également parce que Kieren se pâme devant tout bolide digne de ce nom, il est devenu mécanicien un peu par hasard avant d'en apprécier toutes les nuances. Orientation sexuelle : Malgré sa large expérience, il n'a jamais éprouvé l'envie de découvrir les plaisirs homosexuels. Hétérosexuel, la gent féminine comble parfaitement ses besoins. Statut matrimonial : L'amour n'étant à ses yeux qu'une vaste farce, le mécanicien collectionne les demoiselles sans jamais s'attacher. Foutrement célibâtard, ce dernier éprouve une peur panique face à toutes formes d'attachement. côté financier : Le luxe, très peu pour lui. Issus d'un milieu pauvre il n'y a, de toute façon, pas été habitué. C'est même tout le contraire... Ses finances évoluent au gré de ses dépenses inconsidérées et toujours imprévues, même s'il est plutôt bien payé il n'est pas rare que Kieren se retrouve dans le rouge dès le milieu du mois. Caractère : Protecteur, observateur, impulsif, trop fier, orgueilleux, égoïste, jaloux maladif, possessif, cynique, je-m'en-foutiste, aimant, violent, autoritaire, autodestructeur. groupe : Arnacoeur.


the last song
S'il n'était pas devenu mécanicien, Kieren aurait pu être pompier aux vues du nombre incalculable de cigarette qu'il fume chaque jour. Rares sont les moments où l'une d'elle n'est pas glissée entre ses lèvres. Adepte de l'autodestruction et du vice en général, le jeune homme est habitué aux drogues en tout genre et autres excès d'alcool. Une façon comme une autre de fuir responsabilité et réalité même si à ce jour, il ne consomme plus autant qu'avant, Son corps s'avère être sa toile personnelle. Au fil des tatouages, c'est son histoire qui s'étale à l'encre noir sur sa peau halée. Son unique piercing n'est qu'une question d'esthétisme, un simple bijoux. Jamais une journée ne commence sans que le mécanicien ne s’astreigne à un footing d'au moins une heure. Outre la course, il pratique également du kick boxing et parfois un peu de natation. Un exutoire autant qu'un défouloir, de nature nerveux et violent, Kieren est du genre bagarreur alors il fait ce qu'il peut pour ne pas perdre le contrôle... Son enfance douloureuse n'a fait que renforcer l'armure qui l'entoure et ne le quitte jamais. Peu de personne, y compris son proche entourage, ne peut réellement dire qui est Kieren. A cause de sa consommation excessive de cocaïne, Kieren a eu de nombreux problèmes respiratoires et cardiaques. Un traitement spécifique qu'il se devra de prendre jusqu'à son dernier souffle lui permet de vivre à peu près normalement. Malgré la vie miséreuse et tortueuse offerte aux garçons Hopkins, il éprouve autant de considération que d'amour pour celle qui l'a mise au monde. Cependant, il n'a gardé aucun lien avec le plus jeune de ses frères remis à l'adoption ni même avec celui auprès duquel il a grandit. Deux passions se disputent la place en son sein : la première étant la musique puisqu'il pratique la guitare depuis les prémices de son adolescence et sa voix rocailleuse s'y prête tout particulièrement, la seconde étant la mécanique ou plutôt les véhicules bien que sa préférence se porte sur les moto. Kieren s'est fait plusieurs fois arrêtés, son casier judiciaire comporte donc : usage et détention de stupéfiants, ivresse sur la voie publique et voies de fait sur agent. Un joli palmarès qui lui colle à la peau mais avec lequel il est en paix. Son misérable appartement comporte bien une cuisine cependant, il n'y met que rarement les pieds. Les pizza et autres hamburgers suffisent à son bonheur. L'ensemble des plats ne nécessitant pas plus qu'un micro-onde trouveront grâce à ses yeux.

story of my life

Le clapotis incessant des gouttes de pluie contre le plastique de l'adhésif remplaçant maladroitement un carreau de la fenêtre, mettait au supplice le corps recroquevillé dans un coin de la pièce. Littéralement secoué spasmodiquement, une trentenaire livide suait à grosses gouttes en proie à de nombreuses hallucinations cauchemardesques. De temps à autre, un mugissement gutturale outrepassait la barrière de ses dents douloureusement jointes... A l'étage, un nouveau né s'agitait dans son sommeil rythmé par ses légers ronflements. A l'abri du tumulte qui sévissait au rez-de-chaussée. L'obscurité s'était abattue sur Memphis depuis des heures. Des heures durent lesquelles le manque n'avait fais que s'amplifier, s'étirer, rendant le moindre mouvement insupportable. La moindre pensée, morbide. Les ongles avaient lacérés cette peau d'albâtre le long du réseau sinueux que représentait les veines de ses bras en transparence. Sa maigreur alarmante n'avait d'écho qu'en sa pâleur cadavérique. La délivrance ? Le simple grincement significatif de la porte d'entrée... De longues mèches noir de jais retombaient en cascade devant le regard clair qui observait de manière quasi clinique la scène. D'une dizaine d'année environ, le petit bout d'homme ruisselant s'approchait déjà de la junkie sans sourciller. De ses longs doigts fins, ce dernier tira de sa poche un petit sachet à l'intérieur duquel se trouvait de minuscule morceaux jaunâtre. Du crack. « Kieren... » La voix aussi nasillarde que faiblarde parvint à l'ouïe du garçonnet qui, déjà, s'emparait de la petite cuillère noircie. Rien ne semblait l'atteindre. Impassible et froid, il exécutait ces mêmes gestes qui au fil du temps lui était devenu étrangement familier. Tel un robot, celui-ci déposa l'un des cailloux sur le fer afin de chauffer le contenant à l'aide d'un Zippo. L'odeur d'essence se mêlait à celle de la drogue. Encore un fait habituel. Avec précaution, Kieren remplissait la seringue du précieux nectar pour finalement se relever et passer autour du bras rachitique de sa génitrice un garrot artisanale. Un vieil élastique. « Chut... Calme toi. Ça va aller maman. » L'aiguille s'enfonçait avec facilité au sein du creux du coude de la jeune femme. Son visage se détendit alors instantanément. Les paupières battantes, le sourire aux lèvres, quelques mots lui échappèrent avant qu'elle ne s'abandonne une nouvelle fois... « C'est la dernière fois... Je te le promets... » A l'aide de son avant-bras, il essuya la sueur qui s'était accumulée en une fine pellicule sur le front de sa mère... Désabusé, il secoua la tête en soupirant longuement. Elle ne lui mentait pas. Il le savait. Cette litanie, il l'avait entendu tant de fois... Et à chaque fois, elle y croyait vraiment... D'un pas traînant, Kieren rejoignit son petit frère afin de s'enquérir de sa santé et de son sommeil pour finalement s'endormir à même le sol non loin du landau de fortune.

Insolente. Sauvage. Arrogante. Foutrement belle. Inaccessible... Les adjectifs pouvant habilement décrire la jeune femme s’entrechoquaient en l'esprit tortueux de l'apprenti guitariste réfugié sur les hauteurs des gradins du lycée. Incapable de penser à autre chose. A quelqu'un d'autre. Tout, absolument tout, le ramenait à elle... Irrémédiablement. De l'ambre se mêlant à la noisette qui constituait ses iris, en passant par les nuances de vanille poivré qui s'échappaient des effluves de son parfum... Désespéramment amoureux. Voilà ce qu'il était, putain. Depuis ce jour au jardin d'enfant où ces deux là s'étaient adressé la parole malgré les préjugés, la différence de classe, plus jamais ils n'avaient été l'un sans l'autre. A de nombreuses reprises, Kieren passait par une fenêtre pour retrouver en classe sa meilleure amie de deux ans sa cadette. Quand ce n'était pas la demoiselle qui venait troubler l'ordre des heures de colle pour lui permettre de s'enfuir à toutes jambes avec elle... Ses réflexions furent troublés par l'arrivée soudaine du brin de femme dont les talons claquaient sèchement contre le béton des escaliers menant à Kieren. La couvant inutilement du regard, il s'étonnait encore du manque flagrant d'observation de la jeune femme qui n'avait aucune idée des sentiments qui faisait battre le palpitant meurtris de son meilleur ami. Nonchalamment, l'étudiant se défit de son instrument et étala sur la rambarde contre laquelle il reposait, ses deux bras de chaque côté de son corps. Accueillant ainsi le fessier rebondis d'Ethel sur ses genoux. Pour la forme, ce dernier se permit un soupir lasse face à ce geste. La mine renfrognée qu'elle affichait le fit tiquer. « Qu'est ce qui t'arrive ? Je pensais que ma seule présence suffisait à illuminer tes journées et vu ta tête, tu me démontres que je me faisais des idées. La commissure de ses lèvres se tordit pour afficher cet air canaille qui le caractérisait tant, appuyant ainsi sur l'humour que contenait ses propos. La susceptibilité et l'orgueil de la jolie lycéenne n'était plus à prouver, autant limiter les dégâts. Le regard noir qu'elle porta à sa personne eut le mérite de lui faire lever les yeux au ciel, un éclat de rire moqueur égayant le silence qui avait suivit ses paroles. « La ferme Hopkins ! » Rechigna-t-elle, frappant du plat de sa main l'épaule musculeuse de Kieren. Cela marchait ainsi entre eux... Ils se chamaillaient jour et nuit, se cherchaient sans jamais se trouver réellement au plus grand damne du principal intéressé. Il s'était pourtant fais à l'idée qu'il ne partagerait sa vie qu'en temps qu'ami et tant pis si le commun des mortels ne comprenait pas ce qui les liait. Ça avait toujours été eux contre le reste du monde. Et ça le serait toujours... Quoique...

Un avertisseur sonore retentissait à intervalle régulière provenant d'une machine électronique sur laquelle une trajectoire brinquebalante s'affichait. La blancheur immaculée des lieux censément représentative de la sanité de la pièce ne rendait que plus insoutenable un séjour ici. Le détergeant flottait dans l'air, laissant dans son sillage une désagréable sensation d'aigreur en fond de gorge. La baie vitrée qu'offrait cette chambre sommaire n'arrangeait rien, sauf si l'idée générale était de donner envie aux gens de déguerpir au plus vite... Sous le drap, le corps d'un homme reposait d'où s'échappait de part et d'autres de ses bras de nombreux tuyaux. Son index tressautait nerveusement contre le matelas de mousse. Sa pleine conscience le frappa de plein fouet tout comme la douleur lancinante qui semblait scinder en deux son cortex cérébral. Le cœur au bord des lèvres, sa vue s'habituait peu à peu à la luminosité criarde des néons. Un hôpital. Mais comment diable avait-il fini ici ? Un mystère qui n'avait de cesse de s’épaissir. Plus il fouillait dans ses souvenirs, plus la mémoire lui échappait. Tout devenait flou. Les manches de sa blouse n'étaient pas assez longues pour dissimuler les traces de piqûres qui ornaient ses membres supérieurs... Et ce fut l'enfer. Comme depuis deux ans. La léthargie passagère fit place à la triste et crue vérité. Un énième shoot. De l'alcool. Puis plus rien. Rien hormis la souffrance. Il ne lui restait plus que ça... A quoi d'autre se raccrocher ? Ce monde avait perdu toute saveur. Tout intérêt. Parce qu'il l'avait perdu elle. Il l'avait laissé partir. Il l'avait laissé abandonner. Ses doigts agrippèrent alors l'ensemble des instruments le reliant au moniteur, les retirant d'un geste rageur. Ni le sang qui s'écoulait à présent de ses plaies fraîches, ni les hurlements hystériques des infirmières, ne le ramenèrent à la réalité. Dément, voilà ce qu'il était devenu. Au début, Ethel ne lui avait inspiré qu'une vive rancœur, un dégoût palpable et une colère sans borne. Puis, peu à peu, cela avait été remplacé par la tristesse, les remords... Les regrets. Ce fichus orgueil ne quittait pourtant pas son hôte, s’agrippant avec véhémence à lui, l'aidant à détourner le regard d'elle, à maintenir ce fossé grandissant entre eux. C'était une bataille intérieure qui se livrait. Bataille qu'il avait volontairement perdu il y avait de cela deux ans. La drogue semblait être l'unique réponse à ses maux... Abruti. Spectateur impuissant face à sa propre détresse, il avait encore une fois préféré la facilité à l'affrontement. Profondément ancré en un déni qu'il espérait salvateur, Kieren n'avait de cesse de s'enfoncer dans la médiocrité et les filles faciles. La blessure était trop profonde. Purulente. Il ne faisait que nourrir la négativité des sentiments qui l'envahissait par vagues successives chaque jour, qui l'étouffait, le broyait... La destruction avait été la seule réponse acceptable. Mais, parce qu'il y avait toujours un « mais », les conséquences de ses actes et décisions ne tarderaient pas à tomber. Les quelques boites de comprimés qui s'étalaient devant lui en était l'irréfutable preuve. Poumons et cœur bousillés. La sentence était tombée.

Les dernières heures du jour s'égrenaient lentement. Les cumulus s'agitaient sous les bourrasques de vent, assombrissant le ciel de son manteau grisâtre. La dominante du noir avait quelque chose de réconfortant pour le jeune homme. Engoncé dans un costume trois pièces récemment acquis pour l'occasion, Kieren se tenait bien loin de l’attroupement. Sa présence n'était pas la bienvenue. Il en avait pleinement conscience. Un intrus. Une vaste blague. Lui qui avait si puissamment hais cette famille... Il se tenait maladroitement droit à l'abri des regards dans l'ombre d'un gigantesque arbre le recouvrant de ses branches fléchies. Seule le bout rougie de sa cigarette le trahissait. Les pleurs étranglés lui parvenait de manière lointaine. Qu'est ce qu'il foutait là, bordel ? Les raisons de sa venue étaient claires comme de l'eau de roche, comme toujours le mécanicien préférait fermer les yeux sur la vérité. Il espérait inconsciemment la croiser, elle. Si ne pas lui avoir adresser la parole durant des années avait été difficilement supportable, cela avait été bien plus intolérable de la savoir loin de lui... Il ne savait où. Personne n'avait pu le renseigner, ça le rendait fou. Une torture morale qu'il s'infligeait, à l'image d'une punition que Kieren pensait mériter. Pas de trace de la jeune fille. Nulle part. Déjà, le courage s'enfuyait. D'un pas mesuré, il consentit à s'approcher des nombreuses personnes endeuillées se fichant bien des regards qui le détaillaient avec mépris. Sers tatouages apparents, son allure, tout dénotait chez lui en comparaison. Parfaitement silencieux, il jeta une poignée de terre sur le cercueil enfoui avant de repartir sans un mot de plus, les mains dans les poches. Sa vie n'était pas si misérable après tout, il avait survécu toutes ses années sans elle, il tiendrait encore... Poussé par une certaine nostalgie, il prit le chemin de la maison de son enfance. Il était temps pour lui de s'occuper de sa propre famille. Des gens avaient encore besoin de lui, seul lien le maintenant à flot. Se lever. Se doucher. Aller travailler. Manger. Sortir. Boire. Coucher. Dormir. Une ligne de conduite qu'il s'évertuait à suivre afin de garder la tête hors de l'eau. Un pansement sur une jambe de bois. Mais un pansement quand même. Cette routine apaisait ses démons ou tout du moins, les calmaient assez pour ne pas les voir resurgir à tout moment. Malheureusement, on ne peut tout contrôler. Surtout pas Ethel...

all the single lady
ton pseudo : Belem. âge : 25 piges. pays : France. fréquence de connexion : 5/7.. comment t'es arrivé ici? : Bazzart I love you un commentaire? : Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq... Je vous laisse méditer là-dessus...   xD


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Skylar Miller
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 153
≡ arrivée : 23/08/2015
≡ célébrité : Anna Speckhart

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 17:45

Bienvenue I love you

_________________

Love is a game ♥️
byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Spencer Callahan
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 859
≡ arrivée : 16/09/2015
≡ célébrité : Harry Styles

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 17:48

Welcooooooooooooooome par ici Kiki !! (oui j'ai décidé de sortir le sunom débile rien que pour toi silent )
Super choix de scena et vu mon lien avec Ethel, il va nous en falloir un d'office aussi
Bon courage pour la suite de ta fichette

_________________

Δ OPEN UP YOUR HEART
Manners are a sensitive awareness of the feelings of others. If you have that awareness, you have good manners, no matter what fork you use. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jesse Holloway
admin + are we all lost stars
≡ messages : 2929
≡ arrivée : 19/12/2014
≡ célébrité : bobby morley

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 18:31

bienvenue I love you

_________________


Still your mind, now I’m yours to choose
Il est des promesses impossibles à tenir, mon amour. Je sais qu'en me tirant une balle je ne te rejoindrai pas. Ce serait trop facile, trop beau. S'il existait, cet endroit ou l'on peut se retrouver je n'aurais qu'à attendre. Je sais qu'en appuyant sur la détente je te perdrai à jamais mon amour. Mais au moins, j'oublierai. by fantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 18:33

Merci Jesse et Skylar, z'êtes chou

Va pour Kiki alors j'suis pas contrariant silent xD
Euh... Je ne suis pas encore allé faire un tour du côté de chez Swann dans ses liens mais tu m'expliqueras ça et on verra ensemble pour un lien, c't'avec plaisir Et merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer Callahan
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 859
≡ arrivée : 16/09/2015
≡ célébrité : Harry Styles

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 20:18

Il est où le Kiki ? Parce mon Kiki, c'est le plus beau de tous les Kikis
OK, OK je sors... Arrow

Le Kiki de tous les Kikis:
 

Je te MP pour le lien alors ;)

_________________

Δ OPEN UP YOUR HEART
Manners are a sensitive awareness of the feelings of others. If you have that awareness, you have good manners, no matter what fork you use. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 20:52

C'est lui Kiki ! C'est lui le Kiki de tous les kikis ! C'est lui Kikiiiiiiiiiiiiiii
Lol no soucy buddy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Ludsen
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 534
≡ arrivée : 03/09/2015
≡ célébrité : Emma Watson.

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 21:28

OH OUI KIKI L'était trop mignonne c't'espèce de peluche !

M'enfin, je ne suis pas là pour ça ... je crois. Shocked

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE (officiellement quoi )
Merci mille fois de prendre Kieren, je crois que je n'aurais pas pu espérer mieux pour le jouer : t'es super trop adorable et ta fiche est ... parfaite quoi !
J'ai rien à redire, alors j'peux me répéter et re-préciser que j'adore ton style d'écriture et ce que tu as fait du personnage :crush:

_________________


    Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout (...) autrement tu passes forcément pour un con... ► vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 21:29

Bienvenue sur le forum ❤️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Talisa Lockstone
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 254
≡ arrivée : 12/07/2015
≡ célébrité : nikki reed

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 21:45

bienvenue I love you

_________________
life is precious.
Some of the greatest moments in life come from moments that are incomplete. And part of being young is making mistakes. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 21:51

Merci Aleah et Talisa

INTERDICTION de m'appeler "Kiki" en RP jeune fille...^^
Eh non tu n'es pas là pour une peluche Evil or Very Mad

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Moh (ouais j'me suis un peu "emballé" quoi... Rolling Eyes )
C'est moi qui te remercie d'avoir créer ce scéna' qui gère la fougère Et si tout te convient je vais de ce pas stipuler que j'ai terminé afin de pouvoir venir t'embêter le plus rapidement possible
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Ludsen
+ i spend my all life hiding my heart away
≡ messages : 534
≡ arrivée : 03/09/2015
≡ célébrité : Emma Watson.

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 21:55

Kieren Hopkins a écrit:
INTERDICTION de m'appeler "Kiki" en RP jeune fille...^^
Eh non tu n'es pas là pour une peluche Evil or Very Mad

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Moh (ouais j'me suis un peu "emballé" quoi... Rolling Eyes )
C'est moi qui te remercie d'avoir créer ce scéna' qui gère la fougère Et si tout te convient je vais de ce pas stipuler que j'ai terminé afin de pouvoir venir t'embêter le plus rapidement possible


Embête-moi donc, embête-moi donc, c'est pas moi qui m'en plaindrai

_________________


    Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout (...) autrement tu passes forcément pour un con... ► vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Embry Sheeran
fondateur + love the way you lie
≡ messages : 4823
≡ arrivée : 02/12/2014
≡ célébrité : michiel huisman.

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 22:51

bravo tu es validé I love you

Un plaisir de lire ta fiche, tu as une superbe plume et le personnage est vraiment intéressant. j'ai adoré lire ta fiche et tu fais une heureuse I love you

Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. Pense à mettre ton quartier de résidence dans ton profil si tu ne veux pas dormir dans la rue. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes. Ici tu trouveras des codes de signatures qui collent avec le forum. Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de liens à ta disposition, pour suivre les couleurs du forum (si tu ne l'utilises pas, veille à ne pas déformer le forum ou jurer avec des couleurs inadaptées), c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si tu mets des cadres et autres, attention à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Plusieurs fiches son à ta disposition : fiches pour les posts rp . Et surtout. Have fun.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be.byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cold-case-love.forum-canada.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species. Jeu 8 Oct - 22:57

On en reparle d'ici quelques jours Ethel... xD

Rhooooooooo Merci beaucoup Jarek, pour tes compliments ET la validation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species.

Revenir en haut Aller en bas

KIEREN + I felt like putting a bullet between the eyes of every Panda that wouldn't screw to save its species.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» You'd better run, better run, faster than my bullet. (29/05 à 03h10)
» band aids don't fix bullet holes - LOLA&OXANNA
» || -18 || (flashback) Seconds from my heart, a bullet from the dark. [Leo]
» just a bullet away (Cassandra)
» 6 Men Raw VS Smackdown Tag Team Match.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD CASE LOVE ♥ :: 05 + POWER IT UP :: les fiches-